Accueil » Actualités » Isolation des combles perdus : les points clés

Isolation des combles perdus : les points clés

Vous rénovez votre logement ? L'isolation des combles perdus doit faire partie de vos priorités. Elle vous permettra de réaliser de substantielles économies d'énergies car 30 % des déperditions de chaleur se font par la toiture... Découvrez sans plus attendre comment mener à bien vos travaux !
Temps de lecture : 11 min
Rédigé par : S.

Le rôle joué par l’isolation des combles

L’isolation des combles est l’opération d’isolation qui peut vous faire économiser le plus sur vos factures de chauffage. Avant de rentrer dans le vif du sujet, une présentation des combles perdus s’impose…

Les combles perdus, c’est quoi ?

Les combles correspondent à la partie supérieure de votre logement, comprenant la charpente et la couverture. Par extension, les combles désignent la zone se situant directement sous votre toiture.

Les combles perdus sont ceux qui ne peuvent être ni utilisés ni aménagés. C’est le cas lorsque les combles sont inaccessibles ou qu’ils n’offrent pas une hauteur suffisante sous plafond pour y installer quoi que ce soit. Ils restent alors un espace vide et inutile qui se trouve entre l’extérieur et les pièces chauffées de votre maison.

Isoler des combles : dans quel but ?

Comme l’air chaud est plus léger que l’air froid, la chaleur va monter et finir par sortir via les combles et la toiture. Ce phénomène de convection thermique ne peut être combattu qu’en rendant les combles étanches pour mettre fin aux pertes de chaleur.

Le principe de l’isolation des combles perdus est d’empêcher les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur en faisant des combles une véritable barrière isolante. En isolant vos combles perdus, vous conservez la chaleur à l’intérieur de votre logement lorsque vous le chauffez et évitez que l’air chaud ne rentre en été. Dans le même temps, vous renforcez aussi l’isolation acoustique de votre maison.

Les avantages d’une bonne isolation de vos combles

Une bonne isolation de vos combles vous offre de nombreux avantages. Vous améliorerez la performance énergétique de votre logement, réaliserez des économies d’énergie et réduirez votre impact carbone. Et plus encore…

Les performances énergétiques

Le premier atout d’une isolation adaptée est d’améliorer les performances énergétiques de votre logement. Avec des matériaux efficaces, votre maison peut profiter d’une inertie thermique vous mettant à l’abri des risques de surchauffer ou de sur-refroidir les pièces selon les saisons. Votre maison sera en mesure de conserver la chaleur, l’hiver, et de retenir la fraîcheur, l’été.

Les économies d’énergie

Grâce une bonne étanchéité à l’air de votre logement, vous pourrez réaliser de belles économies d’énergie tout au long de l’année. Vous pourrez réduire vos factures de chauffage (et ce jusqu’à 30 % !) et faire des économies conséquentes sur le long terme. Le choix de matériaux isolants dotés d’un bon rapport qualité-prix vous permettra aussi d’amortir votre investissement de départ sans difficulté tout en limitant vos besoins en chauffage et climatisation.

Le confort thermique

Si votre toit n’est plus une source de perte de chaleur, vous serez prémuni contre les variations de température survenant d’une pièce à l’autre. Une maison dotée d’un climat intérieur stable s’avère bien plus agréable à vivre pour tous. Selon votre lieu de résidence, les nuisances sonores peuvent aussi représenter une gêne. Là aussi, la pose d’isolant se montre très efficace pour réduire les bruits ressentis dans votre intérieur. De quoi retrouver de la tranquillité.

La réduction de l’impact environnemental

Vous le savez bien, la consommation énergétique des foyers est une cause importante de pollution et d’émissions de gaz à effet de serre. Dans le cadre de la transition énergétique, les combles non-aménagés sont à traiter en priorité pour réduire au maximum les pertes de chaleur et éviter une utilisation déraisonnable des appareils de chauffage et de climatisation. En isolant vos combles perdus, vous faites donc un geste significatif en faveur de l’environnement.

La valorisation de votre bien

Un logement bien isolé va bénéficier d’une cote plus importante sur le marché immobilier. En réalisant des travaux d’isolation complets, vous contribuez à améliorer fortement l’étiquette énergétique de votre bien. Plus performant, il sera aussi plus attractif si vous décidez de le revendre un jour. Dans le même ordre d’idées, l’isolation renforce le confort d’un logement en permettant d’éviter durablement les différents problèmes de condensation et d’infiltration d’eau.

 

Les méthodes d’isolation des combles perdus

Plusieurs techniques d’isolation sont possibles pour les combles perdus. Pour vos travaux, vous pourrez solliciter des artisans qui auront recours à différentes méthodes en fonction de la configuration de votre logement, des matériaux utilisés et de vos préférences. On distingue 4 grands procédés permettant d’effectuer l’isolation de vos combles dans les meilleures conditions…

Isolation des combles perdus

L’isolation par soufflage

Isolation des combles perdus par épandage

L’isolation par épandage

Isolation des combles perdus avec des panneaux

La pose de panneaux

Isolation des combles perdus avec des rouleaux

La pose de rouleaux

En présence d’espace dans les combles, la méthode la plus utilisée est l’isolation par soufflage. Cette technique consiste à projeter l’isolant en vrac directement sur le plancher de vos combles. Une machine spécifique, la souffleuse, est employée afin de répartir le matériau de manière uniforme sur toute la surface et jusque dans ses moindres recoins.

Ce procédé permet de mettre rapidement en place une couche homogène et continue d’isolant. Il est tout indiqué pour les combles difficiles d’accès ou présentant de multiples interstices. Seul défaut, avec le temps, le matériau en vrac va avoir tendance à se tasser.

Une autre méthode relativement proche peut être mise en œuvre avec l’isolation par épandage. Il s’agit toujours de répandre des flocons sur le plancher de vos combles perdus, mais cette fois sans utiliser d’équipement dédié. L’isolant est répandu de façon manuelle, à l’aide d’un râteau ou d’une pelle.

Cette méthode prend plus de temps et se révèle moins précise que le soufflage, mais a l’avantage de ne pas requérir l’utilisation d’une machine.

L’autre grande méthode à envisager consiste à poser des panneaux isolants sur le plancher des combles. Des artisans vont utiliser ici des plaques rigides ou semi-rigides, pouvant être fixées de différentes manières selon les cas (vis, clous, colle).

Si vos combles sont faciles d’accès, sans obstacles au sol, cette méthode est la plus simple à mettre en œuvre. Elle offre de très bons résultats tant sur le plan thermique qu’acoustique. Seuls bémols, le coût de la pose est plus élevé et il peut être nécessaire d’installer une ossature pour maintenir les panneaux.

La dernière technique fait intervenir des rouleaux d’isolant, qui vont se dérouler sur le plancher de vos combles sous la forme de longues bandes souples. Pour une isolation efficace sans ponts thermiques, une double couche de rouleaux est nécessaire, l’une placée entre les solives, l’autre sur les solives. Le chevauchement des bandes va garantir la qualité de l’isolation.

Pratique et facile à réaliser, ce principe demande de préparer des rouleaux aux bonnes dimensions pour s’adapter à la configuration de votre plancher.

 

Les matériaux d’isolation à privilégier

Vous vous demandez quels matériaux choisir pour l’isolation de vos combles ? Privilégiez des matériaux aux propriétés thermiques spécifiques, de sorte que vos pièces chauffées puissent conserver à travers le temps une température agréable et constante, sans perte de chaleur. Découvrez les critères de choix à garder en tête ainsi que les types de matériaux disponibles…

Les critères de choix

Matières minérales, synthétiques, naturelles ou issues du recyclage… Vous avez le choix entre différents matériaux pour vos travaux de rénovation énergétique. Le prix de l’isolation de vos combles va fortement varier selon le produit retenu, tout comme la qualité de l’isolation thermique et phonique à laquelle vous pourrez prétendre.

Pour mesurer l’efficacité de ces différents matériaux isolants, fiez-vous à leur conductivité thermique exprimée en W/m.K (Watts par mètre Kelvin) ou à leur résistance thermique, exprimée m².K/W (mètres carrés Kelvin par Watt). Notez qu’un matériau performant pour l’isolation est un matériau à faible conductivité thermique et forte résistance thermique.

Adrien, référent technique rénovation

Les matières minérales

Si votre budget est limité, le choix logique consiste à vous tourner vers la laine de verre. Peu onéreuse, cette matière isolante est très efficace pour éviter les déperditions de chaleur à la saison froide et faire barrage aux bruits extérieurs. Elle est toutefois moins pertinente pour assurer le confort thermique estival.

Bien maîtrisée par tous les artisans, la laine de verre est facile à installer ce qui peut aussi être un argument convaincant. En alternative, vous pouvez choisir la laine de roche qui a la particularité d’être plus dense… À privilégier si vous souhaitez disposer d’un bon confort thermique l’été !

Les matières biosourcées

Grâce sa résistance thermique supérieure, la ouate de cellulose est l’un des choix les plus intéressants pour l’isolation de vos combles. Si son prix est plus élevé que la moyenne, sa forte densité en fait l’une des solutions les plus pertinentes pour parfaire l’isolation thermique de votre maison en été comme en hiver.

La laine de bois est une autre matière biosourcée aux caractéristiques proches, mais elle est un peu plus chère et résiste moins bien au feu.

 

La marche à suivre pour isoler vos combles

L’isolation des combles n’est pas une mince affaire. Pour qu’elle soit parfaitement réussie, prenez le temps de bien préparer vos combles à vos travaux d’isolation. Pour ne pas être surpris pendant vos travaux, découvrez aussi les grandes étapes de l’isolation des combles perdus.

Quelle préparation avant vos travaux d’isolation ?

Pour se révéler efficace à long terme et vous permettre de réaliser des économies d’énergie, l’isolation de vos combles doit être réalisée dans les règles de l’art ! Retenez deux choses :

  • faites réaliser vos travaux par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) ;
  • effectuez quelques vérifications indispensables avant que vos travaux ne débutent.

Vérifier la charpente et la couverture

Vous devez faire une inspection minutieuse de la zone à isoler, ce qui vous permettra de vérifier l’état de votre charpente et de la couverture. Votre charpente doit être solide et saine. En cas d’infestation par des champignons ou des insectes, effectuez un traitement préalable avant de lancer vos travaux d’isolation. Votre couverture, quant à elle, ne doit pas être endommagée. Son étanchéité est un prérequis incontournable. Une bonne ventilation est aussi cruciale, avec des entrées et des sorties d’air accessibles pour évacuer l’humidité.

Rendre la zone accessible

Vous devez aussi être certain que les lieux sont dégagés et accessibles pour les artisans. Pensez à débarrasser tout l’espace à isoler avant le début de vos travaux. Si vous ne souhaitez pas le faire vous-même, vous pouvez ajouter cette opération sur le devis de votre artisan. Dernier point, il vous faudra retirer les anciens matériaux présents pour permettre l’installation d’une membrane d’étanchéité à l’air.

Les étapes d’isolation de vos combles perdus

Visite technique, délimitation et coffrage mais aussi pose des matières isolants… Découvrez les 3 grandes étapes des travaux d’isolation de vos combles perdus.

La visite technique

Les professionnels choisis pour vos travaux effectueront une visite technique préalable. Cette visite conditionne votre éligibilité aux aides financières en vigueur. Une isolation ayant une durée de vie moyenne de 30 ans, il est nécessaire que votre toiture, votre charpente et votre sol soient inspectés avant le lancement de vos travaux. Il s’agira aussi pour eux de s’assurer que votre sol est assez solide pour supporter le poids des matériaux d’isolation.

La délimitation et le coffrage

Il s’agira pour vos artisans RGE de préparer vos combles pour l’isolation. Ils seront amenés à :

  • délimiter la zone à isoler et mettre en place des déflecteurs devant chaque entrée d’air ;
  • placer un coffrage sur le pourtour de la trappe d’accès et l’isoler de l’intérieur ;
  • contrôler l’épaisseur des matériaux isolants à poser et placer des marqueurs de repère ;
  • détacher les boitiers électriques de l’isolation et les mettre sur la charpente ;
  • poser des capots de protection sur les spots électriques ;
  • réaliser un coffrage pour sécuriser le conduit de cheminée s’il y a.

L’installation des matières isolantes

Après toutes les étapes préparatoires, l’isolation de vos combles perdus peut enfin commencer ! Vos artisans RGE veilleront à ce que l’épaisseur d’isolant soit homogène dans tous vos combles.

Pour un résultat optimal, le calfeutrement de l’ensemble de la zone doit aller de pair avec une continuité d’isolation des murs. Cette précaution permettra d’éviter tout pont thermique. C’est pourquoi vous avez tout intérêt à effectuer en même temps tous vos travaux d’isolation ! Pour finir, vos artisans devront s’assurer de l’étanchéité à l’air et à l’eau et de l’absence de ponts thermiques. Un pare-vapeur peut être installé pour limiter la quantité de vapeur d’eau accumulée dans cette zone et réduire au maximum les déperditions de chaleur.

 

Le financement de votre projet

Parce que le budget va déterminer en grande partie votre projet d’isolation, il est important que vous ayez toutes les clés en mains pour faire vos choix. Le point sur le prix d’une isolation des combles perdus et sur les aides financières à votre disposition pour en alléger le coût.

Le prix d’une isolation des combles perdus

Le montant de vos travaux va beaucoup selon l’isolant choisi et les prestations nécessaires. Comptez en moyenne 35 € par mètre carré. Un tarif qui va augmenter selon les services ajoutés.  Pour obtenir le meilleur tarif, prenez le temps de comparer les devis.

Des aides financières attractives pour tous

Pour réduire le coût de votre isolation, de nombreuses aides financières sont possibles. Pour y prétendre, vous devrez parfois remplir quelques conditions : pouvoir justifier que vos travaux concernent votre résidence principale, que vous respectez le barème de revenus ou que le montant de vos travaux corresponde au plafond défini.

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Pour prétendre à ces aides, rappelez-vous que vous devez faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Le recours à un tel professionnel vous apportera aussi la garantie de travaux effectués dans les meilleures conditions !

Steffi, référente conformité réglementaire

 

L’isolation des combles perdus en bref
  • Les combles perdus désignent la zone non habitable située sous votre toiture.
  • Isoler vos combles, c’est réduire jusqu’à 30 % les déperditions thermiques de votre maison. Vous gagnez en confort chez vous et économisez sur vos factures de chauffage.
  • Différentes méthodes d’isolation s’offrent à vous : le soufflage, l’épandage, ou la pose de panneaux ou de rouleaux sur le plancher de vos combles.
  • Pour financer votre isolation, vous pouvez prétendre à la Prime Énergie Sonergia.
  • Pour réaliser vos travaux, faites appel à un professionnel RGE. C’est une condition d’éligibilité aux aides mais aussi un gage de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle épaisseur d’isolation faut-il prévoir dans les combles ?

L’épaisseur d’isolation à prévoir dépend de la zone que vous isolez et de l’isolant que vous utilisez. Comptez 20 à 40 cm d’isolant pour l’isolation du plancher de vos combles (combles perdus), 20 à 35 cm pour celle des rampants de vos combles (combles aménageables).

Quelle est la meilleure isolation pour les combles perdus ?

C’est le soufflage, une technique d’isolation économique et facile à mettre en œuvre, même si vos combles sont difficiles d’accès. La pose de panneaux ou de rouleaux isolants est aussi possible mais plus onéreuse, plus compliquée à réaliser si vos combles sont difficiles d’accès.

Quel est le meilleur isolant pour les combles ?

Tout dépend de ce que vous recherchez en priorité : un isolant peu cher, peu épais ou plus écologique. Les laines minérales (laines de verre et de roche), au meilleur rapport performance-prix, sont les plus utilisées pour l’isolation des combles. À bon entendeur !
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover