Accueil » Actualités » Les atouts du PVC pour l’isolation des fenêtres

Les atouts du PVC pour l’isolation des fenêtres

Courants d’air, humidité sur les vitres ou sensation de froid... Vous avez compris que le point faible de votre logement ce sont les fenêtres ? Pour alléger vos factures de chauffage et gagner en confort thermique toute l'année, découvrez comment des fenêtres en PVC participent à une meilleure isolation de votre habitat. 
Temps de lecture : 11 min
Rédigé par : S.

Pourquoi le plastique pour isoler les fenêtres ?

Pour une bonne isolation des fenêtres, le choix du matériau est plus important qu’on imagine ! Découvrez pourquoi le polychlorure de vinyle (PVC) est devenu l’un des matériaux les plus utilisés pour les menuiseries des ouvertures vitrées.

Un plastique polyvalent

Comme vous le savez, une fenêtre se compose de deux éléments, un encadrement et un vitrage. Pour obtenir une isolation performante, vous aurez à réaliser la meilleure combinaison des deux. Concernant l’encadrement, vous avez le choix entre différents matériaux dont les plus courants sont le bois, l’aluminium et le PVC (polychlorure de vinyle)… Doté du meilleur rapport qualité-prix du marché, le PVC a l’avantage de protéger des variations thermiques, d’offrir une bonne isolation acoustique et de demander un entretien minimal.

Peu d’inconvénients à l’usage

Les défauts du PVC ? Son inadaptation aux fenêtres de grande taille, et sa qualité variable selon les fournisseurs. Si certaines menuiseries en bois peuvent se montrer plus efficaces, et toujours plus esthétiques, elles demandent plus d’entretien que celles en PVC. C’est pourquoi le choix du plastique pour vos menuiseries reste souvent le plus pertinent.

 

La composition des fenêtres en PVC

Savez-vous quels éléments sont assemblés pour constituer le cadre de votre fenêtre ? Pour comprendre comment améliorer l’isolation de vos fenêtres, vous gagnerez à connaître leur fonctionnement. Dormant, ouvrant et vitrage, passez en revue les éléments structurants des ouvertures vitrées…

Le dormant

Le dormant, parfois aussi appelé cadre, est la partie fixe de toute fenêtre. Afin d’éviter des pertes de chaleur au niveau des ouvertures, choisissez des dormants de qualité et assurez-vous que leur pose se fait de manière étanche. Les artisans utilisent des joints pour assurer l’étanchéité à l’air des dormants. Ceux en mousse expansive sont peu chers, mais ils doivent être changés régulièrement. Par contre, les joints en silicone assurent une étanchéité performante et de longue durée. Faites votre choix selon votre budget et votre préférence !

L’ouvrant

C’est la partie mobile de la fenêtre, celle que vous ouvrez et que vous refermez et qui s’encastre dans le dormant. L’étanchéité à l’air entre l’ouvrant et le dormant est assurée par des joints en silicone, appelés aussi joints de frappe.

Le vitrage

Pour que l’intérieur de votre maison soit bien isolé, ne négligez pas la qualité du vitrage. Depuis quelques années, le simple vitrage est peu à peu remplacé par le double voire le triple vitrage. Découvrez lequel est le plus adapté à votre projet de rénovation…

Double vitrage

Le double vitrage

Triple vitrage

Le triple vitrage

Utilisé dans la plupart des ouvertures vitrées, le double vitrage améliore l’isolation phonique et thermique de votre logement tout en conservant des apports solaires suffisants. Il se compose de deux vitres avec une lame contenant de l’air, de l’argon ou du krypton entre elles.

L’environnement extérieur de votre logement est très bruyant ? Choisissez un double vitrage asymétrique, avec une vitre plus épaisse que l’autre pour une meilleure isolation acoustique. Vous résidez dans une région où les hivers sont très froids ? Le double vitrage à isolation renforcée est le bon choix pour améliorer votre confort thermique.

Plutôt utilisé dans les maisons passives et à très basse consommation énergétique, le triple vitrage se compose de trois vitres espacées par deux lames d’air, d’argon ou de krypton. C’est pourquoi sa capacité d’isolation thermique est bien supérieure à celle du double vitrage.

  • Son point fort ? Sa capacité à résister aux grands écarts de température (amplitude thermique).
  • Ses petits défauts ? Son effet mineur sur l’isolation phonique et ses apports solaires moindres par rapport au double vitrage.

Vous l’avez compris, le triple vitrage est le bon choix si votre maison est très bien isolée et peu concernée par les nuisances sonores mais pas si l’isolation de vos murs, de votre toit et de vos plafonds n’est pas optimisée… Avant d’investir dans du triple vitrage, intéressez-vous au bilan énergétique de votre habitation.

 

Les normes d’isolation des fenêtres en PVC

Comme pour tout élément entrant dans la construction d’un bâtiment, les fenêtres doivent répondre à des exigences de performance ainsi qu’à des normes de qualité. Pour vous aider à bien choisir vos fenêtres, découvrez les critères qui doivent vous guider dans l’achat de vos ouvertures vitrées…

Les performances thermiques et acoustiques

Pour vous aider à sélectionner les ouvertures vitrées qui vont remplacer vos anciennes fenêtres, voici des explications sur trois critères clés à prendre en compte.

Le coefficient Uw

Vous vous demandez comment savoir si une fenêtre fabriquée en PVC est plus isolante qu’une autre ? Le coefficient Uw (w pour window) est un moyen simple de comparer différents modèles. Il représente le niveau d’isolation de l’ensemble constitué par le cadre et le vitrage. Plus il est faible, meilleure est l’isolation.

Le facteur solaire Sw

Cet indicateur correspond à la capacité de l’ensemble menuiserie et vitre de transmettre la chaleur du soleil. Sa valeur est comprise entre 0 et 1. Plus elle est grande, plus les apports solaires sont importants.

Le coefficient Rw

Vous souhaitez que vos fenêtres vous isolent du bruit ? Le coefficient Rw (w pour window) quantifie la capacité de la fenêtre à atténuer un bruit extérieur lorsqu’il est entendu depuis l’intérieur d’un logement. Plus le coefficient est élevé, plus l’isolation acoustique est performante.

La qualité des encadrements

S’assurer de la conformité aux normes et de l’innocuité des profilés (châssis qui supportent les fenêtres), c’est aussi important que de vérifier leurs performances isolantes. Voici quelques indicateurs de qualité à avoir en tête pour choisir vos futures fenêtres…

Le marquage CE

Vérifiez que les menuiseries que qui vous intéressent possèdent le marquage CE (Communauté Européenne). Il vous assure que vos encadrements sont conformes aux exigences fixées par la réglementation communautaire européenne.

L’étiquette COV

Ce classement évalue les émissions de composés organiques volatils (COV) et leur impact sur la qualité de l’air dans la pièce où l’équipement est installé. Sélectionnez des profilés avec une étiquette COV A ou A+.

 

Comment améliorer l’effet isolant de vos ouvertures vitrées ?

L’isolation de vos fenêtres, c’est un bon moyen de réduire votre facture d’énergie annuelle, à condition de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique. Si vous n’avez pas le budget pour le faire, quelques solutions d’appoint sont intéressantes…

L’isolation extérieure, un préalable

Pour améliorer les performances thermiques de votre habitation, ne négligez pas l’isolation extérieure. Réalisable au niveau de vos murs comme de votre toiture, elle joue un rôle important dans la réduction des pertes énergétiques et la diminution de votre facture d’énergie. En isolant par l’extérieur, vous conservez la surface habitable dans votre logement et sous votre toit, ce qui est très intéressant quand vos combles sont aménageables. À l’intérieur de la maison, vous ne remarquez plus d’écarts de température entre vos différentes pièces. De quoi profiter d’un confort thermique optimal !

Les solutions isolantes d’appoint

En attendant de changer vos fenêtres et d’envisager les travaux d’isolation complémentaires qui s’imposent, ces quelques solutions isolantes d’appoint peuvent vous apporter un léger mieux.

Le survitrage

La pose d’un survitrage est une des solutions alternatives permettant de corriger l’isolation de vos fenêtres sans les changer. Cette méthode consiste à installer du film isolant ou une vitre supplémentaire pour un prix moyen compris entre 65 et 120 €/m². Bien sûr, cela ne permet de pas de réduire significativement les déperditions de chaleur au niveau de vos ouvertures vitrées.

Les rideaux isolants

Les rideaux classiques servent principalement à décorer et à préserver l’intérieur de la maison des regards indiscrets, de la lumière ou de la chaleur. Avec des rideaux isolants, vous associez côté esthétique et utile ! Trouvez le modèle qui vous plaît : synthétique, coton épais molletonné, laine… Cet accessoire de décoration se décline dans divers formats, coloris et finitions pour répondre à tous les goûts. La gamme de prix est large : de 15 à 200 € par ouverture.

Les volets roulants

Manuels, motorisés, voire connectés, les volets roulants séduisent par leurs propriétés isolantes et leur côté pratique. Les volets roulants ont aussi souvent des systèmes anti-crochetage, anti-soulèvement ou anti-arrachement pour une meilleure sécurité. En fonction du type de volets roulants, comptez entre 120 et 1 100 €. Pensez à vérifier si le plan local d’urbanisme de votre commune impose des restrictions avant de faire installer les vôtres.

De nouveaux joints

Vous avez remarqué que l’étanchéité à l’air de vos ouvertures est déficiente ? Le remplacement des joints peut l’améliorer de manière notable. Vous pouvez ainsi rénover les joints de frappe et ceux situés entre vos vitres et votre encadrement. Un bon compromis en attendant le remplacement de vos fenêtres !

 

Les points forts des fenêtres en PVC

Ce n’est pas sans raison que les ouvertures en PVC connaissent un tel succès. Isolantes, solides, peu chères, faciles à installer et à entretenir… leurs atouts ont de quoi vous séduire.

De bonnes performances isolantes

Si le PVC est si souvent utilisé pour fabriquer des encadrements, c’est bien parce qu’il procure une bonne isolation, aussi bien au niveau thermique qu’acoustique ! Savez-vous que les châssis en polychlorure de vinyle contiennent des chambres d’isolation ? Ce sont des cavités présentes à l’intérieur de la menuiserie qui augmentent l’isolation de vos fenêtres.

Aucun risque de fragilisation du bâti à cause de ces trous : des renforts en acier sont installés pour assurer la solidité de l’ensemble. Parce que ces renforts ont un impact sur la mécanique d’ouverture et la performance de vos fenêtres, prêtez une attention particulière à leur disposition.

Adrien, référent technique rénovation

Une bonne résistance mécanique

Ce matériau plastique est particulièrement résistant et stable. Il ne rouille pas et ne craint ni la pluie, ni les rayons UV, ni les chocs. Les châssis blancs ne jaunissent pas au fil des années et ceux colorés conservent longtemps leur teinte d’origine. Fortes de tant de qualités, ces menuiseries ont une durée de vie supérieure à 30 ans.

Un coût abordable

Parmi tous les matériaux utilisés pour la conception des ouvertures vitrées, le PVC est sans conteste le moins cher ! Ne vous laissez cependant pas tenter par les modèles premiers prix sans vérifier que leurs performances thermiques sont suffisantes… N’oubliez pas que le prix des fenêtres dépend de la qualité du matériau et des dimensions des ouvertures.

Un large choix d’ouvertures

Ouverture des battants vers l’intérieur ou l’extérieur, ouverture oscillo-battante, fenêtre fixe, basculante ou coulissante, œil-de-bœuf : les profilés en PVC se prêtent à tous les types d’ouvertures…

  •  L’ouverture à la française, orientée vers l’intérieur du logement, est la plus répandue. Elle permet d’aérer facilement votre pièce tout en vous offrant un maximum de luminosité. Elle facilite aussi le nettoyage de votre vitrage extérieur.
  • L’ouverture oscillo-battante se caractérise par son aspect très pratique grâce à ses deux sens d’ouverture (ouverture à la française et ouverture à soufflet sur un axe horizontal)
  • L’ouverture coulissante est idéale pour gagner de l’espace dans votre intérieur.

Une installation facile

Ce qui demande le plus d’attention est la préparation : dimensionnement des fenêtres et pose du joint isolant. Légères et souples, les fenêtres en PVC s’installent ensuite rapidement. Un bon point pour diminuer le prix de la main d’œuvre !

Un entretien minimal

Vous aimez conserver une maison bien entretenue, mais sans passer des heures à la nettoyer ? Les ouvertures vitrées en PVC sont faites pour vous ! Finies les corvées de ponçage et de peinture, car leur entretien se résume à un simple lavage périodique avec de l’eau savonneuse. Difficile de trouver plus simple…

Un plastique 100 % recyclable

La production de profilés en PVC a un fort impact environnemental en comparaison au bois. Mais sa production nécessite beaucoup moins d’énergie que celle de l’aluminium. Peu énergivore, le PVC a un autre avantage environnemental : il se recycle.

Parmi les plastiques d’usage courant, le polychlorure de vinyle est le seul constitué à plus de 50 % de sel, une matière première d’origine minérale inépuisable. Il contient donc moins de pétrole que les autres plastiques et il est 100 % recyclable. Comme il peut être réutilisé 8 fois tout en conservant ses propriétés, sa durée de vie est d’environ 240 ans.

Une bonne résistance aux dégradations

Contrairement au bois, le PVC est très résistant au feu et ne permet pas le développement de moisissures ni de champignons. Quand il est de bonne qualité, il dégage peu de composés volatils et aucune substance toxique.

Une large gamme de couleurs

Laissez libre cours à votre imagination pour embellir votre maison avec des profilés colorés ! Les menuiseries en polychlorure de vinyle sont proposées dans de nombreuses teintes qui diffèrent selon la méthode utilisée pour les colorer.

Plusieurs finitions disponibles

Ces menuiseries ont habituellement un aspect blanc brillant, mais vous pouvez aussi choisir d’autres finitions : mate ou satinée.

 

Les points faibles des ouvertures en PVC

Malgré tous ses atouts, le polychlorure de vinyle présente quelques inconvénients que vous avez intérêt à connaître avant de vous décider.

Un plastique peu adapté aux très grandes ouvertures

Dans le cas particulier des baies coulissantes, il est déconseillé de choisir du PVC. Pourquoi ? Ce plastique relativement souple, même s’il est renforcé, est peu adapté à la conception de profilés de grandes dimensions.

Une matière synthétique et non naturelle

La fabrication du PVC nécessite l’utilisation de pétrole. Ce composé est une source d’énergie non renouvelable dont l’extraction est à la fois coûteuse et polluante.

Une réglementation parfois contraignante

Avez-vous pensé à vous renseigner auprès du service de l’urbanisme de votre commune avant de choisir les meilleurs profilés pour améliorer l’isolation des fenêtres ? Cette étape est essentielle car certaines communes ou copropriétés n’apprécient pas l’esthétique du PVC et limitent son usage.

Si vous habitez en zone protégée ou que votre habitation est classée, c’est un architecte des Bâtiments de France qui va étudier votre demande et qui vous donnera, ou non, l’autorisation de mener à bien votre projet.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les aides pour diminuer le coût des travaux

Vous êtes convaincu de l’utilité du remplacement de vos fenêtres pour réduire votre facture d’énergie, mais le prix du projet vous inquiète ? Heureusement, il y a des solutions pour alléger vos dépenses. Apprenez-en plus sur les aides financières à la rénovation et planifiez rapidement le début de vos travaux…

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Bon à savoir

Seul le remplacement des fenêtres à simple vitrage est subventionné par MaPrimeRénov’ (rénovation par geste).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Avant de choisir l’entreprise qui réalisera votre projet d’isolation des fenêtres, vérifiez qu’elle est bien certifiée RGE (Reconnue Garante de l’Environnement). N’oubliez pas de demander au moins 3 devis, car le prix global de la rénovation dépend aussi du professionnel choisi !

Natacha, référente conformité réglementaire

 

Le PVC pour l’isolation des fenêtres en bref
  • Le PVC est reconnu pour ses bonnes performances isolantes.
  • Grâce à vos menuiseries en PVC, votre facture de chauffage diminue jusqu’à 15 %.
  • Le coût des fenêtres en PVC est abordable : vous aurez la maîtrise de votre budget.
  • Ces ouvertures demandent un entretien minime et sont particulièrement robustes.
  • Vous pouvez cumuler plusieurs aides afin de financer votre projet : MaPrimeRénov, l’Éco-PTZ et la TVA à 5,5 % !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Comment isoler des fenêtres en PVC ?

Vos fenêtres en PVC sont défectueuses ? La solution simple et efficace consiste à les remplacer. Si vous n’avez pas le budget suffisant, quelques solutions d’attente sont envisageables telles que la pose d’un survitrage et la mise en place de nouveaux joints.

Comment empêcher le froid de passer par les fenêtres ?

En dehors du remplacement de vos fenêtres mal isolées, vous pouvez faire barrière au froid en posant un survitrage, en mettant en place de nouveaux joints et en installant des rideaux isolants ou des volets roulants si vous n’en disposez pas.

Quel est le meilleur isolant thermique pour les fenêtres ?

C’est le PVC. Économique, robuste et facile d’entretien, le PVC est un excellent matériau pour vos menuiseries. Seul défaut, et non des moindres, son impact environnemental plus élevé. Si vous recherchez le bon compromis entre efficacité isolante et durabilité, optez pour le bois.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.