Accueil » Actualités » Pompe à chaleur réversible : ce qui fait la différence

Pompe à chaleur réversible : ce qui fait la différence

Plus de chaleur dans votre intérieur, l'hiver, et plus de fraîcheur, l'été, sans alourdir vos factures ? C'est possible avec une pompe à chaleur réversible ! Découvrez le principe de fonctionnement d'une PAC et faites votre choix parmi les différents modèles réversibles... Grâce aux aides financières, vous pourrez financer facilement votre projet !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.
Dans cet article

Pompe à chaleur réversible : c’est quoi ?

Parfois, vous entendez parler de pompe à chaleur réversible, d’autres fois de fonction réversible ou encore de climatisation réversible. Parce qu’il n’est pas facile de savoir ce que signifient ces notions, mieux vaut reprendre depuis le début…

Un équipement 2 en 1

Vous le savez, la fonction principale d’une pompe à chaleur est de chauffer une habitation. Mais ce n’est pas tout puisqu’elle peut aussi parfois produire de la fraîcheur. Si votre pompe à chaleur assume ces deux fonctions, c’est qu’elle est réversible. Vous bénéficiez alors d’un confort thermique idéal en toute saison, sans voir vos factures de chauffage augmenter puisque les pompes à chaleurs utilisent une énergie gratuite, disponible et renouvelable (air, sol, eau).

Le fonctionnement d’une PAC en mode chauffage

Une pompe à chaleur fonctionne selon un cycle thermodynamique. C’est-à-dire selon une suite de transformations physiques qui interviennent sur le fluide frigorigène. Ce fluide est un véritable vecteur de chaleur entre l’unité extérieure (source froide) et l’unité intérieure (source chaude). Il circule en circuit fermé entre les composants de la pompe à chaleur et change d’état (liquide, gaz) au fil de son cheminement, pour revenir, en fin de cycle, à son état initial. Les cycles vont s’enchaîner jusqu’à ce que la température souhaitée soit atteinte dans votre intérieur.

  • L’unité extérieure de votre pompe à chaleur capte les calories de l’air, du sol ou de l’eau via un évaporateur. Le fluide frigorigène, soumis à une pression basse, s’évapore en absorbant la chaleur environnante. Il est ensuite comprimé dans le compresseur ce qui provoque l’élévation de sa température.
  • Arrivé dans l’unité intérieure, le fluide passe par le condenseur pour libérer sa chaleur qui est alors diffusée dans votre maison sous forme d’air soufflé ou d’eau. Il passe ensuite par le détendeur pour retrouver son état liquide et descendre en pression. Il est alors prêt pour absorber à nouveau de l’énergie à l’extérieur.

Le fonctionnement d’une PAC en mode réversible

Dans un cycle thermodynamique inversé, les calories présentes à l’intérieur de votre logement sont évacuées vers l’extérieur pour le rafraîchir.

  • Lorsqu’il s’arrête là, le rafraîchissement réalisé par votre PAC est dit passif. Résultat, vous perdez quelques degrés (4° C environ) dans votre maison.
  • Lorsqu’il entraîne l’activation du circuit frigorigène, il est dit actif. Votre PAC se met à fonctionner comme un réfrigérateur, de quoi vous procurer du froid et non plus du frais. Vous profitez alors d’un véritable système de climatisation.

 

Les différents types de pompe à chaleur réversible

Parce qu’il existe différents modèles de pompe à chaleur, il existe aussi différents modes de fonctionnement. Plus répandues et plus accessibles, les PAC aérothermiques réversibles se divisent en deux groupes : PAC air-air et PAC air-eau. Les PAC géothermiques, quant à elles, peuvent être réunies en un seul et même groupe. Découvrez leurs principales caractéristiques…

Pompe à chaleur air-air

La PAC air-air, une climatisation réversible

Pompe à chaleur air-eau

La PAC air-eau, une solution rafraîchissante

Pompe à chaleur géothermique

Les PAC géothermiques réversibles

La PAC air-air est la seule pompe à chaleur en mesure de produire du froid ! C’est pourquoi elle prend aussi le nom de climatisation réversible. En inversant le cycle thermodynamique habituel, elle fonctionne comme un véritable climatiseur pour votre logement.

Avec elle, vous avez la possibilité de régler votre température intérieure au degré près, été comme hiver. Le nec plus ultra ? Son prix bien inférieur aux autres pompes à chaleur.

Similaire à la PAC air-air, puisqu’elle exploite aussi les calories de l’air environnant, la PAC air-eau s’en différencie à plusieurs égards :

  • elle diffuse la chaleur dans votre intérieur non pas grâce à des ventilo-convecteurs mais des appareils de chauffage basse température (plancher chauffant, radiateurs) ;
  • elle ne se limite pas au chauffage puisqu’elle peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire ;
  • elle peut rafraîchir votre intérieur mais pas le refroidir comme un climatiseur.

Vous gagnez quelques degrés dans votre intérieur, sans plus. Les avantages de la PAC air-eau ? Son confort de chauffe et de rafraîchissement, ainsi que sa faible consommation d’énergie.

En dehors des PAC aérothermiques, les PAC géothermiques réversibles sont de bonnes solutions pour réguler votre température intérieure. Qu’elles utilisent les calories du sol ou de l’eau, elles sont en mesure de couvrir vos besoins en chauffage et eau chaude sanitaire.

Lorsqu’elles sont réversibles, elles sont efficaces pour rafraîchir votre intérieur sans toutefois le refroidir comme le ferait un climatiseur. Plus difficiles à adopter dans le cas d’une rénovation et plus onéreuses que les PAC aérothermiques, les PAC géothermiques ont l’avantage d’être aussi efficaces par grand froid que par grandes chaleurs.

 

La PAC réversible en pratique

Vous êtes prêt à remplacer votre ancienne chaudière à gaz ? Découvrez comment choisir votre nouveau système de chauffage à énergie renouvelable mais aussi comment procéder à son installation puis à son entretien…

Les critères de choix

Comment choisir parmi tous les modèles de pompes à chaleur ? Performance, consommation électrique mais aussi confort thermique… voici quelques critères qui pourront vous aider à faire les bonnes comparaisons et les bons choix.

La performance

La performance d’une PAC est renseignée par le coefficient de performance (COP) ou coefficient de performance saisonnier (SCOP). Cet indicateur met en perspective la production de chaleur par rapport à la consommation d’électricité. En général, les pompes à chaleur détiennent de belles performances, d’où un COP minimum de 4. Sachant que plus ce chiffre est élevé, mieux c’est !

Autre indicateur à prendre en compte, le coefficient d’efficacité frigorifique (EER) ou le coefficient saisonnier d’efficacité frigorifique (SEER) qui donne le rapport entre la proportion de chaleur absorbée et l’électricité consommée. Plus l’EER ou le SEER est élevé, meilleure est la performance de la PAC réversible.

La consommation d’électricité

Les pompes à chaleur ont toutes besoin d’électricité pour fonctionner, mais dans une faible mesure. C’est tout l’intérêt des PAC : elles produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Restez toutefois vigilant en vérifiant votre consommation électrique de temps à autre. En effet, vous pouvez consommer davantage lorsque les températures deviennent négatives plusieurs jours de suite (mode relai de l’appoint électrique intégré) ou pendant les vagues de chaleur si vous activez le mode rafraîchissant de votre PAC.

Le confort thermique

Selon votre type de PAC, vous bénéficierez d’un confort plus ou moins grand dans votre intérieur. La PAC air-air offre moins de confort de chauffe l’hiver que les autres PAC mais vous fait profiter d’une véritable climatisation en été. Les PAC air-eau, eau glycolée-eau et eau-eau diffusent une chaleur et une fraîcheur agréables dans votre intérieur. Le seul bémol, c’est qu’il vous faut pour cela installer un plancher chauffant, ce qui est plus contraignant dans le cas d’une rénovation.

Les + et les – des PAC réversibles en bref

Les modalités d’installation et d’entretien

Un système de chauffage performant nécessite une installation menée dans les règles de l’art et un entretien régulier ! Dans les deux cas, faites appel à une équipe de professionnels certifiée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est une condition d’éligibilité des aides financières en vigueur mais aussi un gage de qualité pour votre installation et la maintenance de votre appareil.

Une installation plus ou moins complexe

L’installation d’une pompe à chaleur requiert les compétences d’un professionnel qualifié car elle peut s’avérer très complexe selon votre type de PAC. Les PAC géothermiques nécessitent de labourer ou de forer le sol ce qui appelle des compétences particulières tandis que les PAC aérothermiques, plus communes, sont aussi plus faciles à installer.

En rénovation, l’installation d’une pompe à chaleur air-air est le choix de la simplicité car elle ne requiert pas un plancher chauffant pour diffuser de la fraîcheur dans votre intérieur. Si vous optez pour une PAC air-eau ou une PAC géothermique, vous devrez vous lancer dans des travaux plus conséquents !

Un entretien régulier à prévoir

Comme pour tout équipement, l’entretien joue un grand rôle dans la durée de vie de votre PAC réversible ! Prévoyez un dépoussiérage régulier de votre unité extérieure (PAC aérothermiques) ainsi qu’un entretien annuel (toutes les PAC) avec votre installateur qualifié pour vous assurer du bon fonctionnement de votre appareil. Comptez entre 150 et 200 € de frais par an.

 

Pompe à chaleur réversible : combien ça coûte ?

L’installation d’une pompe à chaleur représente un investissement. L’avantage, c’est qu’il peut être vite amorti grâce à la diminution du montant de votre facture énergétique. Une pompe à chaleur consomme 4 fois moins d’énergie qu’une ancienne chaudière à gaz. En plus, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour réduire son coût…

Le prix d’une pompe à chaleur réversible

Le prix d’une pompe à chaleur réversible varie en fonction de son modèle. Une PAC air-air coûte entre 7 000 et 10 000 €, une PAC air-eau entre 10 000 et 18 000 € (chauffage + eau chaude sanitaire). Le prix des PAC géothermiques est encore plus élevé puisqu’il se situe autour de 20 000 €. À cela s’ajoute le prix de la fonction réversible, soit 10 à 20 % d’investissement supplémentaire !

Les aides financières dédiées

Prime Énergie Sonergia, MaPrimeRénov’, Éco-PTZ et TVA à 5,5 %… Tous ces dispositifs dédiés à la transition énergétique sont de précieuses aides financières pour votre projet. Avant de choisir votre PAC réversible, tenez compte des aides auxquelles vous pouvez prétendre.

Les aides par type de PAC en bref

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

La pompe à chaleur réversible en bref
  • La PAC réversible est une solution écologique pour chauffer et refroidir votre logement.
  • Les PAC air-air sont des climatisations réversibles.
    Les PAC air-eau et les PAC géothermiques, des équipements réversibles rafraîchissants.
  • En cas de rénovation, l’installation d’une PAC air-air est la plus facile et la moins coûteuse.
  • Toutes les PAC vous donnent droit à des aides financières : profitez-en !
  • Pour  l’installation de votre pompe à chaleur réversible, faites appel à un professionnel RGE. C’est une condition d’éligibilité aux aides !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle différence entre pompe à chaleur et clim réversible ?

La clim réversible fait référence à la pompe à chaleur air-air qui permet de climatiser votre maison. La différence avec les autres pompes à chaleur tient à :

  • son mode de fonctionnement (avec une PAC air-air, le transfert de fraîcheur se fait de l’air à l’air, avec une PAC air-eau de l’air à l’eau) ;
  • sa capacité de rafraîchissement (climatisation au degré près pour une PAC air-air, réduction de quelques degrés de la température intérieure pour une PAC air-eau).

Quelle est la consommation d’une pompe à chaleur réversible ?

Une pompe à chaleur réversible consomme plus d’électricité à l’année qu’une pompe à chaleur qui ne sert que de chauffage. La différence ne se fera toutefois sentir sur votre facture que si vous utilisez le système pour rafraîchir votre maison. Pensez donc à surveillez votre consommation !

Comment rendre une pompe à chaleur réversible ?

En général, une pompe à chaleur air-air est réversible d’entrée de jeu puisque sa fonction première est de climatiser. Si vous êtes doté d’une pompe à chaleur air-eau sans l’option réversible intégrée, vous pouvez installer un kit qui vous permettra d’inverser le cycle thermodynamique. Seul prérequis, être équipé d’un plancher chauffant.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover