Accueil » Actualités » Le b.a.-ba de l’isolation thermique

Le b.a.-ba de l’isolation thermique

Réaliser 65 % d’économies sur votre facture de chauffage ? C’est possible grâce à une meilleure isolation thermique de votre logement ! Découvrez les chantiers d'isolation à mener en priorité, les isolants à privilégier pour votre projet de rénovation ainsi que vos solutions de financement. 
Temps de lecture : 6 min
Rédigé par : S.

Comment isoler votre logement ?

Si vous cherchez à réduire vos factures d’énergie, l’isolation thermique est la bonne solution. En empêchant les transferts de chaleur indésirables, elle accroît la performance énergétique de votre habitation et optimise votre confort quotidien. Le préalable à vos travaux de rénovation ? L’identification des zones de votre logement à isoler : combles, murs, planchers bas, fenêtres. Explorez les différentes options d’isolation qui s’offrent à vous…

Isolation des combles (ou de la toiture)

Le toit est la principale source de déperdition thermique dans une maison, avec une perte de chaleur pouvant atteindre les 30 %. L’isolation des combles est une solution efficace pour limiter ces pertes de chaleur. Elle peut être réalisée selon différents procédés selon les possibilités d’aménagement offertes par vos combles…

  • L’isolation des combles aménageables se fait au niveau des rampants de vos combles ou à partir de votre toit (Sarking) afin de conserver l’intégralité de votre espace habitable sous les combles.
  • L’isolation des combles perdus est réalisée au niveau du plancher de vos combles, le plus souvent par soufflage. Une méthode efficace et économique mais qui vous prive d’un nouvel espace de vie sous vos combles..

Isolation des murs

Une bonne isolation des murs de votre logement peut vous permettre de réduire de 20 % à 30 % les pertes de chaleur dans votre logement. En optant pour l’isolation de vos murs, vous pouvez réduire efficacement vos factures de chauffage tout en gagnant en confort. Pour vos travaux, 2 options sont possibles : l’isolation intérieure et l’isolation extérieure…

  • L’isolation des murs par l’intérieur implique que l’isolant soit appliqué sur les murs intérieurs de votre maison. C’est une méthode qui a fait ses preuves mais qui présente un défaut principal : il entraîne une légère perte de surface habitable dans vos combles. Si votre maison fait 100 m² vous pouvez perdre entre 4 et 6 m².
  • L’isolation des murs par l’extérieur offre d’excellents résultats sur le traitement des ponts thermiques et l’amélioration de l’isolation acoustique de votre maison. Le tout, sans réduction de votre surface habitable. Son point faible ? Son caractère plus onéreux.

Isolation du sol

L’isolation de votre sol est une étape importante pour optimiser le confort thermique de votre maison et ainsi réduire les pertes de chaleur. Un plancher mal isolé peut entraîner une sensation de froid indésirable et augmenter la consommation de chauffage. En garantissant la bonne isolation de votre plancher, vous réduisez l’humidité ambiante de votre logement et allégez vos factures d’énergie.

Ici encore, l’isolation de vos planchers bas recouvre deux types d’isolation en fonction de la configuration de votre logement.

  • L’isolation de vos planchers bas en sous-face si votre sol repose sur un vide sanitaire.
  • L’isolation de vos planchers bas en surface si votre maison est posée sur un terre-plein.

Isolation des fenêtres 

Le choix du type de fenêtre est crucial pour l’isolation thermique de votre logement. Il s’agit de garantir l’étanchéité à l’air de votre logement grâce à des menuiseries et un vitrage efficaces.
Le double vitrage est un bon choix pour réduire les pertes de chaleur et améliorer l’efficacité énergétique.

Besoin d’un diagnostic personnalisé ?
Lancez votre analyse énergétique !

J’analyse mon logement

 

Comment reconnaître un bon isolant ?

Le bon isolant, c’est avant tout l’isolant qui convient à votre projet d’isolation ! Les isolants les plus utilisés sont les laines minérales comme la laine de verre et laine de roche, les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé et le polyuréthane, les isolants naturels tels que le liège et la fibre de bois. Pour y voir plus clair, découvrez leurs caractéristiques principales…

Les + et les – des matériaux isolants en bref

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Polystyrène expansé
  • Polystyrène extrudé
  • Polyuréthane
  • Ouate de cellulose
  • Fibre de bois
  • Paille
  • Liège
Laine de verreLaine de rochePolystyrène expanséPolystyrène extrudéPolyuréthaneOuate de celluloseFibre de boisPailleLiège
Utilisation
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 11 – 15 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs 
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 20 – 25 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs  
    Isolation du sol en sous-face 
  • Isolation intérieure
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs
  • Isolation du sol en sous-face 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation du sol en surface 
  • Isolation extérieure 17-21 
  • Utilisation intérieure 9 – 10 cm
  • Isolation extérieure 15-16 cm 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Isolation du sol en surface 
  • Isoaltion intérieure 14 – 16 cm
  • Isolation extérieure 24-25 cm 
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs par l’intérieur 
  • Isolation intérieure 14 – 20 cm
  • Isolation extérieure 22-33 cm
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs 
  • Isolation extérieure
  • Isolation des combles
  • Bottes : 37 x 47 cm 
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 14 – 16 cm
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs
  • Isolation du sol en surface 
Performance
Thermique / phonique
Résistance
Feu / humidité
Robustesse
Respect de l'environnement
Coût

 

Comment financer vos travaux d’isolation ?

Vous êtes convaincu de la nécessité d’améliorer l’isolation de votre maison mais redoutez le coût des travaux ? Rassurez-vous, les aides à la rénovation peuvent vous donner un sérieux coup de pouce. Laissez- vous guider dans l’univers complexe des subventions et des prêts pour la rénovation énergétique…

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Découvrez le montant de votre prime en 1 clic !

Je calcule ma prime

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne la rénovation par geste et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre la rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce dernier parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Pour la réalisation de vos travaux, faites appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) car la plupart des aides financières en font une condition d’éligibilité. Formé aux spécificités de la rénovation énergétique, et engagé dans une démarche respectueuse de l’environnement, le professionnel RGE vous apporte une garantie de résultat et de qualité !

Natacha, référente conformité réglementaire

 

L’isolation thermique en bref
  • Une bonne isolation thermique peut réduire de 65 % votre facture de chauffage.
  • Vos travaux d’isolation peuvent concerner vos combles, murs, planchers bas et fenêtres.
  • Vous aurez le choix entre des isolants de nature minérale, synthétique ou naturelle.
  • Pour vous aider à financer vos travaux, plusieurs primes sont à étudier : Prime Énergie Sonergia, MaPrimeRénov’, Éco-PTZ et TVA à 5,5 %.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Après plus de 10 ans consacrés à la facilitation des travaux de rénovation énergétique, les postes d’économie d’énergie du logement et les aides financières de l’État n’ont plus de secret pour nous. Pour vous embarquer dans l’aventure des économies d’énergie, nous n’avons pas trouvé mieux que de vous partager nos connaissances !

Pourquoi faire une isolation thermique dans une maison ?

L’isolation thermique est cruciale pour optimiser la performance énergétique d’un logement. Résultat, elle peut vous apporter toute une série de bénéfices : la baisse de vos factures de chauffage, l’augmentation de votre confort chez vous mais aussi la réduction de votre empreinte carbone.

Comment isoler rapidement un logement ?

Toute opération de rénovation demande un minimum de temps. Pour isoler de façon efficace votre logement, vous devrez définir dans les grandes lignes votre projet, votre budget, puis prendre contact avec un thermicien pour le concrétiser.

Quel est le meilleur isolant pour les murs ?

Le choix de votre isolant va dépendre de votre projet : isolation par l’intérieur ou isolation par l’extérieur.

  • Pour isoler vos murs par l’intérieur, vous pourrez opter pour le polyuréthane, un isolant peu performant et plutôt mince, les laines minérales, intéressantes sous tout rapport et peu épaisses, et les isolants biosourcés, très qualitatifs mais plus onéreux et à utiliser avec davantage d’épaisseur.
  • Pour isoler vos murs par l’extérieur, vous pourrez recourir aux laines minérales, au polystyrène expansé, au liège ou à la fibre de bois selon vos préférences.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover