Accueil » Actualités » Comment isoler vos fenêtres ?

Comment isoler vos fenêtres ?

Sensation de froid, présence d’humidité et courant d’air peuvent révéler une mauvaise isolation de vos fenêtres. Pour réduire les déperditions thermiques qui pèsent lourd sur vos factures d’énergie, découvrez les solutions d’isolation adaptées à votre situation et à votre budget. À la clé, plus d’efficacité énergétique, plus de confort dans votre logement et moins de dépenses ! 
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

Isolation des fenêtres : quand passer à l’action ?

Vous avez l’impression de chauffer pour dehors et de jeter l’argent par les fenêtres ? Ce n’est peut-être pas qu’une impression… Les pertes énergétiques dues à une mauvaise isolation des fenêtres peuvent s’élever jusqu’à 15 %. Certains signes ne trompent pas et doivent alerter. Vérifiez en quelques secondes s’il y a urgence à ce que vous passiez à l’action…

La sensation de froid

Le premier signe d’une mauvaise isolation des fenêtres est le froid. Si vous ressentez des courants d’air près de vos ouvertures, c’est qu’elles ont un défaut d’étanchéité. Les causes éventuelles ? Des joints de calfeutrage abîmés ou un vitrage ancien (simple ou double) qui laisse passer l’air… Résultat, non seulement vous n’êtes pas bien dans votre intérieur mais vous consommez plus d’énergie pour vous chauffer.

La présence de condensation

Un autre signe de déperdition énergétique par vos fenêtres est la condensation. Ce phénomène se produit lorsque l’air (ou une surface) se refroidit, transformant la vapeur d’eau en gouttelettes d’eau. La raison ? L’air chaud contient plus de vapeur d’eau que l’air froid. Si de la condensation se forme rapidement sur vos fenêtres, c’est que vos fenêtres sont bien plus froides que l’air ambiant… Elles constituent alors une brèche dans l’isolation de votre maison. À ne pas prendre à la légère car une condensation excessive peut entraîner un risque de moisissure sur vos menuiseries !

Les dysfonctionnements 

Vous ouvrez et fermez difficilement vos fenêtres ? C’est le signe que vos menuiseries se sont dégradées sous l’effet des variations de temps et de température. Un cadre en bois fragilisé peut gonfler avec la pluie, se rétracter sous l’effet du gel ou de la chaleur. L’imperméabilité de la fenêtre n’est alors plus assurée.

L’ancienneté du vitrage

Parce que la performance thermique des vitrages a beaucoup évolué ces dernières années, un ancien vitrage, qu’il soit simple ou double, peut entraîner des dépenses énergétiques plus conséquentes. Si vous disposez d’un simple vitrage, la question du remplacement ne se pose pas : vous gagnerez à passer au double vitrage. Si vous avez du double vitrage, veillez à ce qu’il ne soit pas trop ancien, auquel cas le changement de vos fenêtres pourra vous apporter un plus thermique et acoustique.

Des factures de chauffage qui s’envolent

Si vous remarquez une hausse de vos factures de chauffage alors que vous n’avez rien changé à votre système de chauffage, c’est peut-être que vos fenêtres ne remplissent plus leur rôle d’isolation. Dans le doute, vérifiez l’état de vos fenêtres et passez à l’action si elles sont fatiguées.

 

Les critères de choix de vos nouvelles fenêtres

Vous vous demandez comment améliorer l’isolation de vos fenêtres ? Vous trouverez de nombreuses astuces pour limiter les déperditions de chaleur causées par vos fenêtres, telles que le changement des joints d’isolation, la pose d’une seconde fenêtre ou d’un film de survitrage… Toutefois, pour éviter les déperditions énergétiques et observer des résultats sur vos factures de chauffage, vous n’aurez pas d’autre alternative que de remplacer vos fenêtres.

Les critères de performance

Une bonne fenêtre c’est avant toute chose une fenêtre performante sur les plans thermique et acoustique. C’est aussi une fenêtre solide et résistante aux intempéries. Avant de choisir vos nouvelles fenêtres, explorez ces quatre critères de performance…

La performance thermique

Le coefficient Uw (U window) quantifie les déperditions de chaleur d’une fenêtre au global (vitrage et châssis). Vous l’avez compris, plus le coefficient est bas, mieux c’est. Comparez les différents modèles de fenêtre que vous avez sélectionnés pour faire votre choix plus facilement.

La performance acoustique

C’est ici le coefficient Rw (R window) que vous devez prendre en compte. La performance acoustique repose sur le vitrage de la fenêtre, l’isolation de son cadre, les entrées d’air et la qualité de sa pose. Plus le vitrage est asymétrique, plus il amortit le bruit. Un large choix de fenêtres, avec différents degrés d’insonorisation, s’offre à vous. Choisissez le modèle le plus adapté à vos besoins et à l’environnement sonore de votre logement.

La performance de sécurité

Cette performance retiendra tout votre intérêt si vos fenêtres donnent sur une rue passante. Vous aurez sans doute des exigences supérieures en matière de solidité. Ce qu’il faut étudier ? Le nombre de films PVB de la fenêtre et la qualité de son crochetage !

La performance de durabilité

Le dernier critère de performance concerne la durabilité dans le temps de la fenêtre. Le référentiel A, E, V (comme air, eau, vent) vous permet de connaître la résistance que vous devez attendre de vos fenêtres en termes de perméabilité à l’air, de résistance à la pénétration de l’eau et de résistance au vent. Veillez simplement à sélectionner le bon référentiel, il dépend de votre lieu de résidence.

Le film PVB (polyvinyle de butyral) est un matériau plastique utilisé dans la construction pour ses propriétés de sécurité et d’isolation phonique. Il est constitué de plusieurs couches de plastique flexible laminées ensemble qui assurent son intégrité et son imperméabilité au bruit.

Adrien, référent technique rénovation

Le critère du vitrage

Double vitrage

Le double vitrage

Triple vitrage

Le triple vitrage

Le double vitrage est le plus répandu. Il offre une bonne isolation thermique et acoustique tout en étant abordable financièrement. Concrètement, le double vitrage est formé de 2 vitres séparées par une lame d’argon (ou xénon). Si vous habitez une région très froide, vous pouvez opter pour le nec plus ultra du double vitrage : le double vitrage renforcé, dit VIR ou ITR.
Moins fréquent, le triple vitrage est plutôt réservé aux maisons à haute performance énergétique. Au contraire du double vitrage, formé de 2 vitres, le triple vitrage est constitué de 3 vitres entourant 2 lames d’argon (ou xénon). D’où sa capacité supérieure d’isolation thermique et acoustique !

L’idéal est de coordonner le changement de vos fenêtres à l’isolation de vos murs. En effet, si vos fenêtres sont bien isolées mais que vos murs laissent entrer le froid, vous risquez de constater un surplus de condensation sur vos murs. Vous les exposez alors à l’humidité et à son lot de taches noires et de moisissures.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les meilleurs matériaux de châssis des fenêtres

Le choix des matériaux est d’autant plus important qu’il ne touche pas qu’à l’efficacité énergétique. Mais aussi à l’esthétique de votre maison… Faites le point sur les matériaux les plus utilisés pour la fabrication de fenêtres…

Les matériaux de châssis en bref

Le bois : un matériau naturel et performant

Le bois est un matériau traditionnellement utilisé pour la fabrication des menuiseries. Il offre une bonne isolation thermique et acoustique à vos fenêtres, et apporte une touche d’authenticité à votre maison grâce à de nombreuses variations de design et de couleurs. Petit bémol, il nécessite un entretien régulier pour conserver son maintien dans le temps et son aspect esthétique.

Le PVC : un matériau économique et résistant

Le PVC est un matériau économique et résistant. Avec lui, vous avez la garantie d’une bonne isolation thermique, acoustique, et d’une grande facilité d’entretien. Ses points faibles par rapport au bois ? Son manque d’esthétisme, mais aussi son coût environnemental élevé.

L’aluminium : un matériau esthétique et durable

L’aluminium est un matériau léger et très robuste. Moins efficace que le bois ou le PVC sur le plan thermique, il offre une bonne isolation à condition d’être associé à un rupteur de pont thermique. Décliné selon un large choix de couleurs, il vous permet de personnaliser vos fenêtres sans demander trop d’entretien. Plus noble que le PVC, l’aluminium est néanmoins plus cher.

Le rupteur de pont thermique vise à limiter les zones de faiblesse thermique des bâtiments.
Il vient garantir la continuité de la barrière isolante d’un bâtiment. C’est un élément parfois indispensable pour améliorer l’isolation thermique, comme c’est le cas pour les fenêtres en aluminium.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les aides pour rénover à moindre coût

Le remplacement de vos fenêtres représente une dépense qui n’est pas neutre pour votre budget. Par chance, des solutions de financement sont à votre disposition pour vous aider à en réduire le coût. Explorez vos différentes options de financement et remplacez vos fenêtres plus sereinement…

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Bon à savoir

Seul le remplacement des fenêtres à simple vitrage est subventionné par MaPrimeRénov’ (rénovation par geste).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Formé aux spécificités de la rénovation énergétique, et engagé dans une démarche respectueuse de l’environnement, votre professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) vous apporte une garantie de résultat mais aussi de qualité ! En faisant appel à lui plutôt qu’à un artisan non certifié, vous êtes sûr de pouvoir prétendre aux aides financières en vigueur.

Natacha, référente conformité réglementaire

 

Ce que l’isolation de vos fenêtres vous fait gagner

Une diminution de vos factures 

Le remplacement de vos fenêtres permet de réduire les déperditions thermiques de votre logement, qu’il s’agisse de perte de chaleur en hiver ou de fraîcheur en été. Après rénovation, vos factures de chauffage s’allègent durablement… et jusqu’à -15 %.

Un plus grand confort thermique et acoustique

Une bonne isolation de vos fenêtres permet d’améliorer votre confort thermique en évitant les variations de température dans votre logement. Bien plus, elle permet également d’améliorer votre confort acoustique en réduisant les nuisances sonores extérieures. Vous prenez encore plus de plaisir à rester chez vous !

Un meilleur impact environnemental

En consommant moins d’énergie, vous émettez moins de gaz à effets de serre, responsables du réchauffement climatique. Une meilleure isolation de vos fenêtres vous permet ainsi d’avoir un impact environnemental moins fort. La planète s’en porte mieux !

Une valorisation de votre patrimoine

Des fenêtres en parfait état, bien isolantes et insonorisantes, valorisent votre bien immobilier. Un logement bien entretenu et bien isolé est toujours plus attractif sur le marché, que ce soit pour la vente ou la location. Atout supplémentaire, la bonne isolation de vos fenêtres contribue à améliorer l’étiquette énergétique de votre logement. Un gage de qualité important à l’heure de la transition énergétique.

 

L’isolation des fenêtres en bref
  • Une bonne isolation de vos fenêtres peut réduire de 15 % votre facture de chauffage.
  • Avant de remplacer vos fenêtres, assurez-vous d’avoir des murs bien isolés.
  • Choisissez vos nouvelles fenêtres pour leur performance thermique et de leur vitrage.
  • Pour isoler vos fenêtres, vous avez le choix entre le bois, le PVC et l’aluminium.
    Le bois est un isolant naturel et esthétique mais qui demande de l’entretien.
    Le PVC, plus facile d’entretien, a un coût environnemental élevé.
    L’aluminium, plus durable dans le temps, est aussi plus onéreux.
  • Pour financer vos travaux, recourez à MaPrimeRénov’ (rénovation par geste).
  • Tournez-vous de préférence vers un professionnel RGE pour réaliser vos travaux.
    Vous aurez l’assurance d’une rénovation performante et de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Comment isoler une fenêtre sans la changer ?

Isoler une fenêtre sans la changer relève de l’impossible. Difficile en effet d’isoler efficacement une fenêtre défectueuse en changeant seulement une partie de votre fenêtre (dormant, ouvrant), en installant un survitrage ou en la calfeutrant.

Vous craignez le coût du changement de vos fenêtres ? De nombreuses aides sont à votre disposition pour vous aider à le financer.

Comment isoler de vieilles fenêtres ?

Pour isoler de vieilles fenêtres, il vous faut envisager de les remplacer.

Une fenêtre est constituée de deux parties essentielles à leur étanchéité : les menuiseries et le vitrage. Pour vos menuiseries, vous aurez le choix entre le bois, le PVC et l’aluminium. Pour le vitrage de votre fenêtre, le double vitrage reste souvent la meilleure des options.

Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.