Accueil » Nos conseils travaux » Quelles sont les aides pour les panneaux photovoltaïques ?

Quelles sont les aides pour les panneaux photovoltaïques ?

Les panneaux photovoltaïques deviennent de plus en plus abordables. En une dizaine d’années, leur prix a été divisé par dix ! Ils représentent néanmoins toujours un investissement initial important qui vous dissuade peut-être. Savez-vous que des aides financières sont accordées pour les installations photovoltaïques ? Découvrez quels sont ces dispositifs qui rendent l’énergie solaire plus accessible !
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : M.

Installation photovoltaïque : quel prix ?

Le prix d’une installation photovoltaïque dépend de plusieurs éléments :

  • sa puissance en kWc (kilowatt-crête) ;
  • le type de module : monocristallin, le plus abordable, ou polycristallin pour un meilleur rendement ;
  • le tarif de l’installateur : le coût de la main d’œuvre varie selon le professionnel.

Pour une installation de 3 kWc, équivalent à une production d’environ 3 300 kWh/an (dans des conditions optimales), comptez 9 000 € en moyenne. Cette somme n’est pas négligeable et remet peut-être en question votre projet de rénovation énergétique. Il existe toutefois des solutions pour financer votre installation solaire !

 

L’impact du mode de production sur l’éligibilité aux aides

Avec la production d’électricité de vos panneaux photovoltaïques, vous pouvez choisir l’autoconsommation totale, l’autoconsommation avec vente du surplus ou la revente totale. Ce choix influencera les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Il est donc important que vous sachiez vers quel mode de production vous souhaitez vous orienter…

L’autoconsommation totale

L’autoconsommation totale est intéressante si vous adaptez vos habitudes de consommation électrique. Pour faire des économies, vous devrez déplacer vos plus grosses consommations sur les heures de production d’électricité (quand il y a du soleil).

L’autoconsommation partielle ou avec vente du surplus

En autoconsommation, il est toujours conseillé d’opter pour la vente du surplus. Selon l’Ademe (l’Agence de la transition écologique), si votre installation est bien dimensionnée, vous ne consommerez que 40 à 60 % de votre production annuelle. La vente du surplus permet donc de valoriser toute cette production.  

La vente totale de l’électricité

Si vous ne pouvez pas adapter vos habitudes électriques à votre production d’électricité photovoltaïque, la revente totale est plus intéressante d’un point de vue économique. Notez que dans ce cas, vous consommerez l’électricité du réseau pour couvrir vos besoins et que serez donc davantage soumis aux fluctuations des prix de l’électricité sur le marché.

 

La prime à l’autoconsommation photovoltaïque

Envoyer une partie de votre énergie solaire sur le réseau public d’électricité permet d’obtenir un complément de revenu. En choisissant l’autoconsommation avec vente du surplus, vous êtes aussi éligible à la prime à l’investissement ou prime à l’autoconsommation. C’est d’ailleurs la seule option qui vous permet de bénéficier de cette aide. Découvrez comment…

Les conditions d’éligibilité

La prime à l’autoconsommation peut être très intéressante pour vous en tant que particulier producteur !

Pour en bénéficier, veillez à respecter les conditions suivantes :

  • ne pas excéder une puissance de 100 kWc avec votre installation solaire ;
  • détenir un contrat avec EDF OA ou tout autre acheteur pour la vente de votre surplus ;
  • avoir installé vos panneaux de manière parallèle à une toiture ;
  • avoir fait appel à un professionnel RGE pour votre installation.

Si vous installez un kit solaire vous-même en tant que particulier, vous n’aurez donc pas le droit à cette prime. C’est d’ailleurs le cas pour toutes les autres aides à la rénovation énergétique des logements.

Prime à l’autoconsommation : quel montant  ?

Le montant de la prime à l’autoconsommation dépend de la puissance de l’installation solaire. S’il est dégressif, c’est notamment pour ne pas inciter à installer des systèmes surdimensionnés. De cette manière, la prise en compte des besoins réels en énergie est encouragée. Cela permet une répartition équitable des fonds disponibles, pour rendre l’énergie solaire accessible à un plus grand nombre de personnes. En tant que particulier, votre installation ne devrait pas dépasser 9kWc.

Voici le montant de cette prime (valable jusqu’au 31/07/2024) :

Montant de la prime à l'investissement selon la puissance de l'installation photovoltaïque

Comment obtenir la prime ?

Vous n’avez pas de démarche particulière à réaliser si ce n’est une demande de raccordement au réseau public de distribution d’électricité. Elle s’effectue auprès du gestionnaire de réseau, Enedis. La prime est versée par un acheteur, le plus souvent il s’agit d’EDF Obligation d’Achat, un an après la mise en service de l’installation et la signature du contrat.

 

L’obligation d’achat par EDF

Que vous préfériez vendre la totalité ou le surplus de votre production, vous bénéficierez d’une source de revenu supplémentaire. Lorsque votre électricité est injectée sur le réseau public de distribution, EDF OA vous la rachète.

Le prix de rachat est fixé par la CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) via un arrêté tarifaire mis à jour tous les trimestres. En ce moment, il s’élève à 13,01 c€/kWh* pour une installation d’une puissance inférieure ou égale à 9 kWc. Ce tarif est le même pour la vente totale de production ou la vente du surplus.

Le prix de rachat de l’électricité photovoltaïque restait auparavant fixe pour une durée de 20 ans à partir de la signature du contrat. Ce n’est toutefois plus le cas aujourd’hui. Une fois que votre installation sera raccordée, le tarif de rachat du kWh pourra être revu à chaque date d’anniversaire de votre contrat.

*Tarif de vente de l’électricité photovoltaïque du 1er mai 2024 au 31 juillet 2024.

L’onduleur ou micro-onduleur est un élément essentiel de l’installation photovoltaïque. Sans lui, l’électricité produite par vos panneaux sous forme de courant continu ne peut pas être utilisée dans votre logement ou sur le réseau. L’onduleur doit d’abord convertir ce courant continu en courant alternatif.

Adrien, référent technique rénovation

 

Quelles sont les autres aides de l’État pour le photovoltaïque en 2024 ?

Développer les énergies renouvelables est une volonté du gouvernement, qui met en place de multiples dispositifs d’aide favorisant la transition écologique. Le Plan solaire 2023 établit notamment l’objectif d’une part de 32 % pour le solaire dans le mix énergétique français. Pour encourager les travaux de rénovation énergétique, différentes aides financières peuvent vous être accordées.

L’exonération d’impôt pour la pose de panneaux photovoltaïques

Les aides aux travaux de rénovation énergétique ne prennent pas toujours la forme de subventions. Votre installation solaire peut notamment vous permettre de profiter d’une exonération d’impôt sur le revenu sous certaines conditions. Votre installation doit alors avoir une puissance inférieure à 3 kWc et être raccordée au réseau de distribution en au moins deux points.

Si votre installation est liée à l’exercice d’une activité professionnelle, vous ne profiterez pas de cette exonération.

La TVA à taux réduit

Pour vos panneaux photovoltaïques, la TVA est réduite à 10 %. Comme avec l’exonération d’impôt, la puissance de l’installation ne doit pas dépasser 3 kWc. Au-delà, c’est le taux normal de la TVA, fixé 20 %, qui est appliqué.

Les aides locales

Afin d’obtenir une subvention pour vos panneaux photovoltaïques, vous pouvez aussi vous renseigner auprès de vos collectivités territoriales. Des aides locales, peuvent être accordées par votre région, votre département ou votre commune pour vous accompagner dans votre projet de rénovation énergétique. N’hésitez pas à vous renseigner des collectivités proches de votre lieu d’habitation pour en savoir plus !

 

Quelles aides pour panneaux solaires thermiques ?

L’énergie solaire, avec des panneaux thermiques, est valorisée pour la production de chaleur. Votre installation peut alors couvrir une partie de vos besoins en eau chaude sanitaire et alimenter votre système de chauffage (selon l’équipement). Contrairement au photovoltaïque qui ne vous rend pas éligible aux aides financières majeures comme la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’, le solaire thermique vous permet d’en bénéficier ! Explications…

La Prime Énergie Sonergia

Les équipements de chauffage solaire tels que le chauffe-eau solaire individuel et le système solaire combiné sont éligibles à la Prime Énergie Sonergia du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Savez-vous d’ailleurs que vous pouvez cumuler cette solution de financement avec les autres aides à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ et la TVA réduite ? Un point important à connaître pour amortir encore davantage le montant de vos travaux.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est le principal dispositif gouvernemental d’aide pour la rénovation énergétique. Cette subvention de l’État peut vous être accordée pour l’installation de tout équipement solaire fonctionnant avec des capteurs thermiques ou hybrides. Soit les mêmes que ceux financés par la Prime Énergie Sonergia.

Pour toucher MaPrimeRénov’, les travaux doivent obligatoirement être réalisés sur votre résidence principale. Le montant de l’aide varie selon l’équipement installé et les revenus de votre foyer. Comme pour toutes les aides financières présentées, veillez à bien faire appel à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Sans quoi, vous ne pourrez pas disposer de votre prime.

Vous pouvez associer photovoltaïque et thermique en combinant les deux types de capteur ou en installant des panneaux solaires hybrides (mixtes). Ces derniers produisent à la fois de l’électricité et de la chaleur et donnent accès aux aides pour le photovoltaïque et le thermique.

Steffi, référente conformité réglementaire

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro vous permettra d’emprunter à taux nul pour financer l’installation de vos panneaux thermiques, ou d’autres travaux réalisés dans le cadre de votre projet de rénovation énergétique.

La TVA à 5,5 %

Vous l’avez vu, un taux de TVA à 10 % est appliqué pour les panneaux photovoltaïques. Il est réduit à 5,5 % pour les capteurs thermiques !

 

Les aides pour panneaux photovoltaïques en bref
  • Vos panneaux photovoltaïques ouvrent le droit à la prime à l’autoconsommation si vous revendez votre surplus de production.
  • Un contrat d’achat (Obligation d’Achat) peut vous permettre d’obtenir un complément de revenu en revendant votre surplus d’électricité ou la totalité de votre production.
  • Vous bénéficiez d’une exonération d’impôt sur le revenu et de la TVA à 10 % si la puissance de votre installation est inférieure à 3 kWc.
  • Des subventions de vos collectivités locales peuvent aussi vous être accordées.
  • Davantage d’aides sont disponibles pour le solaire thermique : MaPrimeRénov’, la Prime Énergie Sonergia, l’éco-PTZ et la TVA à 5,5 %.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Qu’en est-il des offres panneaux solaires à 1 € ?

Méfiez-vous des offres alléchantes qui proposent des panneaux solaires gratuits financés par les pouvoirs publics ou à 1 € seulement. Ces annonces sont mensongères ! Certaines entreprises malveillantes utilisent ces propositions pour vendre des capteurs solaires, promettant qu’ils seront remboursés plus tard.

Sachez qu’il n’existe actuellement aucun programme d’aide prenant en charge le financement des installations solaires dans leur intégralité.

Rédigé par : Marlène

Passionnée par les questions liées à la préservation de l’environnement et la transition écologique, Marlène s’est spécialisée dans la rénovation énergétique. Attentive aux réglementations en vigueur, elle a à cœur de vous guider pour rendre votre logement plus efficient.

Plus de conseils pour vous aider à rénover