Accueil » Actualités » Comment mieux isoler vos murs ?

Comment mieux isoler vos murs ?

Avec la rénovation de vos murs, vous avez de belles économies d’énergie en perspective ! Les murs représentent, en effet, 25 % des déperditions thermiques de la maison. Mieux les isoler, c’est moins consommer d’énergie mais aussi se sentir mieux chez soi. Découvrez comment réaliser vos travaux d’isolation et maîtriser votre budget en tirant parti des meilleures aides financières…
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

Les bonnes méthodes pour isoler vos murs

Plutôt ancienne, votre maison a échappé à toute réglementation thermique en matière d’isolation ? Vos murs laissent sans doute échapper une grande partie du chauffage en hiver et de fraîcheur en été. Résultat, vos factures s’envolent alors que vous n’êtes jamais bien chez vous. Pour ne plus jeter de l’argent par les fenêtres, isoler vos murs est une solution.

Isolation sous ossature

L’isolation des murs par l’intérieur

Isolation sous enduit

L’isolation extérieure d’une maison

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) s’effectue en appliquant directement votre matériau isolant sur les murs intérieurs de votre logement. Moins coûteuse que l’isolation thermique par l’extérieur (comptez 50 à 100 € par m²), elle a aussi l’avantage de ne pas modifier l’aspect extérieur de votre maison. Un bon point si vous êtes attaché à son esthétique ou à son authenticité !

Elle présente toutefois quelques inconvénients :

  • elle entraîne une réduction de la surface habitable de votre habitation ;
  • elle entraîne donc aussi une légère baisse de la valeur totale de votre maison ;
  • elle ne permet pas de supprimer tous les ponts thermiques.

 

Et en pratique ?
Misez sur la pose de panneaux isolants ou d’isolant en vrac derrière une plaque de plâtre.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à envelopper le bâtiment d’un manteau isolant. C’est la méthode d’isolation la plus efficace mais aussi la plus coûteuse… En créant une enveloppe continue qui limite les ponts thermiques, ces zones où l’isolation est déficitaire, elle accroît la performance énergétique de votre logement. Elle a deux avantages de taille qui peuvent compenser son coût élevé (comptez 110 à 200 € par m²) :

  • elle préserve la surface habitable de votre logement ;
  • elle vous offre une façade toute neuve.

 

Convaincu ?
Optez pour la technique isolante de votre choix : enduit ou bardage rapporté.

 

Les meilleurs isolants pour les murs

La multitude de matériaux isolants vous laisse indécis ? Pas d’inquiétude, nous vous aidons à y voir plus clair. Découvrez les critères qui doivent présider dans vos choix puis retrouvez les points forts et les points faibles des matériaux les plus utilisés pour l’isolation des murs…

Les critères de choix des isolants

La performance thermique

La performance thermique d’un isolant est un critère essentiel. Elle est généralement mesurée par sa résistance thermique (R), qui indique sa capacité à résister au passage de la chaleur. Plus cette valeur est élevée, plus l’isolant est performant. Choisissez un isolant avec une résistance thermique élevée pour assurer une isolation optimale de vos murs.

La performance acoustique

Un bon isolant est censé protéger des nuisances sonores… Pourtant, la performance thermique d’un isolant n’est pas proportionnelle à sa performance phonique. Si votre maison est exposée au bruit, les matériaux reconnus pour leurs capacités d’insonorisation seront vos alliés. Misez sur les laines de roche ou de verre, la ouate de cellulose ou encore la fibre de bois, qui, grâce à leur structure fibreuse, piègent efficacement les sons !

La durabilité

La durabilité d’un isolant peut être considérée sous deux aspects : sa résistance au vieillissement et son caractère éco-responsable. Un isolant qui résiste bien aux variations de température et aux conditions climatiques conservera ses performances thermiques pendant 25 à 30 ans. Un isolant durable, dont le besoin de rénovation est limité, aura par conséquent un impact environnemental plus réduit.

Le coût

Le coût de l’isolant est un critère à ne pas négliger. Le prix des isolants peut beaucoup varier en fonction de leurs caractéristiques et de leur performance. Veillez à bien les comparer et à choisir un isolant qui offre un bon rapport qualité-prix. Et pour réduire significativement le coût de vos travaux d’isolation, n’oubliez pas de prendre en compte les aides financières disponibles…

La performance des isolants selon les situations

La meilleure isolation thermique des murs par l’intérieur (ITI)

L’important est de choisir un matériau isolant peu épais pour ne pas trop réduire la surface habitable de votre logement. Privilégiez les isolants peu conducteurs, pour lesquels l’épaisseur requise à la pose est plus fine. Privilégiez aussi les matériaux qui offrent une excellente performance thermique et une très bonne résistance au bruit.

Les meilleurs sous tout rapport pour l’isolation de vos murs par l’intérieur ? Les laines minérales (laines de verre et de roche) au meilleur rapport qualité-prix, la ouate de cellulose ou le liège pour leurs performances thermique et acoustique et leur origine biosourcée. Notez que ces isolants sont non combustibles, ce qui peut être un gage de sécurité pour votre maison. En fonction de la technique d’isolation retenue, vous pourrez choisir un isolant en vrac ou sous la forme de rouleaux ou panneaux.

Les bons matériaux pour isoler un mur par l’extérieur (ITE)

Avec l’isolation des murs par l’extérieur, vous n’avez plus de contrainte de place ou presque (il vous faudra prendre garde à ne pas empiéter sur le trottoir si votre maison donne sur la rue). Vous pouvez en profiter pour appliquer une quantité d’isolant plus importante que celle que vous auriez mise en place pour une isolation des murs par l’intérieur. Vous bénéficierez ainsi d’une résistance thermique plus élevée. Quant au choix de votre matériau, misez sur des panneaux combinant performance thermique et performance acoustique.

Les isolants à privilégier sont le polystyrène expansé, aux bonnes performances thermiques mais à la faible capacité d’isolation phonique, les laines minérales, performantes sur les deux plans, mais aussi le liège et la fibre de bois, efficaces pour l’isolation et plus écologiques.

La performance d’un isolant ne dépend pas seulement de sa nature, mais aussi de la qualité de sa mise en œuvre ! Une pose mal réalisée peut entraîner des ponts thermiques qui réduisent l’efficacité de votre isolation. Pour éviter tout tracas, faites plutôt appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la réalisation de vos travaux.

Adrien, référent technique rénovation

Les + et les – des matériaux isolants en bref

  • Liège
  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Polystyrène expansé
  • Polyuréthane
  • Ouate de cellulose
  • Fibre de bois
LiègeLaine de verreLaine de rochePolystyrène expanséPolyuréthaneOuate de celluloseFibre de bois
Utilisation
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 14 – 16 cm
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs
  • Isolation du sol en surface 
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 11 – 15 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs 
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 20 – 25 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs  
    Isolation du sol en sous-face 
  • Isolation intérieure
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs
  • Isolation du sol en sous-face 
  • Utilisation intérieure 9 – 10 cm
  • Isolation extérieure 15-16 cm 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Isolation du sol en surface 
  • Isoaltion intérieure 14 – 16 cm
  • Isolation extérieure 24-25 cm 
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs par l’intérieur 
  • Isolation intérieure 14 – 20 cm
  • Isolation extérieure 22-33 cm
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs 
Performance
Thermique / phonique
Résistance
Feu / humidité
Robustesse
Respect de l'environnement
Coût

 

Les aides pour financer l’isolation des murs

Vous souhaitez isoler vos murs mais votre budget est serré ? De nombreuses aides financières existent pour vous aider à mener à bien vos travaux… Découvrez comment profiter de la Prime Énergie Sonergia et de MaPrimeRénov’ sans oublier l’éco-prêt à taux zéro, pour parfaire votre financement, et la TVA à 5,5 %, pour rendre votre isolation des murs encore plus abordable !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Bon à savoir

Seule l’isolation des murs extérieurs est éligible à MaPrimeRénov’ dans le cadre d’une rénovation par geste.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

Ce que l’isolation de vos murs vous fait gagner

Une diminution de vos factures 

L’un des principaux avantages de l’isolation des murs est l’amélioration de la performance énergétique de votre logement, avec à la clé une baisse de votre consommation d’énergie. En isolant vos murs, vous limitez les déperditions thermiques ce qui vous permet de moins chauffer en hiver et de moins climatiser l’été. Avec une baisse de 25 % de vos besoins en chauffage, vous verrez vite la différence sur vos factures.

Un plus grand confort thermique

Une meilleure isolation de vos murs vous fait aussi gagner en confort thermique. Il devient plus facile pour vous de maintenir la chaleur à l’intérieur de votre maison en hiver, et de faire barrage à l’air chaud en été. Exit les courants d’air, l’effet de paroi froide et le chauffage d’appoint durant la saison froide. Et ce n’est pas tout : une bonne isolation de vos murs vous permet aussi de réduire la portée des bruits extérieurs… Plus rien ne vient perturber votre bien-être !

Un meilleur impact environnemental

Moins vous consommez d’énergie pour le chauffage ou la climatisation de votre intérieur, moins vous émettez de gaz à effet de serre. C’est pourquoi vos travaux d’isolation des murs, en faisant baisser votre demande en énergie, réduit votre impact environnemental. Un bon point pour la planète quand on sait que chaque geste compte pour limiter le réchauffement climatique.

Une valorisation de votre patrimoine

Une maison bien isolée est toujours plus attrayante pour les acheteurs potentiels ou les locataires, car elle garantit un confort thermique optimal et des factures d’énergie réduites. Depuis le 1er janvier 2023, la réglementation impose la réalisation d’une DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) lors de la vente ou de la location d’un logement. Une meilleure isolation de vos murs vous permet donc d’obtenir une meilleure étiquette énergie et une belle valorisation de votre bien immobilier.

 

L’isolation des murs en bref
  • Une meilleure isolation de vos murs peut réduire de 25 % votre facture de chauffage.
  • Pour isoler vos murs, vous avez le choix entre l’isolation par l’extérieur (ITE) et l’isolation par l’intérieur (ITI), plus économique.
  • Les matériaux les plus utilisés sont la laine de verre, la laine de roche et le polystyrène expansé. Des alternatives écologiques existent avec le liège expansé et la fibre de bois.
  • Pour financer vos travaux, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Tournez-vous de préférence vers un professionnel RGE pour réaliser vos travaux.
    Vous aurez l’assurance d’une rénovation performante et de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle épaisseur d’isolation faut-il pour les murs ?

L’isolation des murs doit atteindre une résistance thermique minimale de 3,7 pour être éligible aux aides financières en vigueur. L’épaisseur d’isolation va dépendre du matériau isolant retenu pour vos travaux. Comptez 9-10 cm (polyuréthane) dans le meilleur des cas, et 14-20 cm (fibre de bois) dans le pire des cas.

Quel type d’isolation privilégier pour les murs ?

Si vous avez un budget serré et que vous souhaitez conserver l’esthétique extérieure de votre maison, privilégiez l’isolation des murs par l’intérieur.

Si vous recherchez le meilleur pour votre isolation, quitte à refaire votre façade et à y consacrer un budget plus conséquent, faites le choix de l’isolation par l’extérieur. Le nec plus ultra ? Vous préserverez la surface habitable de votre logement.

Quelle est la meilleure isolation intérieure des murs ?

Tout va dépendre de l’état de vos murs.

  • Vous avez des murs bien lisses ? Optez pour l’isolation par doublage collé. C’est la technique au meilleur rapport performance-prix.
  • Vos murs sont abîmés et ne peuvent supporter le poids d’un isolant ? L’isolation sous ossature est le bon choix. Performante, elle est aussi facile à mettre en œuvre.
  • Vos murs présentent de gros défauts ? Si vos pièces sont spacieuses, vous avez tout avantage à choisir l’isolation avec contre-cloison.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover