Accueil » Actualités » Isolation des combles aménageables : les points clés

Isolation des combles aménageables : les points clés

Les combles méritent tout votre intérêt car ils sont une zone de fortes déperditions de chaleur. Si vous avez de la place, prévoyez une technique d'isolation qui vous permettra de profiter d'une nouvelle pièce de vie. Avantages, méthodes, matériaux et financement, on vous dit tout sur l'isolation des combles habitables !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

3 bonnes raisons d’isoler vos combles aménageables

Situés entre le dernier plafond et le toit, les combles de votre habitation sont aménageables s’ils font plus de 1,80 m de haut. Cet espace est à isoler en priorité pour éviter les pertes de chaleur. Comme l’air chaud monte, le toit de votre maison est une zone très exposée aux déperditions énergétiques (environ 30 % !). Mais le gain énergétique n’est pas le seul avantage que vous apporte l’isolation de vos combles…

Éviter les déperditions de chaleur

Le toit est l’endroit par lequel la chaleur va s’échapper en hiver et s’accumuler en été si l’isolation de vos combles est insuffisante. Pour y remédier, une isolation adéquate est indispensable. Vos travaux de rénovation peuvent prendre deux formes : une isolation des rampants qui se fait par l’intérieur ou une isolation de la toiture, réalisée par l’extérieur. Notez qu’une continuité doit être assurée dans l’isolation de vos murs et celle de votre toiture pour en garantir le résultat. Une isolation réalisée dans les règles de l’art vous permettra ainsi de réduire vos factures de chauffage.

Aménager une nouvelle pièce

Des combles aménageables bien isolés augmentent votre surface habitable. Les combles non isolés n’offrent pas les conditions thermiques suffisantes à une occupation de leur espace. En procédant à leur isolation, vous pouvez compter une pièce de plus dans votre maison et y créer un espace de vie atypique sous le toit. Laissez libre cours à vos envies et aménagez un bureau, une chambre ou un espace de jeu pour vos enfants !

Valoriser votre bien immobilier

L’isolation de vos combles est un excellent moyen d’accroître la valeur immobilière de votre logement. Une isolation performante permet d’améliorer la classe énergie figurant dans votre diagnostic de performance énergétique (DPE). Si votre bien est classé A ou B, il suscitera plus d’intérêt de la part des acheteurs et vous donnera la possibilité de fixer un prix de vente plus élevé. La pièce de vie créée à l’issue de vos travaux augmentera la surface habitable totale de votre logement, ce qui entraînera aussi une plus-value !

 

Les méthodes d’isolation des combles aménageables

Savez-vous que vous pouvez envisager deux méthodes d’isolation différentes pour vos combles habitables ? Vous pouvez choisir d’isoler vos combles par l’intérieur ou par l’extérieur. Découvrez les spécificités de ces méthodes d’isolation pour faire le bon choix pour réaliser des économies de chauffage et profiter d’une nouvelle pièce de vie.

Isolation des rampants des combles

L’isolation par l’intérieur
(sous les rampants)

Isolation extérieure Sarking

L’isolation par l’extérieur
(par la toiture)

L’isolation par l’intérieur consiste à placer le matériau isolant sous les rampants de vos combles. Pour une isolation performante, vous pouvez poser des rouleaux ou des panneaux semi-rigides d’isolant ou opter pour la mise en œuvre d’isolants en vrac. Cette dernière technique est plus complexe à réaliser mais beaucoup plus économique. À privilégier si vous recherchez le bon compromis qualité-prix.

L’autre solution est d’installer des panneaux ou rouleaux en deux couches superposées entre vos poutres. Pour que votre rénovation soit efficace, choisissez un isolant disposant d’une résistance thermique supérieure ou égale à 6 m² K/W. Notez que votre isolant devra être recouvert d’un frein vapeur puis d’un parement afin que votre toiture permette d’éviter les transferts de vapeur d’eau avec l’extérieur.

Dernière solution, l’isolation par soufflage ou insufflation est une autre technique envisageable pour une isolation performante. Avec ce procédé, le matériau isolant est projeté à l’intérieur d’une membrane d’étanchéité ou derrière des panneaux de bois. Une isolation plus difficile à mettre en œuvre mais bien connue des professionnels de la rénovation !

Dans le cadre de la réfection de votre couverture de toit, vous pouvez aussi réaliser l’isolation par l’extérieur de vos combles, c’est-à-dire par la toiture. Deux techniques principales sont possibles avec la pose de panneaux autoportants et le Sarking. En enveloppant en continu la surface de votre toit en contact avec vos combles, elles ont l’avantage de diminuer considérablement les ponts thermiques. Moins fréquente que l’isolation par l’intérieur car plus onéreuse, l’isolation par l’extérieur vous permet de ne pas perdre de surface dans vos combles.

 

Les matériaux d’isolation à privilégier

Laine de verre, laine de roche, polystyrènes, ouates de cellulose ou encore fibre de bois et liège… Le choix des matériaux pose souvent question au regard de leur grande diversité sur le marché ! Découvrez quelles sont les spécificités des matériaux d’isolation les plus courants pour l’isolant des combles…

Les matériaux minéraux

Ce sont les matériaux les plus utilisés pour l’isolation des rampants en raison de leur excellent rapport qualité-prix. Souvent conditionnés sous la forme de panneaux à dérouler, la laine de verre et la laine de roche ont de très bonnes performances thermiques. Elles sont idéales pour éviter les pertes de chaleur dans vos combles, et plus largement dans votre maison.

En conformité avec la réglementation, tournez-vous vers les laines certifiées semi-rigides si vous isolez vos rampants de toiture et vers les laines souples si vos travaux d’isolation concernent le plancher de vos combles.

Adrien, référent technique rénovation

Les matériaux synthétiques

Vous disposez d’un budget limité pour vos travaux ? Le polystyrène expansé et le polyuréthane sauront vous convaincre par leurs prix attractifs ! Leur capacité d’isolation et leur résistance à l’humidité font aussi partie de leurs points forts. Il s’agit néanmoins d’un choix moins intéressant pour le confort thermique d’été, pour la sécurité en raison de leur caractère inflammable et pour l’impact environnemental à cause de leur bilan carbone contrasté.

Les matériaux biosourcés

Si vous habitez une région où les étés sont très chauds, il est important pour vous de choisir des matériaux qui vont empêcher la chaleur de rentrer. Dans ce domaine, les isolants biosourcés sont les plus performants grâce à leur haute imperméabilité. Plusieurs options existent comme la ouate de cellulose, le liège ou la fibre de bois. Avec d’excellentes performances thermiques et un bilan écologique flatteur, ces matériaux sont les plus pertinents. Leur défaut ? Leur prix plus élevé. Comptez 15 à 20 €/m² pour les matériaux les moins chers contre 10 à 15 €/m² pour le polystyrène !

 

Quelle résistance thermique pour l’isolation des combles ?

La réussite de vos travaux d’isolation dépend de plusieurs facteurs tels que le choix de votre professionnel, le choix de la technique d’isolation mais aussi celui de votre isolant. Elle dépend aussi d’autres facteurs tels que l’épaisseur de votre isolation et l’ajout d’éléments isolants supplémentaires. Zoom sur ces deux facteurs de résistance thermique…

Trouver la bonne épaisseur d’isolation

En plus du choix des matériaux, leur dimension est aussi cruciale pour l’isolation de vos combles aménageables. Leur conditionnement (en rouleaux, en panneaux ou en vrac) va influer sur la résistance thermique que vous pouvez obtenir. Certaines valeurs minimales de performance thermique doivent être atteintes pour bénéficier des différents dispositifs d’aide en vigueur.

Depuis le 1er janvier 2023, selon votre région, ces valeurs minimales de résistance thermique vont de 4 m² K/W à 5,2 m² K/W pour les rampants de votre toiture. En faisant appel à des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous êtes sûr que l’épaisseur de votre isolation répond à ces impératifs. De quoi financer sereinement votre projet !

Ajouter des éléments supplémentaires

Pour une isolation par l’intérieur d’excellente facture, pensez à la mise en place d’un pare-vapeur. Il est idéal pour supprimer les éventuelles fuites d’air, et réduire ainsi les risques de moisissures.

Afin d’avoir une isolation performante en l’absence d’un écran de sous-toiture HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur d’eau), prévoyez une lame d’air de 2 cm minimum en sous-face du support de votre couverture de toit. La lame d’air a besoin d’être constante et bien ventilée sur toute la hauteur du rampant. Le recours à une lame d’air est aussi conseillé pour l’isolation des murs poreux.

Enfin, si vous disposez d’une fenêtre dans vos combles, il vous faudra poser des plaques de plâtre autour pour une meilleure isolation.

 

Combien coûte l’isolation des combles aménageables ?

Vous souhaitez calculer le budget à prévoir pour vos travaux ? Prenez en compte le coût de votre isolation en incluant le prix des matériaux et le celui de l’installation, sans oublier les aides financières à votre disposition pour vous aider à en réduire la charge.

Le coût des travaux d’isolation par l’intérieur

Pour l’isolation de vos combles, comptez environ 15 €/m² pour des panneaux en laine de verre, et entre 20 et 30 €/m² pour la plupart des panneaux écologiques. Le prix de l’isolation varie ensuite selon la méthode utilisée et la taille de vos combles. Cette prestation débute à 30 €/m² pour une petite superficie et peut atteindre les 100 €/m² pour l’isolation et l’aménagement des combles. Le prix de l’isolation peut aussi être revu à la hausse si vous ajoutez des services supplémentaires tels que la pose de plaques de plâtre autour d’une fenêtre.

Les aides financières à solliciter

De nombreuses aides financières sont à votre disposition pour vous aider à réaliser des travaux d’isolation. Selon les aides, certaines conditions sont à remplir, comme le respect de valeurs minimales de résistance thermique. Pour la main d’œuvre, vous devez faire appel à des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

L’isolation des combles aménageables en bref
  • Les combles aménageables désignent la zone habitable située sous votre toiture.
  • Isoler vos combles, c’est réduire jusqu’à 30 % les déperditions thermiques de votre maison. Vous gagnez en confort chez vous et économisez sur vos factures de chauffage.
  • Selon l’espace disponible sous vos combles, isolez-les de l’intérieur ou de l’extérieur.
  • Pour financer votre isolation, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Pour réaliser vos travaux, faites appel à un professionnel RGE.
    C’est une condition d’éligibilité aux aides mais aussi un gage de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quel est le meilleur isolant pour les combles aménageables ?

L’enjeu de l’isolation des combles aménageables est de préserver le maximum de surface habitable. Le polyuréthane peut être la meilleure option pour vous si vous recherchez un isolant très performant et peu épais.

Quelle épaisseur d’isolation prévoir dans les combles aménageables ?

Si vous souhaitez bénéficier des aides financières en vigueur, votre isolation devra atteindre une résistance thermique minimale de 6. Vous devrez donc prévoir une épaisseur d’isolant comprise entre 15-16 cm si vous privilégiez la préservation de la surface habitable dans vos combles (polyuréthane) et 22-33 cm si vous recherchez le plus faible impact environnemental (fibre de bois).

Quelle isolation privilégier sous toiture ?

Avant de choisir votre type d’isolation, pensez à l’usage que vous souhaitez faire de vos combles. Si vous souhaitez les aménager pour créer un nouvel espace de vie, privilégiez l’isolation de vos rampants par l’intérieur, une solution efficace et économique. Sinon, envisagez la projection d’isolant en vrac (soufflage) sur le plancher de vos combles.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover