Accueil » Actualités » Comment isoler vos combles ?

Comment isoler vos combles ?

C’est prouvé, une mauvaise isolation de vos combles peut générer jusqu’à 30 % de pertes d’énergie. Vous avez donc tout intérêt à bien isoler les combles de votre maison pour faire baisser d’autant votre consommation d’énergie et améliorer votre confort thermique en toute saison. Comment procéder ? On vous donne les clés d’une rénovation réussie et à budget réduit !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

Les bonnes méthodes pour isoler vos combles

Combles aménageables et combles perdus n’offrent pas les mêmes possibilités en matière d’isolation. Avant de vous lancer dans vos travaux, réfléchissez bien à l’utilisation future de vos combles. Les autres critères à prendre en compte ? La surface de combles disponible, l’état de votre charpente, mais aussi votre budget et le gain énergétique que vous souhaitez. Découvrez les différentes méthodes d’isolation des combles…

Isolation des rampants des combles

L’isolation des rampants
des combles

Isolation extérieure Sarking

L’isolation des combles
par l’extérieur

Isolation des combles perdusL’isolation du plancher
des combles

L‘isolation par l’intérieur, aussi connue sous le nom d’isolation des rampants, est une technique très utilisée pour les combles aménageables. Elle consiste à poser un matériau isolant, le plus souvent sous forme de panneaux ou de rouleaux, directement sur la face intérieure de la toiture, entre les rampants. Plus coûteuse que l’isolation du plancher des combles, cette méthode vous permet d’aménager vos combles tout en conservant la chaleur à l’intérieur de votre maison.
L’isolation par l’extérieur, aussi appelée Sarking, se fait à partir du toit. L’isolant est posé sur la structure du toit, à l’extérieur de la maison. Très efficace pour réduire les pertes de chaleur, cette technique fait la différence en s’attaquant aux ponts thermiques, des zones d’où la chaleur s’échappe plus facilement. Si vous avez une toiture inclinée et que vous souhaitez conserver l’espace sous vos combles, le Sarking est tout indiqué. D’un coût un peu plus élevé, il  vous fera profiter d’une pièce supplémentaire tout comme l’isolation des rampants.
L’isolation du plancher des combles est la méthode clé des combles non aménageables ou combles perdus. Avec cette méthode, le matériau isolant est :

  • soit déroulé entre les solives lorsqu’il se présente sous la forme de rouleaux ;
  • soit projeté directement sur le sol de vos combles lorsqu’il est en vrac.

Appelée soufflage, cette technique d’isolation avec un isolant en vrac est la plus utilisée. Rapide à mettre en œuvre, elle offre une excellente couverture, même dans les zones difficiles d’accès. Vous obtenez une isolation homogène, sans interruption, et donc sans ponts thermiques. Idéale pour améliorer la performance énergétique de votre maison, elle a un autre avantage de taille : son coût relativement faible.

Les combles, késako ?

Les combles sont l’espace situé entre le dernier plafond habitable et la toiture. Ils peuvent être aménagés, si leur hauteur et leur configuration permettent d’y vivre, ou perdus, si leur accès est difficile ou impossible.

 

Les meilleurs matériaux d’isolation des combles

Vous l’avez compris, l’isolation des combles est cruciale pour garantir le confort thermique de votre habitation. Pour la réalisation de vos travaux, vous avez le choix entre plusieurs méthodes d’isolation, mais aussi plusieurs matériaux isolants. Découvrez quels sont les meilleurs matériaux à votre disposition pour mener votre isolation au comble de l’efficacité.

La laine de verre, l’isolant économique

La laine de verre est un matériau d’isolation thermique et acoustique très répandu. Elle est fabriquée à partir de sable et de verre recyclé. Elle est appréciée pour sa résistance au feu et sa capacité à limiter les déperditions de chaleur tout en étant le matériau le moins cher. Petit conseil pour la pose, pensez à vous protéger de son contact car la laine de verre est irritante.

La laine de roche, l’isolant performant

La laine de roche est un matériau d’isolation fabriqué à partir de roche volcanique. Elle offre une bonne isolation thermique et acoustique, et est également résistante au feu. Elle est plus dense que la laine de verre, ce qui lui confère une meilleure performance en termes d’isolation phonique. Même conseil  pour la pose, évitez tout contact direct avec la laine de roche.

Le polystyrène expansé, l’isolant pratique

Le polystyrène expansé est un matériau synthétique léger et résistant. Il offre une bonne isolation thermique et résiste de façon efficace aux changements de température et à l’humidité. Il est facile à transporter, découper et installer. Ses inconvénients ? Sa faible capacité d’isolation acoustique et sa sensibilité au feu.

Le polyuréthane, l’isolant extra-fin

Le polyuréthane est un matériau synthétique au fort pouvoir isolant. Très intéressant pour isoler sans perdre de place, il se maintient bien lorsqu’il est exposé à la compression ou à l’humidité. Ses points faibles tiennent à son insuffisante capacité d’isolation acoustique et à sa mauvaise résistance au feu.

La ouate de cellulose, l’isolant recyclé 

La ouate de cellulose est un matériau d’isolation fabriqué à partir de papier recyclé. Elle offre une bonne isolation thermique et acoustique, et protège aussi bien du froid que de la chaleur. Elle résiste bien aux rongeurs mais mal à l’humidité. Elle est surtout utilisée pour l’isolation des combles habitables.

La fibre de bois, l’isolant écologique

La fibre de bois est aussi un matériau issu du recyclage, celui des déchets de l’industrie du bois. Performante sur le plan thermique, elle permet de maintenir une température constante aussi bien l’hiver que l’été. Efficace contre les nuisances sonores, résistante au feu, elle a l’avantage d’être facile à installer.

Le liège, l’isolant naturel

Le liège est un matériau d’isolation naturel et renouvelable. Il offre une bonne isolation thermique et acoustique avec une épaisseur relativement fine d’isolant. Un bon atout pour vos combles s’ils sont aménageables. Il résiste bien à l’humidité, au feu et même aux nuisibles. Il est plus coûteux que les autres matériaux, mais sa durabilité et son impact environnemental positif justifient son coût.

Les + et les – des matériaux isolants en bref

  • Laine de verre
  • Laine de roche
  • Polyuréthane
  • Polystyrène expansé
  • Ouate de cellulose
  • Fibre de bois
Laine de verreLaine de rochePolyuréthanePolystyrène expanséOuate de celluloseFibre de bois
Utilisation
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 11 – 15 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs 
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 20 – 25 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs  
    Isolation du sol en sous-face 
  • Utilisation intérieure 9 – 10 cm
  • Isolation extérieure 15-16 cm 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Isolation du sol en surface 
  • Isolation intérieure
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs
  • Isolation du sol en sous-face 
  • Isoaltion intérieure 14 – 16 cm
  • Isolation extérieure 24-25 cm 
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs par l’intérieur 
  • Isolation intérieure 14 – 20 cm
  • Isolation extérieure 22-33 cm
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs 
Performance
Thermique / phonique
Résistance
Feu / humidité
Robustesse
Respect de l'environnement
Coût

Les valeurs indiquées sont approximatives et peuvent varier en fonction du produit choisi, de votre projet mais aussi de la configuration et de l’environnement de votre maison. Pour obtenir des informations précises et personnalisées, n’hésitez pas à en discuter avec un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cette certification délivrée par l’État vous offre des garanties de résultat et de qualité.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les aides pour financer l’isolation des combles

Vous avez besoin d’isoler vos combles mais hésitez encore pour une question de budget ? Sachez qu’il existe des solutions de financement pour alléger le coût de vos travaux. Ces aides financières peuvent d’ailleurs varier en fonction de votre situation personnelle, de votre lieu de résidence et de vos travaux. On fait le point !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Bon à savoir

Le coup de pouce isolation qui permettait de profiter d’une isolation des combles à 1 € n’est malheureusement plus d’actualité. L’octroi de la prime coup de pouce isolation a pris fin le 1er juillet 2021 en raison de la multiplication d’abus de la part de professionnels peu scrupuleux. Cette prime revalorisée était adossée au dispositif plus large des CEE.

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne la rénovation par geste et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre la rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce dernier parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Bon à savoir

Seule l’isolation des combles aménageables est éligible à MaPrimeRénov’ dans le cadre d’une rénovation par geste.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

Ce que l’isolation de vos combles vous fait gagner

Une diminution de vos factures

Une bonne isolation de vos combles permet de réduire votre consommation d’énergie, avec un impact positif sur vos factures de chauffage et de climatisation. Après rénovation, vous pouvez enregistrer jusqu’à 30 % d’économies sur vos factures de chauffage, un beau bénéfice.

Un plus grand confort thermique

En limitant les déperditions de chaleur en hiver et les entrées de chaleur en été, l’isolation de vos combles améliore le confort thermique de votre maison au sens large. Résultat, vous vous sentez mieux chez vous.

Un meilleur impact environnemental

Grâce à une consommation d’énergie plus réduite, vous contribuez à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement climatique.

Une valorisation de votre patrimoine

Une maison bien isolée est plus attractive sur le marché immobilier. Si vous envisagez de vendre ou de louer votre maison, l’isolation de vos combles peut être un investissement rentable. Et si vous avez aménagé vos combles, vous gagnez aussi en surface habitable, un atout en plus pour votre bien !

 

L’isolation des combles en bref
  • Une bonne isolation de vos combles peut réduire votre facture de chauffage de 30 %.
  • Pour isoler vos combles, vous avez le choix entre plusieurs méthodes d’isolation.
    Si vos combles sont aménageables, vous pouvez isoler de l’intérieur ou de l’extérieur.
    Si vos combles sont perdus, privilégiez l’isolation du plancher de vos combles.
  • Pour financer vos travaux, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Tournez-vous de préférence vers un professionnel RGE pour réaliser vos travaux.
    Vous aurez l’assurance d’une rénovation performante et de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Comment isoler des combles perdus ?

Vos combles perdus peuvent être isolés en projetant de l’isolant en vrac sur leur plancher. On parle de soufflage lorsque l’isolant est appliqué à l’aide d’une machine, ou d’épandage lorsque la pose d’isolant se fait manuellement. En dehors de ces deux méthodes, il est aussi possible de poser des panneaux ou des rouleaux isolants sur le plancher de vos combles.

Quelle isolation choisir pour les combles aménageables ?

Tout dépend de votre projet de rénovation et de votre budget.

L’isolation sous les rampants des combles est le bon compromis : elle est efficace, facile à mettre en œuvre et moins coûteuse.

Les autres options consistent à placer l’isolant en panneaux ou rouleaux entre les poutres ou d’insuffler de l’isolant en vrac à l’intérieur d’une membrane d’étanchéité depuis vos combles. Deux techniques d’isolation plus complexes et plus onéreuses.

Dernière option, l’isolation des combles par la toiture avec la technique Sarking reste moins fréquente car beaucoup plus onéreuse et contraignante puisqu’il faut alors procéder à la réfection de la toiture.

Quelle épaisseur d’isolation faut-il dans les combles ?

L’épaisseur d’isolation à prévoir dépend de la zone que vous isolez et de l’isolant que vous utilisez. Comptez 20 à 40 cm d’isolant pour l’isolation du plancher de vos combles (combles perdus), 20 à 35 cm pour celle des rampants de vos combles (combles aménageables).

Quel est le prix d’une isolation des combles ?

Le prix de l’isolation de vos combles va dépendre de plusieurs facteurs : la nature de vos combles, la surface à isoler, la technique d’isolation et l’isolant.

  • Pour isoler des combles perdus, comptez 25 à 50 €/m² avec la technique du soufflage, 45 à 60 €/m² avec celle de l’épandage, 25 à 85 €/m² pour la pose de panneaux ou rouleaux sur le plancher de vos combles, sachant que l’isolant le plus abordable est la laine de verre avec un coût par mètre carré de 5 à 20 €.
  • Pour les combles aménagés : comptez 30 à 80 €/m² pour l’isolant par l’intérieur (rampants), 100 à 200 €/m² pour l’isolation par l’extérieur (toiture) connue sous le nom de Sarking.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover