Accueil » Actualités » L’isolation des combles par soufflage : une bonne méthode

L’isolation des combles par soufflage : une bonne méthode

Si vous avez décidé d’isoler les combles de votre maison, il vous reste à choisir la méthode à employer. Performante, facile à mettre en œuvre et peu onéreuse, l'isolation par soufflage est une bonne option. Vous pourrez réduire jusqu'à 30 % des déperditions de chaleur dans votre logement et ainsi diminuer vos frais de chauffage à l'année !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

L’isolation soufflée, une technique aux multiples avantages

Qu’il s’agisse de ne pas surchauffer votre logement, de simplifier vos travaux d’isolation ou de faire des économies, l’isolation soufflée vous offre de nombreux avantages. Découvrez tout ce que vous pouvez gagner à isoler vos combles par soufflage…

Des performances thermiques et phoniques élevées

La technique du soufflage vous apporte une isolation performante et durable dans le temps. En recouvrant le plancher de vos combles d’un isolant en vrac capable de se glisser dans ses moindres interstices, cette technique limite les ponts thermiques et assure une isolation très efficace de votre toiture. Grâce à elle, finies les variations de température dans votre intérieur. Résultat, vous gagnez en confort thermique et obtenez un meilleur confort acoustique.
Pour plus de résultats, vous pouvez agir en simultané sur l’isolation de vos murs.

Une solution facile à mettre en œuvre

Très populaire, l’isolation soufflée a l’avantage d’être facile à réaliser et de s’adapter aux combles les plus exigus. Selon la configuration de votre espace, le soufflage peut d’ailleurs être la seule solution envisageable pour couvrir les moindres recoins de vos combles. Autre point fort du soufflage, sa rapidité de mise en œuvre qui réduit la durée de vos travaux. Une demi-journée suffira à isoler vos combles ! Petit inconvénient, une fois vos flocons d’isolant soufflés sur le plancher de vos combles, vous ne pourrez plus y accéder. Une méthode pertinente pour l’isolation de vos combles s’ils sont perdus mais pas aménageables.

Un choix avantageux sur le plan financier

Dernier atout notable par rapport à la pose de panneaux isolants dans les combles, le soufflage se montre aussi plus économique. Grâce à des matériaux moins chers à l’achat, sous forme de flocons à souffler, cette méthode d’isolation vous coûtera moins cher. Elle vous permettra aussi de faire des économies durables au niveau de vos factures énergétiques, en réduisant jusqu’au tiers de vos dépenses en matière de chauffage chaque hiver. Enfin, vous profiterez d’une toiture en bon état pendant plus longtemps et valoriserez votre habitation, un bon point dans le cas d’une éventuelle revente.

 

L’isolation projetée des combles : mode d’emploi

Vous l’avez compris, l’isolation par soufflage est une solution des plus pertinentes pour améliorer les performances énergétiques de votre logement au niveau des combles. Pour savoir comment vous y prendre, découvrez en quoi consiste cette méthode et quels types de matériaux sont les plus adaptés.

La méthode du soufflage

Le soufflage consiste à projeter un isolant sous la forme de flocons (en vrac) sur le plancher de vos combles. C’est une souffleuse professionnelle qui va se charger de répartir les composés de manière homogène sous l’ensemble de votre toiture. La machine à souffler fonctionne à l’aide d’un tuyau souple qui permet de projeter rapidement les flocons dans tout l’espace, y compris dans les recoins difficiles d’accès.

Employée dans tous les combles perdus, quelle que soit la configuration de la charpente, cette méthode de soufflage assure d’excellents résultats. Plus rapide que l’installation de rouleaux ou de panneaux isolants, le soufflage se renouvelle avec facilité après plusieurs années en ajoutant de la matière au besoin.

Vous souhaitez effectuer la pose de votre isolant vous-même ? Cela reste possible (en louant une souffleuse dans un magasin de bricolage) mais pas conseillé. La qualité de l’isolation ne sera pas garantie et vous ne pourrez pas bénéficier des aides financières en vigueur puisqu’elles demandent de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Adrien, référent technique rénovation

Les meilleurs isolants soufflés

Plusieurs matériaux isolants en flocons sont disponibles sur le marché. Pour savoir lequel choisir, comparez les différents produits entre eux, tant sur le plan de leurs performances énergétiques que de leur coût. Le choix de l’isolant est crucial car c’est lui qui va déterminer la résistance thermique obtenue à l’issue de vos travaux.

Les laines minérales soufflées

C’est le bon choix si vous recherchez le meilleur rapport qualité-prix. La laine de verre et la laine de roche figurent parmi les matières les plus utilisées pour l’isolation des combles. Elles se caractérisent par leurs performances énergétiques, leur bonne durée de vie et leur faible coût. Disponibles sous forme de flocons, elles ont l’avantage d’être incombustibles et de pouvoir être recyclées. Notez qu’il est courant de leur associer un pare-vapeur pour les rendre encore plus résistante à l’humidité.

La ouate de cellulose soufflée

Une autre possibilité est d’isoler vos combles grâce à des produits biosourcés telle que la ouate de cellulose, issue du recyclage du papier. Présentée en flocons, elle s’avère très efficace grâce à ses bonnes performances thermiques et sa résistance à l’humidité. Très intéressante sur le plan écologique, cette matière résiste bien aux insectes et aux rongeurs. Autre atout, elle est vendue à un prix très accessible.

Le liège naturel en granulés

Dernier choix possible, le liège naturel, présenté sous forme de granulés, qui peut être employé à l’intérieur de vos combles. Cet isolant écologique possède un coût élevé mais se distingue par sa propension à absorber l’humidité. Ce matériau a aussi une autre qualité, celle de très bien résister aux variations de températures. Un choix intéressant si vous souhaitez allier l’utile à l’agréable !

Sachez que vous pourrez obtenir une meilleure isolation en ciblant des isolants dotés d’une bonne résistance thermique. Fiez-vous au coefficient exprimé en m² K/W pour choisir votre isolant : plus il est élevé mieux c’est !

Adrien, référent technique rénovation

 

Les étapes de l’isolation des combles par soufflage

Plutôt simple à réaliser pour un professionnel, l’isolation par soufflage demande de suivre un mode opératoire précis pour un rendu optimal. Quelques précautions sont à prendre en amont pour vous assurer que vos combles seront bien isolés. Suivez le guide…

Les préparatifs indispensables

Avant toute chose, préparez les lieux en dégageant et nettoyant vos combles. Si nécessaire, posez des protections autour de vos conduits de cheminée et de vos boîtiers électriques. Ensuite, organisez la visite préparatoire de votre professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin qu’ils puisse :

  • s’informer de l’état et de la configuration de vos combles ;
  • tester l’étanchéité de votre isolation existante ;
  • s’assurer de la solidité de votre plancher pour recevoir le volume d’isolant nécessaire ;
  • poser les repères pour indiquer l’épaisseur de flocons à atteindre.

Si l’isolant choisi est sensible à la vapeur d’eau, votre professionnel devra prévoir la pose d’un pare-vapeur. Dans le cas où vos combles ne disposeraient pas de trappe ou d’accès, il retirera temporairement les tuiles de votre toit pour réaliser vos travaux.

La marche à suivre durant les travaux

Pour être efficace, votre isolation doit être effectuée dans les règles de l’art. L’utilisation d’une machine à souffler est essentielle pour aspirer le matériau isolant puis le projeter dans la zone souhaitée. Afin de respecter les mesures de sécurité, deux artisans sont en général affectés à cette opération, l’un alimentant la souffleuse en isolant, l’autre projetant les flocons sur le plancher à la hauteur voulue.

Sachez que l’épaisseur des flocons varie en fonction de la conductivité thermique des matériaux. Pour la laine de verre, comptez 21 à 28 cm de flocons à répartir sur le plancher de vos combles. Pour la ouate de cellulose ou le liège en granulés, un peu moins efficaces, prévoyez 28 à 30 cm d’épaisseur.

Adrien, référent technique rénovation

La finalisation de votre isolation

Une fois l’isolant réparti, votre professionnel procédera à l’isolation de la trappe d’accès de vos combles. Avant de partir, il devra s’assurer que l’isolation de vos combles vous permette de bénéficier d’une résistance thermique suffisante. Retenez qu’elle doit être comprise entre 4 et 4,40 m² K/W après une rénovation. Le respect des normes en vigueur est essentiel pour que vous puissiez percevoir les différentes aides financières !

 

Quel tarif pour l’isolation soufflée de vos combles ?

Mener des travaux d’isolation des combles grâce au soufflage est un choix judicieux qui offre un résultat de qualité. Découvrez le budget à allouer à vos futurs travaux ainsi que les aides financières à solliciter pour en réduire le coût !

Les facteurs de variation du tarif

Le montant des travaux d’isolation de vos combles par soufflage varie en fonction de plusieurs facteurs. La configuration de vos combles, votre type de toiture, votre volume à isoler ainsi que le matériau que vous choisissez comme isolant sont autant d’éléments à prendre en compte. Des frais supplémentaires peuvent être ajoutés si d’autres services sont nécessaires, comme la pose d’une protection contre la vapeur d’eau. Pour obtenir le meilleur prix, n’hésitez pas à comparer les devis fournis par les professionnels RGE.

Le prix des différents matériaux

La laine de verre en flocons coûte entre 2 et 5 € le kilo, là où la ouate de cellulose peut être achetée en vrac pour un prix bien moindre, entre 1,20 et 2 € le kilo. Plus onéreux, le liège en granulés coûte entre 5 à 10 € le kilo. En règle générale, l’isolation des combles par soufflage revient donc à moins de 40 €/m² en comptant l’achat des matériaux et la main d’œuvre.

Les aides dédiées à l’isolation des combles

Réduisez le coût de vos travaux d’isolation en tenant compte des aides financières dédiées à la transition énergétique ! La Prime Énergie Sonergia, l’éco-prêt à taux zéro et la TVA à 5,5 % sont autant de dispositifs financiers à votre disposition !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Dans le cadre de la transition énergétique, plusieurs aides sont conditionnées à des exigences techniques. Vos travaux d’isolation devront assurer un coefficient de résistance thermique de 4 à 4,4 m² K/W pour l’isolation de vos rampants de toiture et de 4,8 m² K/W pour celle de vos planchers de combles perdus.

Steffi, référente conformité réglementaire

 

L’isolation des combles par soufflage en bref
  • Le soufflage est une technique d’isolation qui s’applique aux combles perdus.
  • Isoler vos combles, c’est réduire jusqu’à 30 % les déperditions thermiques de votre maison. Vous gagnez en confort chez vous et économisez sur vos factures de chauffage.
  • Pour financer votre isolation, vous pouvez bénéficier de la Prime Énergie Sonergia.
  • Pour réaliser vos travaux, faites appel à un professionnel RGE. C’est une condition d’éligibilité aux aides mais aussi un gage de qualité.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle est la meilleure isolation des combles perdus ?

C’est le soufflage, une technique d’isolation économique et facile à mettre en œuvre, même si vos combles sont difficiles d’accès. La pose de panneaux ou de rouleaux isolants est aussi possible mais plus onéreuse, plus compliquée à réaliser, voire impossible si vos combles ne sont pas accessibles.

Quel est le meilleur isolant par soufflage ?

Les laines minérales (laines de verre et de roche) offrent le meilleur rapport qualité-prix mais d’autres options existent pour isoler vos combles de façon efficace. La ouate de cellulose est un isolant biosourcé très performant et peu onéreux. Le liège naturel en granulés est un matériau écologique qui a l’avantage de bien résister aux variations de températures. Seul bémol, il est plus coûteux.

Quelle épaisseur d’isolation faut-il dans les combles ?

L’épaisseur d’isolation à prévoir dépend de la zone que vous isolez et de l’isolant que vous utilisez. Comptez 20 à 40 cm d’isolant pour l’isolation du plancher de vos combles (combles perdus), 20 à 35 cm pour celle des rampants de vos combles (combles aménageables).
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover