Accueil » Actualités » Quelles aides financières pour vos travaux de rénovation ? 

Quelles aides financières pour vos travaux de rénovation ? 

Que vous soyez propriétaire ou locataire, plusieurs dispositifs d'aide sont disponibles pour financer vos travaux de rénovation énergétique. En vous donnant l'opportunité d'améliorer l'efficacité énergétique de votre habitat, ces aides contribuent aussi à réduire vos factures d'énergie. Découvrez comment en bénéficier... 
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

La Prime Énergie Sonergia pour une maison ancienne

Vous cherchez une solution de financement pour rénover votre maison ? Vous avez sans doute entendu parler de la prime énergie issue du dispositif des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). C’est grâce à la loi POPE de 2005 que nous sommes habilités, chez Sonergia, à vous verser des primes pour vos opérations de rénovation énergétique qui y sont éligibles.
Explorez les différentes conditions d’obtention de cette aide majeure…

Pour qui ?

Pour les propriétaires, locataires ou occupants à titre gratuit qui entreprennent des travaux de rénovation énergétique dans leur appartement ou leur maison individuelle. Le logement doit être situé en France métropolitaine et avoir plus de 2 ans d’ancienneté. Vous devez l’occuper à titre de résidence principale ou de résidence secondaire.

Vous êtes propriétaire

Vous pouvez faire une demande de prime énergie quels que soient vos revenus car le dispositif de financement ne fixe pas de plafond de ressources. Les ménages aux ressources modestes bénéficient toutefois de primes plus importantes pour que l’incitation financière soit proportionnée à leur niveau de revenus.

Vous êtes locataire ou occupant à titre gratuit

Veillez à demander l’accord de votre propriétaire avant toute utilisation de votre prime énergie ou toute modification du bien que vous occupez.

Pour quels travaux ?

Pour toutes les actions identifiées par l’État dans les fiches d’opérations standardisées qui fixent le cadre d’application de la Prime Énergie Sonergia. Les travaux et équipements éligibles sont les suivants :

  • l’isolation des combles, de la toiture, des murs et des planchers bas :
  • l’installation d’un système de chauffage performant tel que la pompe à chaleur air-eau ;
  • l’installation d’un système de production d’eau chaude en association avec le chauffage ;
  • la mise en place d’un équipement à énergie solaire comme le système solaire combiné.

Pour quels montants ?

Vous pouvez toucher jusqu’à 5 000 € d’aide… Une somme conséquente à ne pas laisser passer ! Bien sûr, les montants d’aide ne sont pas les mêmes pour tous les types de travaux et pour tous les revenus fiscaux. Il faut aussi distinguer la prime énergie classique des primes coup de pouce.

La prime énergie classique

Cette prime couvre les opérations de rénovation énergétique courantes.
Son montant varie selon :

  • la nature de vos travaux ou de votre installation ;
  • la surface de votre logement à isoler ou à chauffer ;
  • la zone géographique de votre maison ou appartement ;
  • les revenus de votre foyer.

La prime coup de pouce énergie

Conçue pour soutenir les travaux et installations à haute efficacité énergétique, cette prime coup de pouce concerne aujourd’hui le chauffage performant et le thermostat connecté. Son montant peut aller jusqu’à 5 000 € pour le remplacement d’une vieille chaudière au charbon, au fioul ou au gaz par une pompe à chaleur sol-eau, eau-eau ou un système solaire combiné, et ce, quels que soient vos revenus.

Comment en bénéficier ?

Découvrez le montant de votre prime en 1 clic puis lancez vos démarches !

Je calcule ma prime

Rappelez-vous de faire votre demande d’aide avant d’engager vos travaux, c’est-à-dire avant toute signature du devis pour lequel vous demander la prime.

Natacha, référente conformité réglementaire

 

MaPrimeRénov’ pour les petites et grandes rénovations

Aux côtés de la Prime Énergie Sonergia, MaPrimeRénov’ est une solution de financement incontournable. C’est une aide de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) qui se décline en deux parcours : un parcours non accompagné qui concerne les travaux spécifiques et isolés ; un parcours accompagné qui couvre les travaux de rénovation d’ampleur.

Pour qui ?

Pour les propriétaires d’une maison ou d’un appartement occupé à titre de résidence principale situé en France métropolitaine de plus de 15 ans d’ancienneté, ou de 2 ans d’ancienneté en cas de dépose d’une cuve à fioul. En Outre-Mer, le logement qui fait l’objet de la demande de prime doit avoir 2 ans d’ancienneté au minimum.

Si vous êtes propriétaire bailleur, vous vous engagez à louer votre logement à titre de résidence principale sur une durée égale ou supérieure à 6 ans. En cas de réévaluation du loyer, vous vous engagez à déduire le montant de la prime du montant total des travaux sur lequel vous vous fondez pour le réévaluer. Vous avez aussi l’obligation d’informer votre locataire de vos démarches.

Sachez qu’en Outre-Mer MaPrimeRénov’ ne couvre que les travaux spécifiques et isolés des maisons et appartements de plus de 2 ans et non la rénovation d’ampleur.

Natacha, référente conformité réglementaire

Pour quels travaux ?

Des travaux spécifiques et isolés

Vous pouvez bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’ en cas de remplacement d’un équipement de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire par un nouvel appareil à caractère renouvelable, de mise en œuvre d’une opération d’isolation ou de dépose de cuve à fioul.

Voici les équipements de chauffage et/ou de production d’eau chaude éligibles :

  • pompe à chaleur air-eau, hybride ou géothermique ;
  • chaudière biomasse (à bois ou dérivés du bois) ;
  • système solaire combiné ;
  • chauffe-eau solaire individuel ;
  • chauffe-eau thermodynamique.

Voici les opérations d’isolation éligibles :

  • isolation thermique des parois vitrées (avec passage au double vitrage) ;
  • isolation des murs en façade ou en pignon ;
  • isolation des rampants de toiture ;
  • isolation du plafond des combles ;
  • isolation d’une toiture-terrasse.

Par extension, MaPrimeRénov’ peut prendre en charge l’audit énergétique que vous réalisez pour vos travaux, ou la VMC double flux que vous installez en association à votre opération d’isolation.

Une rénovation d’ampleur

Dans le cadre d’une rénovation d’ampleur, vous bénéficiez d’une prise en charge globale qui n’est pas seulement financière : Mon Accompagnateur Rénov’ vous aide à définir votre projet puis à réaliser vos démarches techniques, administratives et financières. Il se charge de vous faire bénéficier de MaPrimeRénov’ mais aussi de la prime énergie CEE.

Pour en bénéficier, il vous faut :

  • engager au moins deux types de travaux d’isolation (par exemple, fenêtres et murs) ;
  • prévoir l’installation d’un système de ventilation mécanique contrôlée ;
  • faire un saut d’au moins deux classes de DPE.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) évalue la consommation d’énergie et son degré d’émissions de gaz à effet de serre afin de réduire son impact environnemental. En catégorisant les logements de A à G, il permet d’identifier les passoires thermiques (logements à étiquettes F et G).

Pour quels montants ?

Dans le cadre de travaux spécifiques

Le montant d’aide varie en fonction des opérations de rénovation énergétique entreprises et des revenus du foyer. Sachez toutefois que les ménages aux revenus modestes et très modestes bénéficient de primes plus conséquentes. Si vous remplacez votre ancienne chaudière par un système solaire combiné et que vos revenus sont très modestes, vous pouvez toucher jusqu’à 10 000 € de prime.

Dans le cadre de la rénovation d’ampleur

Pour vous donner un ordre d’idée, la prise en charge maximale est de 90 % pour un budget de travaux plafond de 70 000 € HT. Pour toucher une aide aussi conséquente, il est nécessaire de justifier d’un saut de 4 classes d’étiquette énergétique. Le montant de votre aide dépendra de votre opération de rénovation et des revenus de votre ménage. La prise en charge s’élève à :

  • 80 % si vos revenus sont très modestes ;
  • 60 % si vos revenus sont modestes ;
  • 45 à 50 % s’ils sont intermédiaires ;
  • 30 à 35 % s’ils sont supérieurs.

Si vos travaux vous permettent de sortir votre habitat du statut de passoire thermique (étiquettes F et G), votre montant de prime est valorisé de 10 %, quel que soit votre niveau de revenu. Une bonne nouvelle pour votre budget travaux !

Steffi, référente conformité réglementaire

Comment en bénéficier ?

Vous avez un projet de rénovation énergétique ou vous souhaitez obtenir des conseils gratuits ? Contactez France Rénov’ !

 

L’Éco-PTZ pour le reste à charge

L’éco-prêt à taux zéro vous permet de contracter un prêt sans avoir à payer d’intérêts.

Pour pouvoir y prétendre, quelques conditions sont à remplir :

  • être propriétaire occupant ou bailleur ou copropriétaire occupant ou bailleur ;
  • occuper l’habitation concernée à titre de résidence principale ;
  • faire une demande pour un logement construit depuis plus de 2 ans ;
  • réaliser des travaux de rénovation énergétique ponctuels ;

Pour quel montant ?

Avec l’éco-prêt à taux zéro, vous pouvez obtenir jusqu’à 50 000 € d’aide à rembourser sur une durée de 20 ans, sachant que le dispositif augmente son apport en fonction de l’ampleur des travaux. Idéal pour financer le reste à charge de votre projet !

Rapprochez-vous de votre banque pour savoir si elle est partenaire du dispositif.

Si vous bénéficiez du dispositif MaPrimeRénov’, nul besoin de vérifier votre éligibilité à l’éco-PTZ. La lettre d’octroie de MaPrimeRénov’ fait office de justificatif pour l’obtenir.

Natacha, référente conformité réglementaire

 

La TVA à 5,5 % pour réduire le coût des travaux

Vous le savez, le taux de TVA habituel est de 20 %. Or, dans le cadre de la rénovation de votre habitat, ce taux peut être réduit à 10 % ou à 5,5 % dans le meilleur des cas. Résultat, vous pouvez acheter vos équipements et employer votre main d’œuvre à prix plus doux.

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • réaliser des travaux dans un logement de plus de 2 ans d’ancienneté ;
  • utiliser votre logement à titre de résidence principale ou secondaire ;
  • faire facturer vos travaux à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Comment en bénéficier ?

La TVA réduite est appliquée automatiquement sur vos factures qui ne dépassent pas les 300 €. Lorsque ce seuil est dépassé, fournissez à votre artisan une attestation spécifique confirmant le respect des conditions d’application du taux de TVA réduit. Pour en savoir plus, demandez conseil à votre artisan.

 

Les autres aides à la rénovation énergétique de l’État

Découvrez les aides locales qui peuvent encore alléger le coût global de vos travaux de rénovation…

Les aides locales

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités territoriales : votre commune, votre métropole ou votre Région. Votre éligibilité à ces aides dépend donc de votre lieu d’habitation. Consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

L’exonération de taxe foncière

Vous pouvez en profiter dès lors que votre commune a voté une exonération de taxe foncière pour la réalisation de travaux de rénovation  énergétique.

Quelques conditions sont à respecter :

  • être propriétaire occupant ou bailleur ;
  • faire la demande pour une construction achevée avant le 1er janvier 1989 ;
  • avoir réalisé plus de 10 000 € TTC de travaux durant l’année précédente ;
  • avoir réalisé plus de 15 000 € TTC de travaux au cours des 3 années précédentes.

Si vous respectez toutes les conditions, vous pouvez être exonéré du paiement de votre taxe foncière à hauteur de 50 ou 100 % selon votre lieu d’habitation.

 

L’importance du choix d’un professionnel RGE

Vous l’avez remarqué, toutes les aides financières vous sont délivrées sous certaines conditions. Il en est une qui revient souvent : celle de recourir à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour réaliser vos travaux.

Pourquoi est-ce intéressant pour vos travaux ?

Recourir à un professionnel RGE vous rend éligible aux dispositifs d’aides tout en vous offrant une garantie de qualité sur la réalisation de vos travaux et installations. Les entreprises certifiées RGE se distinguent par leur connaissance approfondie des enjeux de la transition écologique, des normes de rénovation et de la règlementation en vigueur.

Comment trouver votre professionnel RGE ?

Consultez l’annuaire des professionnels RGE disponible sur le site du gouvernement !
Avant d’arrêter votre choix, pensez à demander plusieurs devis pour comparer les coûts.

 

Les aides à la rénovation en bref
  • Les aides financières majeures sont la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’.
  • Accessibles à tous, elles sont plus conséquentes pour les ménages aux revenus modestes.
  • La Prime Énergie Sonergia finance l’isolation, le chauffage, l’eau chaude  et le solaire.
  • Les primes coup de pouce Sonergia offrent des primes énergie revalorisées sur une période donnée : en ce moment elles concernent le chauffage et le thermostat connecté.
  • MaPrimeRénov’ soutient l’installation d’un système de chauffage à énergie renouvelable, l’isolation par geste et la dépose d’une cuve à fioul. Elle subventionne aussi la rénovation d’ampleur en proposant un accompagnement technique, administratif et financier grâce à Mon Accompagnateur Rénov’.
  • Pour le reste à charge, pensez à l’éco-prêt à taux zéro.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quels travaux donnent droit à des aides ?

De nombreux travaux de rénovation énergétique donnent droit à des aides, tels que :

  • l’isolation thermique (combles, mur, sol, fenêtres) ;
  • l’installation d’un équipement de chauffage à énergie renouvelable ;
  • la mise en place d’un système de ventilation mécanique double flux ;
  • la rénovation globale, ou rénovation d’ampleur.

Sachez que les deux aides majeures auxquelles vous pouvez prétendre sont la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’ délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat).

Quels sont les travaux pris en charge par l’Anah ?

Depuis le 1er janvier 2024, l’Anah offre une prise en charge pour deux types de rénovation énergétique :

  • la rénovation par geste qui repose sur l’installation d’un équipement de chauffage à énergie renouvelable, l’isolation par geste ou la dépose d’une cuve à fioul et peut s’additionner à la réalisation d’un audit énergétique ou à la mise en place d’une VMC double flux en association avec l’opération d’isolation ;
  • la rénovation d’ampleur qui consiste à réaliser au moins deux opérations d’isolation thermique et le traitement de la ventilation et qui doit permettre de réaliser deux sauts de classe DPE minimum post-travaux.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover