Accueil » Actualités » Isolation des murs par l’intérieur : comment procéder ?

Isolation des murs par l’intérieur : comment procéder ?

Vous recherchez une méthode d’isolation qui amène un gain énergétique important mais qui ne nécessite pas de grosses dépenses ? L’isolation par l’intérieur est une option intéressante en rénovation. Découvrez les différentes techniques d'isolation et les aides financières qui vont réduire votre facture finale...
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

L’isolation thermique par l’intérieur : ce qu’il faut savoir

L’isolation de vos murs est une étape essentielle pour gagner en confort thermique chez vous !  Environ 25 % des déperditions énergétiques d’un logement proviennent en effet des murs. En rénovation, plusieurs types d’isolation thermique par l’intérieur (ITI) s’offrent à vous : isolation avec ossature, par doublage collé ou avec double cloison. Pour parfaire l’isolation de votre maison, combinez si possible l’isolation de vos fenêtres avec celle de vos murs.

Les points forts de l’ITI

En isolant votre logement par l’intérieur, vous dépensez moins que si vous isolez par l’extérieur. Cette méthode d’isolation présente aussi l’avantage de ne pas changer l’apparence extérieure de votre habitation. Vous souhaitez procéder pièce par pièce ? C’est aussi possible ! Vous pouvez ainsi libérer vos espaces à isoler au fur et à mesure de l’avancée de vos travaux.

Les points faibles de l’ITI

Par contre, en isolant par l’intérieur, la surface de vos pièces diminue un peu, ce qui amène aussi une légère réduction de la valeur de votre logement. Autre inconvénient, les ponts thermiques ne sont pas tous supprimés. L’isolation par l’intérieur offre donc de bonnes performances isolantes sans toutefois atteindre l’efficacité de l’isolation par l’extérieur.

Quel coût pour isoler les murs de votre logement ?

Moins chère que l’isolation par l’extérieur, l’ITI coûte entre 50 à 100 €/m². Ce prix varie bien sûr selon le matériau isolant utilisé, la difficulté de la mise en œuvre et le coût de la main d’œuvre.

 

Isolation sous ossature

L’isolation des murs intérieurs sous ossature

Aussi appelée ITI sur rails, cette technique performante et rapide ressemble à celle de l’isolation par l’extérieur sous bardage rapporté. Elle consiste à fixer sur les murs intérieurs de votre maison une ossature métallique ou une ossature en bois contenant un isolant.

Les étapes d’installation d’une ossature avec isolant

Cette méthode d’isolation débute avec la fixation de l’ossature sur vos murs (le plus souvent), sur votre plafond ou votre sol. C’est cette ossature qui accueille et maintient les isolants ajoutés. Des plaques de plâtre viennent ensuite recouvrir l’ensemble constitué par l’ossature, l’isolant et lorsque nécessaire le pare-vapeur. Vous vous demandez comment est assuré le passage des réseaux lors de l’isolation ? C’est simple : les gaines, prises et canalisations sont installées entre le parement et l’isolant, sans le traverser.

Les avantages d’une isolation intérieure sous ossature

  • Elle convient aux murs abîmés ou ne pouvant pas supporter le poids d’un isolant.
  • Elle assure une bonne isolation phonique ce qui la rend très pertinente pour l’isolation des murs mitoyens : la paroi intérieure est alors désolidarisée du mur mitoyen.
  • Elle vous offre un large choix en matière d’isolants tant en termes de nature que de forme.
  • Elle est facile à mettre en œuvre : vous n’êtes pas privé de vos pièces longtemps.

Les inconvénients de l’isolation par l’intérieur sur rails

Au niveau des rails de l’ossature, des ponts thermiques peuvent se créer en raison de l’absence de matériau isolant à ces endroits. Autre bémol, le coût de l’isolation des murs intérieurs avec rails plus élevé que celui de l’isolation par collage.

Les isolants compatibles avec l’ITI sur rails

En choisissant la méthode avec ossature, vous avez le choix entre plusieurs types d’isolants et différentes formes d’isolants. Les matériaux les plus employés sont les laines minérales de roche et de verre, les isolants synthétiques tels que le polyuréthane, et les isolants d’origine végétale comme la ouate de cellulose, le liège ou la fibre de bois. Rouleaux, panneaux rigides ou semi-rigides, vrac… Vous pouvez ensuite les installer sous n’importe quelle forme.

 

Isolation par doublage colléL’isolation par doublage collé pour les murs intérieurs

Performante et facile à mettre en œuvre, cette solution d’isolation réduit de façon significative les pertes de chaleur dans votre logement sans demander un investissement trop conséquent. C’est le bon compromis pour votre projet d’isolation : apprenez-en plus sur cette méthode !

La technique d’isolation par doublage collé

Isoler les murs par l’intérieur par collage consiste à fixer des panneaux semi-rigides ou rigides se composant d’une couche d’isolant, d’un pare-vapeur et d’un parement de finition (plaque de plâtre ou parement en bois). La fixation sur les parois se fait avec de la colle ou des chevilles. Quant au passage des gaines et canalisations, il constitue un défi pour votre professionnel puisqu’il se fait dans l’isolant, dans la paroi ou de manière apparente.

Les avantages de l’ITI par collage

  • L’isolation par doublage collé est la technique au meilleur rapport performance-prix.
  • Elle est efficace, peu coûteuse et garantit un bon confort thermique, été comme hiver.
  • C’est la technique la plus répandue pour les projets de rénovation thermique : il vous sera facile de trouver un professionnel pour la réalisation de vos travaux d’isolation.

Les inconvénients de l’isolation des murs intérieurs par collage

Les murs de votre maison ou de votre appartement ne sont pas lisses ? Mieux vaut éviter l’ITI par collage car il sera difficile de fixer l’isolant sur les parois. Dans un projet de rénovation, l’isolation par doublage collé ne permet pas, en effet, de retrouver l’aplomb lorsque les murs sont irréguliers ou abîmés. Vos options ? Faire corriger les défauts de vos murs avant de lancer vos travaux d’isolation ou opter pour une isolation sous ossature.

Les isolants utilisés pour les panneaux collés sur les murs

En général, les panneaux isolants utilisés dans le cadre de cette solution d’isolation par collage sont fabriqués à partir de polystyrène expansé, de polyuréthane ou de fibre de bois.

 

Isolation avec contre-cloisonL’isolation des murs par l’intérieur avec une contre-cloison

Très adaptée pour un projet de rénovation, l’isolation thermique des murs intérieurs avec une seconde cloison nécessite des travaux importants. À vous de décider en fonction de l’état de l’isolation de votre logement et des concessions que vous êtes prêt à faire le temps des travaux.

Les étapes de l’ITI par contre-cloison

L’isolation des murs intérieurs par contre-cloison consiste tout d’abord à bâtir un second mur (en carreaux de plâtre ou en briquettes), en parallèle à l’existant. C’est dans l’espace créé entre ces deux murs que l’isolant est ensuite ajouté. Il peut s’agir d’un isolant en vrac ou d’un matériau présenté sous la forme de panneaux.

Les avantages de l’isolation avec une double cloison

  • Elle est idéale pour rénover les murs intérieurs qui présentent de gros défauts.
  • Elle ajoute de l’inertie à votre maison ce qui permet d’améliorer votre confort d’été.
  • Elle offre une très bonne isolation acoustique en raison de sa densité.

Les inconvénients de l’ajout de cloison isolante

Cette technique d’isolation n’est pas adaptée aux pièces de petite taille. C’est d’ailleurs celle qui diminue le plus la surface habitable. Les autres inconvénients tiennent à la complexité de l’ITI par contre-cloison. En comparaison à l’ITI par collage, les travaux vont durer plus longtemps et votre logement doit pouvoir supporter la double cloison. Pour vous en assurer, demandez tout simplement à votre professionnel de vérifier que vos planchers sont assez solides.

Les matériaux isolants insérés derrière les contre-cloisons

L’isolation entre les contre-cloisons et les murs intérieurs se fait avec des matériaux en vrac (liège, vermiculite, perlite, etc.) ou des panneaux (rigides ou semi-rigides). Ces panneaux sont fabriqués en laine de verre ou de roche, en polystyrène expansé ou mousse de polyuréthane, ou encore en ouate de cellulose, un isolant biosourcé fabriqué à partir de textiles recyclés.

 

Les aides pour financer l’isolation des murs

Vous souhaitez isoler vos murs mais votre budget est serré ? De nombreuses aides financières existent pour vous aider à mener à bien vos travaux… Découvrez comment profiter de la Prime Énergie Sonergia et de MaPrimeRénov’ sans oublier l’éco-prêt à taux zéro, pour parfaire votre financement, et la TVA à 5,5 %, pour rendre votre isolation des murs encore plus abordable !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

L’isolation des murs par l’intérieur en bref
  • Isoler vos murs par l’intérieur vous reviendra moins cher que de le faire par l’extérieur.
  • Isolation avec ossature, collage d’isolant ou ajout de contre-cloison : choisissez la technique d’isolation qui correspond le mieux à votre logement et à votre projet.
  • Avec les aides financières publiques, vos travaux d’isolation par l’intérieur coûtent moins cher. Pensez à vérifier votre éligibilité à la Prime Énergie Sonergia et à l’éco-PTZ.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle épaisseur d’isolation prévoir pour un mur intérieur ?

L’épaisseur d’isolation à prévoir dépend de l’isolant que vous choisissez (et pour être plus précis, de sa conductivité thermique). Comptez 9-10 cm au minimum (polyuréthane) à 14-20 cm pour l’isolant qui nécessite la plus grande épaisseur (fibre de bois).

Faut-il privilégier l’isolation d’un mur par l’intérieur ou l’extérieur ?

La réponse ne sera pas la même selon l’objectif de votre rénovation et votre budget.

  • Vous avez un budget serré ? Choisissez l’isolation par l’ITI.
  • Vous recherchez la meilleure isolation possible ? Privilégiez l’ITE.
  • Vous ne souhaitez pas perdre de surface habitable ? Optez pour l’ITE.
  • Votre façade est vieillissante ? L’ITE vous offre une solution 2 en 1 intéressante…
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover