Accueil » Actualités » Quel chauffe-eau choisir en rénovation ?

Quel chauffe-eau choisir en rénovation ?

Vous envisagez de changer de chauffe-eau ? Faites le point sur l'état de votre chauffe-eau actuel puis explorez les différents systèmes de production d'eau chaude sanitaire disponibles. Vous avez le choix entre des chauffe-eaux à l'électricité ou au gaz, ou des chauffe-eaux plus économes et écologiques que vous pourrez financer à l'appui d'aides financières... 
Temps de lecture : 5 min
Rédigé par : S.
Dans cet article

Remplacement d’un chauffe-eau : quand l’envisager ?

Le chauffe-eau est un équipement incontournable de votre logement car c’est lui qui vous approvisionne en eau chaude sanitaire. Les trois bonnes raisons qui doivent vous inciter à le changer ? Un dysfonctionnement, un impact environnemental élevé ou des factures d’eau chaude qui s’envolent.

Quand des dysfonctionnements apparaissent

Parce qu’il n’est pas toujours facile de savoir quand votre chauffe-eau dysfonctionne, voici les signes qui doivent vous alerter. Vous pourrez ainsi poser le bon diagnostic au bon moment…

Votre ballon met du temps à fournir de l’eau chaude.

Par conséquent, il consomme plus d’énergie pour répondre à vos besoins. C’est un signe de vieillissement qui doit vous faire envisager son remplacement.

Votre ballon fournit moins d’eau chaude.

Résultat, la température de l’eau qui sort de votre robinet est de plus en plus basse. Si cette tendance se confirme sur plusieurs semaines, c’est que votre chauffe-eau est en fin de vie.

L’eau chaude de votre robinet devient trouble ou rougeâtre.

C’est le signe que votre chauffe-eau est rouillé et que la dégradation a atteint les tuyaux. Cette dégradation étant irrémédiable, il vous faut changer de chauffe-eau.

Votre chauffe-eau fuit.

Vous remarquez de l’eau sous le réservoir ou le long des tuyaux de votre appareil. Si ces fuites proviennent du groupe de sécurité ou de la cuve de votre équipement, c’est que votre chauffe-eau a fait son temps.

Quand les factures d’eau chaude s’envolent

La plupart des chauffe-eaux fonctionnent au gaz ou à l’électricité, des énergies soumises à une forte fluctuation des prix. Si vous souhaitez faire des économies, une seule solution : changer votre système de production d’eau chaude. En adoptant un chauffe-eau thermodynamique ou un chauffe-eau solaire, vous n’aurez plus de mauvaise surprise sur vos factures.

Quand l’impact environnemental vous gêne

La transition énergétique est l’affaire de tous. Pour apporter votre pierre à l’édifice, rien de tel que de vous engager dans des travaux de rénovation énergétique. Et le changement de votre chauffe-eau en fait partie. Les équipements les plus vertueux ont l’avantage d’utiliser une énergie renouvelable telle que l’air ou le soleil pour produire votre eau chaude sanitaire. Résultat, vous ferez baisser votre consommation d’énergie fossile ou d’électricité tout en réduisant votre impact sur le climat.

 

Les différents types de chauffe-eau

Savez-vous que 10 à 15 % de vos dépenses annuelles en électricité ou en gaz sont consacrées à la production d’eau chaude ? Pour faire des économies substantielles, abandonnez le chauffe-eau classique à l’électricité ou au gaz. Des solutions plus économes et écologiques existent comme le chauffe-eau thermodynamique ou le chauffe-eau solaire individuel. Décryptages…

Chauffe-eau classique

Le chauffe-eau électrique
ou à gaz

Chauffe-eau thermodynamique

Le chauffe-eau thermodynamique

Chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire

Ce sont deux modèles de chauffe-eau très répandus mais plus du tout dans l’air du temps. D’un prix très accessible compris entre 500 et 1 500 €, le chauffe-eau électrique et son homologue à gaz sont très énergivores. Leur grande consommation d’énergie fait s’envoler vos factures. À éviter autant que possible surtout que des alternatives plus économes existent…

Un chauffe-eau électrique chauffe l’eau froide grâce à une résistance. Lorsque le thermostat de régulation indique que la bonne température est atteinte, l’eau est prête à être utilisée.

Un chauffe-eau à gaz fonctionne de la même façon à la différence que l’eau froide est chauffée par un brûleur et la combustion d’un gaz (butane, propane, gaz de ville ou gaz naturel).

Ce type d’appareil fonctionne sur le principe d’une pompe à chaleur (PAC). C’est-à-dire qu’il utilise les calories présentes dans l’air ambiant (pièce non chauffée) ou l’air extérieur pour produire de la chaleur et chauffer l’eau froide du ballon de stockage. Grâce à sa consommation d’électricité limitée et à son recours à une énergie gratuite et renouvelable, cet équipement vous fait économiser sur vos factures tout en respectant l’environnement.

Un chauffe-eau thermodynamique consomme 3 fois moins d’électricité qu’un chauffe-eau électrique. Son coût d’achat n’est pas neutre : comptez 2 500 à 4 000 €, même s’il peut être allégé par les aides à la transition énergétique.

Autre alternative économe et écologique, le chauffe-eau solaire individuel est aussi une option. Son fonctionnement est simple : il récupère la chaleur des rayons du soleil grâce à des capteurs thermiques, aussi appelés panneaux thermiques. Cette chaleur est ensuite acheminée jusqu’au ballon de stockage pour chauffer l’eau qui s’y trouve. Son seul point faible tient à sa source d’énergie qui conditionne la production à l’ensoleillement.

Avec votre chauffe-eau solaire, vous êtes sûr de couvrir 50 % de vos besoins en eau chaude, ce qui implique que vous aurez besoin d’un système d’appoint. Tout dépendra ensuite du climat de votre région. Comptez entre 6 000 et 8 000 € pour l’adopter en sachant que les aides financières viendront réduire ce coût d’acquisition.

Chauffe-eau à accumulation ou instantané ?

  • Un chauffe-eau est à accumulation dès lors qu’il est capable de chauffer et stocker une certaine quantité d’eau dans un ballon de stockage (réserve d’eau). Dans ce cas, l’eau chaude est maintenue à une certaine température de façon à sortir de votre robinet dès que vous l’actionnez. Le chauffe-eau à accumulation est à privilégier si vous avez une grande famille et/ou de forts besoins en eau chaude sanitaire.
  • Un chauffe-eau est instantané s’il n’est pas accompagné d’un ballon d’eau chaude. Ce système a l’avantage d’être plus compact et donc de prendre moins de place. Il est idéal si vous avez un appartement ou une maison avec peu d’occupants. Petit bémol, vous devrez laisser couler de l’eau en attentant la production de votre eau chaude…

 

Les critères de choix d’un chauffe-eau

Vous vous projetez sur l’installation d’un nouveau chauffe-eau ? Pensez à tenir compte de quelques critères comme sa source d’énergie, la capacité de son ballon d’eau chaude, son emplacement mais aussi son coût.

La consommation d’énergie

Quitte à changer de chauffe-eau, autant choisir un modèle non énergivore. Les modèles les plus économes sont ceux qui utilisent une énergie gratuite et renouvelable telle que l’air ou le soleil. Pour choisir entre ces deux sources d’énergie, votre préférence personnelle peut jouer, tout comme le degré d’ensoleillement de votre lieu de résidence.

La capacité du ballon d’eau chaude

Pour assurer le meilleur rendement à votre équipement, il vous faut bien calibrer la capacité de votre ballon de stockage à vos besoins. Si un ballon trop petit n’est pas adapté, un ballon trop grand non plus car il engendrera une consommation d’énergie trop importante. Pour éviter les dépenses inutiles (tel est le but), calculez la capacité idéale de votre ballon d’eau chaude sur la base du nombre d’occupants de votre logement, sans oublier vos habitudes de consommation. Comptez 100 L pour deux personnes ou pour une consommation de 70 à 150 L par jour, 300 L pour 4 à 6 personnes.

L’emplacement du chauffe-eau

L’installation d’un chauffe-eau demande de la place, surtout si c’est un modèle à accumulation puisqu’il faut alors installer un ballon de stockage. Dans tous les cas, étudiez bien les différents modèles de chauffe-eau car ils n’offrent pas tous les mêmes possibilités.

Un chauffe-eau thermodynamique peut être installé dans sa version monobloc et sa version split, la pompe à chaleur est alors située à l’extérieur tandis que le ballon de stockage est à l’intérieur. Même chose pour le chauffe-eau solaire dont le ballon de stockage est parfois positionné à côté des panneaux thermiques (système à thermosiphon) sur votre toit.

Le prix d’achat

Comme pour tout équipement, le prix d’un chauffe-eau varie en fonction du modèle et de la technologie utilisée. Comptez 2 500 à 4 000 € pour un chauffe-eau thermodynamique  et 6 000 à 8 000 € pour un chauffe-eau solaire. Cet investissement vous paraît conséquent ? Sachez qu’il sera vite rentabilisé grâce aux économies d’énergie qu’il vous offrira dès son installation. Vous serez ravis de voir vos factures baisser.

Les aides financières pour chauffe-eau écologiques

En apparence plus coûteux que les chauffe-eaux classiques, les chauffe-eaux économes et écologiques vous donnent droit à des aides financières non négligeables. Pour l’installation d’un nouveau chauffe-eau, vous pouvez bénéficier des dispositifs de l’État tels que MaPrimeRénov, l’Éco-PTZ ou la TVA à taux réduit.

Les aides dédiées à la transition énergétique sont soumises à des conditions d’éligibilité. L’une d’elle est de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour le remplacement de votre chauffe-eau. Un tel professionnel vous apportera la garantie d’une installation réussie. Il pourra aussi être de bon conseil pour la rénovation de votre habitation.

Steffi, référente conformité réglementaire

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

Choisir votre chauffe-eau en bref
  • Privilégiez un chauffe-eau économe et écologique comme le chauffe-eau thermodynamique ou le chauffe-eau solaire individuel.
  • Un chauffe-eau thermodynamique divise votre facture d’eau chaude par 3.
    Un chauffe-eau solaire par 2.
  • Pour les financer, vous pouvez cumuler MaPrimeRénov’, l’Éco-PTZ et la TVA à 5,5 %.
  • Faites appel à un professionnel RGE pour installer votre chauffe-eau. C’est une condition pour toucher vos primes et un gage de qualité pour l’installation de votre équipement.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quel est le ballon d’eau chaude le plus économique ?

Les chauffe-eau qui consomment le moins sont les chauffe-eaux solaire et thermodynamique. Ils fonctionnent en effet tous deux grâce à une énergie gratuite et renouvelable (soleil, air). Sachez qu’ils demandent toutefois un investissement plus important au départ.

Quel est le prix pour remplacer un ballon d’eau chaude ?

Le prix d’un ballon d’eau chaude varie selon la technologie du chauffe-eau et la dimension du réservoir. Pour vous donner un ordre d’idée, les modèles les plus simples coûtent environ 400 €, et les plus élaborés 9 000 €.

Quelle est la durée de vie moyenne d’un chauffe-eau électrique ?

La durée de vie moyenne d’un chauffe-eau électrique est de 10 ans. Toutefois, elle peut beaucoup varier selon le modèle, l’utilisation ou encore l’entretien.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover