Accueil » Actualités » Comment réaliser une isolation des murs par l’extérieur ?

Comment réaliser une isolation des murs par l’extérieur ?

Savez-vous que 25 % des déperditions énergétiques des maisons mal isolées ont lieu au niveau des façades ? Avec l’isolation thermique par l’extérieur, vous améliorez le confort dans votre logement tout en conservant votre surface habitable et réduisez vos factures de chauffage !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

L’isolation thermique par l’extérieur : ce qu’il faut savoir

Comment optimiser la performance énergétique de votre habitation tout en préservant sa surface habitable ? La solution idéale, c’est l’isolation par l’extérieur. Avant de faire votre choix, apprenez-en plus sur les différentes techniques issues de la filière sèche (isolation sous bardage rapporté et système de vêture) ou de la filière humide (isolation sous enduit).

Les avantages de l’isolation extérieure pour les murs

Ces méthodes d’isolation sont très efficaces pour supprimer les éventuels ponts thermiques. C’est-à-dire les zones non isolées souvent situées à la jonction entre vos planchers bas et vos murs extérieurs, sur le contour de vos menuiseries ou encore au niveau de vos seuils de portes et de fenêtres… Contrairement à l’isolation par l’intérieur, l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) préserve tout l’espace intérieur de votre maison. Inutile de déplacer vos meubles ou de refaire la décoration : profitez de votre logement en toute sérénité !

Le coût d’une ITE selon la technique d’isolation

Le prix moyen d’une isolation des murs par l’extérieur dépend de l’isolant que vous choisissez, de votre surface à isoler, du coût de votre main d’œuvre, de la complexité de votre chantier et en particulier de la difficulté à accéder à la façade. Comptez entre 180 et 270 €/m² pour une isolation sous bardage et entre 120 et 220 €/m² pour une isolation sous enduit.

Les isolants les plus utilisés pour les murs

En isolant par l’extérieur, l’épaisseur de votre isolation peut être plus importante (vous n’avez pas de contrainte de place sauf si votre maison donne sur la rue, auquel cas vous devez veiller à ne pas empiéter sur le trottoir) ce qui accroît son efficacité. Selon vos attentes et vos préférences, vous pouvez choisir des matériaux d’origine synthétique, minérale ou végétale. Les plus utilisés sont le polystyrène expansé, un bon isolant thermique mais qui isole peu du bruit ; la laine de verre et la laine de roche, efficaces et économiques ; le liège et la fibre de bois, performants et écologiques.

Les meilleurs isolants pour les murs extérieurs en bref

 

Isolation sous bardageL’isolation sous bardage

L’isolation thermique par l’extérieur sous bardage rapporté est une méthode plutôt complexe mais très performante. Elle vous laisse la possibilité de choisir entre de nombreux types de parements afin d’améliorer l’apparence de votre maison.

Les étapes pour installer un bardage rapporté ventilé

Votre artisan commence par fixer sur vos murs extérieurs une ossature qui peut être en métal ou en bois. Il installe ensuite le matériau isolant à l’intérieur de cette ossature. Notez que l’épaisseur de l’isolation dépend du matériau que vous choisissez. Un revêtement de finition, le bardage, est positionné tout en laissant un espace de 2 cm minimum avec l’isolant. Cela crée une lame d’air respirante qui aide à évacuer l’humidité et qui évite la condensation. C’est cette spécificité du bardage qui rend l’isolation de vos murs encore plus performante !

Si vous isolez une maison à ossature en bois, pensez à protéger vos murs extérieurs des intempéries par un pare-pluie avant la pose du bardage.

Adrien, référent technique rénovation

Les avantages de l’ITE avec ossature et parement extérieur

Vous résidez dans une région qui souffre souvent de la sécheresse ? L’ITE sous bardage est un moyen de réduire la propagation du feu. La façade de votre habitation présente d’importantes irrégularités, elle est humide ou abîmée ? La pose d’une isolation extérieure avec bardage redonne une belle apparence à votre logement. Elle est également recommandée si vous souhaitez modifier l’aspect extérieur de votre habitation car le choix des finitions est vaste.

Les inconvénients de l’isolation des murs avec un bardage

L’ITE sous parement est plus difficile à mettre en œuvre que celle avec des couches d’enduit car elle nécessite des conditions météorologiques optimales, sans quoi il faut protéger l’isolation en cours de la pluie et du vent. Elle requiert aussi plus de matériaux (bois, métal pour l’ossature), d’où son caractère plus onéreux. Comme elle change l’aspect de votre habitation, vous devez aussi vous rapprocher de votre mairie pour faire une demande d’autorisation de travaux.

Les différents types de parements

L’isolation sous bardage vous permet de choisir la finition qui vous plaît pour embellir vos murs extérieurs. La variété des parements est grande : bois massif ou contreplaqué, PVC, métal, composite (avec de la résine, du béton ou de la terre cuite), pierre, brique ou ardoise.

 

Isolation sous enduitL’isolation sous enduit

Pour réduire les déperditions de chaleur de votre habitation sans engager des dépenses conséquentes, l’isolation extérieure sous enduit est un excellent choix. C’est d’ailleurs la technique d’isolation la plus répandue en rénovation !

Les étapes pour l’ITE sous enduit

Les travaux d’isolation des murs débutent par l’installation de panneaux rigides d’isolant. Ils sont fixés avec des chevilles ou collés sur vos façades extérieures. Pour éliminer les ponts thermiques, les panneaux rigides doivent être posés bout à bout de façon à ne pas laisser d’espacement entre eux, sauf à la jonction des menuiseries ou des autres points durs où un mastic de calfeutrement vient combler les espaces laissés pour assurer une parfaite continuité de l’isolation.

Une couche de sous-enduit est ensuite appliquée sur votre isolation, ce qui renforce vos façades. Un treillis est installé puis plusieurs couches d’enduit de finition sont posées pour parfaire le tout.

Les avantages de l’isolation extérieure avec enduit

Pourquoi choisir l’ITE sous enduit pour vos murs ? Cette technique d’isolation extérieure a deux avantages importants qui pourront vous convaincre. Le premier, c’est qu’elle peut être mise en œuvre quelle que soit la météo. Les panneaux rigides, le plus souvent en polystyrène, ne sont pas sensibles à la pluie. Le deuxième, c’est que cette méthode est la moins chère des ITE… Si votre budget est restreint, vous pouvez y recourir les yeux fermés !

Les inconvénients de l’isolation des façades sous enduit

Le principal point faible de l’ITE sous enduit ? La nécessité de disposer d’une façade en bon état. Si votre façade est bosselée ou très abîmée, vous ne pourrez pas lancer vos travaux sans avoir au préalable corrigé ces défauts. L’entreprise que vous employez pourra bien sûr s’y atteler mais votre budget travaux sera revu à la hausse. Autre petit bémol, le choix de l’isolation sous enduit implique de casser votre enduit existant ce qui peut être dommage s’il est de bonne facture.

Les différentes sortes d’enduits de finition

Savez-vous que les enduits de finition sont faits de crépi ou de peinture ? Vous avez donc non seulement un grand choix de couleurs mais également de finitions. L’enduit peut ainsi avoir un aspect plus ou moins lisse, strié, voire brut, qu’il soit projeté mécaniquement ou appliqué à la main.

 

Isolation sous vêtureL’isolation avec un système de vêture

Moins employée, cette méthode d’isolation consiste à associer un isolant avec un parement de façade. Comme il n’y a pas de structure porteuse fixée sur les murs extérieurs, le système de vêture ne crée pas de façade ventilée. L’épaisseur d’isolant est aussi moindre, ce qui la rend moins performante que l’ITE sous bardage rapporté ou sous enduit.

L’installation d’une vêture

Des panneaux isolants sont placés sur vos façades extérieures et s’emboîtent les uns avec les autres. Ils sont fixés avec des chevilles directement sur vos murs ou vissés sur des rails qui ont été installés sur vos façades avec des chevilles. Votre maison a des murs en bois, parpaings, pierres ou briques ? Le système sous vêture convient à tous les types de façades…

Les avantages de l’isolation avec une vêture

L’installation d’une vêture pour isoler les murs extérieurs est plutôt simple à mettre en œuvre et se pratique bien dans le cadre d’une rénovation. L’absence d’ossature réduit la durée du projet. Les façades jouent le rôle de support à l’isolation. Atout supplémentaire, la diversité des parements extérieurs vous laisse un large choix quant à l’aspect final de votre maison.

Les inconvénients des panneaux combinant isolant et revêtement

Les performances thermiques de l’isolation sous vêture sont inférieures à celles des autres types d’ITE. En cause, l’épaisseur d’isolation forcément plus limitée afin que les panneaux tiennent sur vos murs. Autre facteur, l’absence d’espace entre l’isolant et le revêtement extérieur ne permet pas une évacuation efficace de l’humidité.

Une large variété de revêtements extérieurs

Vous l’avez compris, les panneaux utilisés combinent un isolant et une plaque de parement. Elle peut être en bois, en métal, en pierre… Vous n’avez qu’à choisir la finition qui s’harmonise le mieux avec le style de votre habitation.

 

Les aides financières pour l’isolation extérieure des murs

Maintenant que vous avez décidé de faire isoler vos murs extérieurs, la question du financement se pose. Découvrez comment réduire la facture finale de votre projet grâce aux subventions nationales et aux aides des collectivités locales.

Pour obtenir les aides destinées aux projets de rénovation énergétique, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Quand vous demandez vos devis, vérifiez que les professionnels auxquels vous vous adressez sont bien certifiés RGE.

Steffi, référente conformité réglementaire

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

L’isolation des murs par l’extérieur en bref
  • C’est une méthode plus performante et plus chère que l’isolation par l’intérieur.
  • Elle permet de faire baisser vos factures de chauffage sans réduire la surface de vos pièces.
  • Avec l’isolation par l’extérieur, vous isolez votre maison et ravalez vos façades en simultané.
  • Selon votre budget et votre projet, choisissez une isolation par l’extérieur sous bardage rapporté, sous enduit, ou une ITE avec vêture pour des travaux encore moins coûteux.
  • Pour réduire le coût de votre projet, pensez à la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle résistance thermique (R) pour l’isolation des murs extérieurs ?

La résistance thermique (R) à atteindre est de 3,7 pour pouvoir prétendre à une aide financière.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover