Accueil » Actualités » Quel entretien prévoir pour une pompe à chaleur ?

Quel entretien prévoir pour une pompe à chaleur ?

Fiable et performante, la pompe à chaleur nécessite un entretien régulier et qualitatif pour qu'elle reste au maximum de ses capacités. Découvrez les obligations que vous avez à respecter, les gestes que vous pouvez réaliser, et les bonnes raisons de vous y tenir !
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : S.

L’entretien d’une pompe à chaleur est-il obligatoire ?

Tout équipement mérite un entretien régulier pour garantir son bon fonctionnement sur la durée. Les pompes à chaleur ne font pas exception ! Seulement, depuis le 30 juillet 2020, la loi française impose un contrôle régulier des pompes à chaleur par un professionnel qualifié et fixe des exigences selon la puissance de l’appareil.

Les obligations fixées par la loi

  • Contrôler les pompes à chaleur entre 4 kW et 70 kW tous les 2 ans maximum
  • Contrôler les pompes à chaleur de plus de 70 kW tous les 5 ans
  • Changer le fluide frigorigène tous les 5 ans
  • Faire appel à un professionnel qualifié

Le rôle du contrôle bisannuel

L’encadrement des contrôles sur les pompes à chaleur exprime la volonté de capitaliser sur leur performance énergétique de façon durable. Il porte sur l’entretien, avec une liste de vérifications à effectuer, d’éléments à nettoyer et de réglages à apporter.

Plus original, il comporte aussi une dimension conseils. Votre professionnel doit profiter de sa visite pour vous sensibiliser aux bons usages et aux améliorations possibles de votre installation pour en réduire la consommation d’énergie. Les opérations de maintenance réalisées se soldent par une attestation d’entretien listant les points vérifiés, les défaillances relevées et les mesures effectuées.

L’attestation d’entretien

À l’issue de la révision complète de votre pompe à chaleur, vous obtenez une attestation à présenter à votre assureur (habitation) et à conserver pendant 2 ans. En cas de sinistre, ce document viendra attester que vous avez bien respecté la réglementation en vigueur.

 

Comment procéder à l’entretien d’une pompe à chaleur ?

Pour y voir plus clair, il vous faut dissocier l’entretien quotidien à effectuer vous-même et le contrôle périodique mené par votre installateur qualifié. C’est l’ensemble de ces actions de maintenance qui garantissent le bon entretien de votre PAC sur le temps long.

Ce que vous devez faire vous-même

Vos actions vont dépendre du type de PAC que vous avez installé… Elles seront un peu plus conséquentes pour une PAC air-air que pour une PAC air-eau, et quasi inexistante pour une pompe à chaleur géothermique. On fait le point !

Pompe à chaleur air-eau

L’entretien d’une PAC air-eau

Pompe à chaleur air-air

L’entretien d’une PAC air-air

Pompe à chaleur géothermique

L’entretien d’une PAC géothermique

Vous n’avez qu’à nettoyer régulièrement l’unité extérieure pour assurer la bonne circulation de l’air dans le module. Enlevez les débris, les feuilles d’arbres ou les branches qui pourraient obstruer les hélices de ventilation et nettoyez l’ensemble du module à l’eau savonneuse.
En plus du nettoyage de l’unité extérieure, vous devez prévoir le dépoussiérage et le lavage des filtres positionnés sur les bouches d’insufflation d’air situées à l’intérieur de votre logement. Voici comment procéder :

  • éteignez votre pompe à chaleur air-air et attendez qu’elle refroidisse ;
  • ouvrez la bouche d’insufflation et dépoussiérez à l’aide d’un aspirateur ;
  • retirez le filtre et nettoyez-le à l’eau savonneuse avant de le faire sécher ;
  • repositionnez correctement le filtre sur la bouche d’insufflation.

Répétez l’opération tous les 3 à 6 mois en fonction de l’utilisation et de l’emplacement de votre PAC. Pensez à changer le filtre à charbon 1 à 2 fois par an.

Pour maintenir le bon fonctionnement de votre pompe à chaleur géothermique (quel que soit votre modèle de PAC), vous n’avez qu’à surveiller la pression du module hydraulique. Ce module a pour but d’équilibrer les réseaux hydrauliques (pompe à chaleur vs chauffage). Vous devez vous assurer qu’il ne manque jamais d’eau dans le circuit de chauffage, sans quoi la pression diminue et la pompe à chaleur se met en sécurité.

 

Ce que doit faire votre professionnel

Votre professionnel devra mener une vérification approfondie de tous les éléments fonctionnels de votre appareil. La différence de contrôle menée sur les pompes à chaleur aérothermiques et leurs homologues géothermiques tient à la nature de leur installation et à la quantité de fluide frigorigène utilisée, souvent plus importante pour les secondes. Si cette quantité dépasse les 2 kg, votre PAC devra faire l’objet d’un entretien annuel et non bisannuel.

Contrôler la performance

Il s’agit de suivre le coefficient de performance (COP) ou coefficient de performance saisonnier (SCOP) qui met en rapport la chaleur produite avec l’énergie consommée par le compresseur.  Plus le COP ou le SCOP est élevé, plus la performance est bonne. En moyenne les pompes à chaleur détiennent un COP supérieur ou égal à 4, c’est-à-dire qu’elles produisent 4 kWh de chaleur pour 1 kWh d’électricité.

Contrôler le compresseur

C’est un élément clé de la pompe à chaleur. Son entretien régulier permet d’éviter des pannes courantes comme les problèmes de démarrage, les bruits anormaux ou les arrêts non maîtrisés. Le bon entretien de votre compresseur garantit l’optimisation de votre consommation électrique.

Vérifier l’étanchéité du circuit

Le contrôle de l’étanchéité permet de détecter les fuites qui pourraient diminuer la performance de votre système de chauffage et augmenter votre consommation énergétique. Pour le réaliser, votre professionnel pourra utiliser un détecteur de fuites de réfrigérant ou une caméra infrarouge conçue pour les fluides frigorigènes. Ces outils servent à localiser précisément les fuites et à intervenir rapidement pour les réparer.

Vérifier l’état des connexions électriques

L’inspection des connexions électriques est un point crucial dans l’entretien de votre PAC. Les connexions endommagées ou desserrées peuvent en effet causer des dysfonctionnements et entraîner une surconsommation électrique. Votre professionnel devra la réaliser avec minutie pour garantir le bon fonctionnement de votre appareil.

 

Qui pour la maintenance d’une pompe à chaleur ?

Est-ce que toujours au propriétaire de prévoir le contrôle obligatoire de la pompe à chaleur ou bien au locataire lorsque le bien est loué ? Comment choisir le professionnel qui procédera aux vérifications d’usage ? Faut-il vérifier des qualifications particulières ? Obtenez des réponses à toutes vos questions.

Le propriétaire ou le locataire ?

Si vous êtes propriétaire occupant de votre logement, il ne fait aucun doute que c’est à vous de prévoir le contrôle bisannuel de votre PAC. Mais si vous êtes propriétaire bailleur ou locataire, la question peut se poser.

  • En tant que propriétaire, vous avez l’obligation de remplacer le système de chauffage suite à une panne qui s’explique par sa vétusté ou son mauvais entretien sur le long terme. Vous devez assumer le coût des réparations en cas de panne majeure non liée à l’usage courant de la PAC, assurer une maintenance régulière si une disposition spécifique le précise dans le bail, et respecter les obligations légales d’entretien.
  • En tant que locataire, vous devez effectuer un entretien régulier de la pompe à chaleur  et planifier le contrôle avec le technicien de votre choix. Vous devez aussi penser à prévenir le propriétaire en cas de pannes ou dysfonctionnements.

Comment choisir son professionnel ?

Le plus simple, c’est de faire appel à votre installateur chauffagiste.

Si vous n’êtes plus en contact avec lui ou si vous souhaitez faire appel à un autre professionnel, cherchez-en un qui détienne la certification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et la qualification QualiPAC. La certification RGE est attribuée aux artisans qui ont connaissance des différentes normes environnementales en vigueur, tandis que la qualification QualiPAC est délivré aux experts en installation de pompe à chaleur. Ce sont deux gages de qualité pour le contrôle de votre appareil.

Pour contrôler le circuit frigorifique et assurer son remplacement ou sa recharge en fluide frigorigène, votre professionnel doit aussi être formé à sa manipulation. Comme le prévoit le décret du 7 mai 2007, il doit être en mesure de vous fournir une attestation de capacité qui prouve son habilitation à manipuler les fluides frigorigènes.

Steffi, référente conformité réglementaire

 

Combien ça coûte ?

Dans la majorité des cas, l’entretien n’est à effectuer que tous les deux ans par votre technicien, ce qui n’entraîne pas un coût de fonctionnement trop important. Découvrez combien vous devez prévoir pour assurer la maintenance de votre pompe à chaleur !

Pour une visite de contrôle

En l’absence de contrat d’entretien, la visite de contrôle vous reviendra à 100-300 €. Le prix varie en fonction de la difficulté d’accès à la pompe à chaleur. Dans ce type d’intervention, vous devez payer la main d’œuvre mais aussi les frais de déplacement de votre chauffagiste. N’hésitez pas à demander plusieurs devis pour comparer les prix.

Pour un contrat de maintenance

Pour plus de sérénité, vous avez la possibilité de souscrire un contrat de maintenance à l’année avec votre installateur chauffagiste. Le coût d’un tel contrat est compris entre 200 et 300 €. L’avantage, c’est que ce contrat ne se limite pas à une visite d’entretien. Il vous offre un service de dépannage à la demande avec des prestations défiant parfois toute concurrence (réparation « gratuite » ou remplacement de pièces « offert »). Vous êtes sûr de bénéficier d’un diagnostic et d’une réparation rapides. Et surtout, vous n’oubliez pas votre rendez-vous bisannuel !

Quid du taux de TVA réduit ?

Le coût d’entretien de votre pompe à chaleur peut être revu légèrement à la baisse grâce au taux de TVA réduit. Le taux habituel de TVA est de 20 % mais pour l’entretien d’une pompe à chaleur installée dans un logement de plus de deux ans, ce taux peut être abaissé à 10 %.  Vous sortirez donc gagnant sur le coût de votre main-d’œuvre !

 

Les bonnes raisons d’entretenir une pompe à chaleur

Un gain de performance

Une PAC bien entretenue est moins sujette aux pannes et moins concernée par la diminution de rendement. Une bonne maintenance favorise donc une meilleure utilisation de l’énergie produite. Pour le vérifier, demandez à votre professionnel certifié de calculer le coefficient de performance (COP) de votre équipement.

Une meilleure qualité de l’air

C’est le cas pour une pompe à chaleur air-air qui va souffler de l’air dans votre intérieur. Les gestes d’entretien tels que le nettoyage du filtre à air (tous les 3 à 6 mois) et le changement du filtre à charbon (1 à 2 fois par an) sont donc cruciaux.

Un gain de longévité

La durée de vie d’une pompe à chaleur bien entretenue est d’environ 15 ans. Un mauvais entretien expose votre équipement à une usure prématurée et à des risques de dysfonctionnement fâcheux et coûteux.

Des économies d’énergie

Une PAC qui fonctionne mal consomme plus d’énergie que nécessaire… L’enjeu est donc pour vous de surveiller quotidiennement votre appareil afin d’être en mesure de détecter le plus vite possible les éventuels problèmes techniques. L’impact sur votre facture d’électricité n’en sera que plus limité !

 

L’entretien d’une pompe à chaleur en bref
  • Prévoyez un contrôle tous les 2 ans pour une PAC de 4 à 70 kW.
  • Prévoyez un contrôle tous les 5 ans pour une PAC de plus de 70 kW.
  • Changez le fluide frigorigène de votre pompe à chaleur tous les 5 ans.
  • Faites appel à un professionnel qualifié RGE et QualiPAC pour chaque contrôle.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quand faire réviser une pompe à chaleur ?

Prévoyez une révision tous les 2 ans pour une PAC de 4 à 70 kW, tous les 5 ans pour une PAC de plus de 70 kW. Pensez aussi à changer le fluide frigorigène de votre pompe à chaleur tous les 5 ans.

Quel professionnel pour l’entretien d’une pompe à chaleur ?

Tournez-vous vers un chauffagiste certifié RGE et qualifié QualiPAC. Vous aurez ainsi l’assurance d’un entretien mené en bonne et due forme.

Quel entretien pour une pompe à chaleur air-eau ?

Procédez à l’entretien de votre pompe à chaleur en nettoyant régulièrement votre unité extérieure à l’eau savonneuse afin d’assurer la bonne circulation de l’air dans le module.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover