Accueil » Actualités » DPE C : la classe énergétique performante et accessible

DPE C : la classe énergétique performante et accessible

Les logements notés C arrivent en 3e position sur l'échelle énergétique. Plutôt performants, ils ont une consommation énergétique supérieure aux bâtiments de classe A et B mais qui reste correcte. La classe C peut donc être un objectif à atteindre pour votre habitation si vous souhaitez faire des économies sur vos factures et gagner en confort chez vous... 
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : S.

La classe C du DPE, c’est quoi ?

Vous le savez sans doute, le diagnostic de performance énergétique (DPE) attribue une notation à un bâtiment sur la base de deux évaluations, celle de sa consommation d’énergie et celle de ses émissions de gaz à effet de serre. C’est la plus mauvaise évaluation des deux qui donne la note finale : la fameuse classe énergie-climat ! Les notes s’échelonnent de la lettre A pour les logements les plus performants à la lettre G pour les plus énergivores. Ainsi, la lettre C se situe plutôt dans le haut du classement…

La consommation d’énergie des classes C

Les maisons et les appartements notés C consomment entre 111 et 180 kWh/m²/an contre plus de 420 kWh/m²/an pour les habitations notées G. Ils consomment ainsi 2 à 4 fois moins d’énergie que ces dernières. À l’inverse, ils consomment environ 2 fois plus d’énergie que les habitations notées A. Cela s’explique par le fait que les logements de classe C ne respectent pas toutes les normes de la réglementation thermique (RT) de 2012… Plutôt performants, ils n’atteignent pas l’excellence énergétique des bâtiments à basse consommation mais font beaucoup mieux que les passoires thermiques.

500 à 1000 €
C’est le coût des dépenses énergétiques annuelles d’un logement à étiquette énergie C.

Leurs émissions de gaz à effet de serre

Sur le plan des émissions de gaz à effet de serre, les maisons et les appartements de classe C ont une position intermédiaire entre les logements les plus sobres et ceux qui sont les plus polluants. Ils rejettent en moyenne entre 12 et 30 kg CO2/m²/an, soit 3 fois moins que les logements de classe G, mais 2 à 5 fois plus que les logements de classe A.

DPE de classe C : un bon résultat ?

C’est une évidence, les logements qui obtiennent un DPE C ont encore des progrès à faire… Mais ils ont l’avantage d’être plutôt performants sur le plan énergétique et peu émetteurs de gaz à effet de serre. En plus, ils ne sont pas visés par les contraintes réglementaires du calendrier gouvernemental. En obtenant un DPE C pour votre maison ou votre appartement, vous avez l’assurance de pouvoir le vendre ou le louer à votre guise durant les prochaines années !

 

Comment obtenir la lettre C au DPE ?

Votre bien est soumis à une interdiction de location ? Vous souhaitez le vendre au meilleur prix ? Vos dépenses énergétiques grèvent votre budget mensuel ? Vous avez raison de viser la lettre C au diagnostic de performance énergétique. Pour y parvenir, il vous faut entreprendre les travaux de rénovation énergétique qui s’imposent. L’ampleur de votre chantier va dépendre de l’étiquette énergie-climat de départ de votre logement.

Les travaux de rénovation les plus efficaces

Parce qu’il n’est pas toujours facile de savoir comment rénover, il est toujours intéressant de réaliser un audit énergétique au préalable. Dans le cadre d’une rénovation d’ampleur, il est même indispensable pour prendre les meilleures décisions. Plus complet qu’un DPE, l’audit énergétique dresse en effet un état des lieux des déperditions thermiques au sein de votre logement et préconise sur cette base les travaux de rénovation les plus opportuns.

Il peut s’agir d’une ou plusieurs opérations de rénovation énergétique telles que :

  • l‘isolation thermique de vos combles, murs ou planchers bas ;
  • le remplacement de vos fenêtres (avec double ou triple vitrage) ;
  • l’installation d’un système de chauffage et d’eau chaude sanitaire performant (pompe à chaleur, chaudière biomasse, système solaire combiné, chauffe-eau thermodynamique) ;
  • la mise en place d’un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC) ;
  • l’installation de panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques.

Pour que votre audit énergétique soit recevable, sachez qu’il doit être réalisé par un auditeur certifié. Son tarif, non réglementé, avoisine les 1 500 € en moyenne. Notez que les aides financières de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) peuvent le financer en partie.

Natacha, référente conformité réglementaire

Les différentes aides à la rénovation énergétique

Pour rénover à moindres frais et obtenir un DPE C, pensez à vérifier votre éligibilité aux aides financières en vigueur. Voici un aperçu des aides majeures auxquelles vous pouvez prétendre selon les travaux que vous engagez…

Votre logement détient une note D au DPE ? Pour atteindre la note C, des travaux ciblés peuvent suffirent. Dans ce cas, vous pouvez profiter de la Prime Énergie Sonergia, une aide du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE). Elle est attribuée sans conditions de ressources. La bonne nouvelle, c’est que si vous remplacez votre système de chauffage et/ou de production d’eau chaude, si vous réalisez une dépose de cuve à fioul ou si vous isolez une zone de votre logement, vous pouvez la cumuler avec MaPrimeRénov’ dédiée à la rénovation par geste.

Précision MaPrimeRénov'

Votre propriété est notée E, F ou G ? Pour passer de la classe E à la classe C, vous devrez gravir deux niveaux sur l’échelle énergétique du DPE, pour passer de la classe F à la classe C, trois, et pour aller de la classe G à la classe C, quatre niveaux. Seule une rénovation d’ampleur peut vous permettre d’y parvenir. La bonne nouvelle c’est qu’elle peut être financée jusqu’à 80 % avec MaPrimeRénov’ si les revenus de votre foyer sont modestes.

Pour financer votre reste à charge, pensez à l’éco-prêt à taux zéro. Il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’ !

Steffi, référente conformité réglementaire

 

Comment connaître la note DPE de votre maison ou appartement ?

Le DPE est un document obligatoire pour vendre et louer un bien immobilier, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire. Pour connaître la classe énergie-climat de votre logement, deux possibilités : faire un DPE officiel ou réaliser une estimation de DPE. Découvrez comment choisir entre ces deux solutions…

Faire un diagnostic de performance énergétique

En vigueur depuis 2021, le nouveau DPE se caractérise par l’utilisation d’une méthode de calcul unique, dite 3CL, et par l’intervention d’un professionnel certifié. L’obtention d’un DPE dans le respect de ces conditions le dote d’une valeur juridique. Notez que le DPE est obligatoire pour vendre ou louer un bien mais pas pour rénover à l’appui des aides financières en vigueur.

Réaliser un bilan énergétique estimatif en ligne

Avant toute chose, il est important de rappeler que l’estimation de DPE n’a pas valeur de DPE. Sa visée est informative. Un tel bilan énergétique a l’avantage de vous donner une idée très précise de la performance énergétique de votre logement sans avoir à débourser de l’argent. Il peut aussi vous épargner la réalisation d’un DPE en cas d’étiquette énergie F ou G. Pour vendre ou louer votre bien au meilleur prix, vous aurez alors toute latitude pour entreprendre quelques travaux de rénovation.

Tester notre outil d’analyse énergétique en ligne ne vous prendra que quelques minutes…

Je lance mon analyse

 

Ce qu’une étiquette DPE C vous fait gagner

Plus d’attractivité sur le marché de l’immobilier

Sur les annonces immobilières, la classe C du DPE fait son effet. Les biens notés C se vendent et se louent en moyenne plus chers que les logements de classe énergie-climat inférieure*. Plus économiques et plus confortables, ils séduisent davantage les acquéreurs et les locataires.

*Source : Capital

Moins de dépenses énergétiques

Mieux isolés que la plupart des logements, et assez bien équipés, les habitations de classe C ont une consommation d’énergie modérée ce qui se répercute positivement sur les factures de chauffage et de climatisation. Les dépenses annuelles sont comprises entre 500 et 1 000 €.

Un meilleur confort chez vous

En rénovant pour obtenir un DPE C, vous êtes certain de gagner en confort chez vous. Vous bénéficierez d’une meilleure isolation de votre logement ce qui vous permettra de régler plus facilement et à moindre coût la température de votre intérieur.

Un plus faible impact environnemental

Même si les émissions de gaz à effet de serre des logements notés C sont bien supérieures à celles des logements A ou B, elles restent toutefois raisonnables (30 kg de dioxyde de carbone par mètre carré et par an maximum). En faisant grimper votre appartement ou votre maison jusqu’à la classe C, vous vous engagez dans une démarche plus responsable.

 

La classe énergie-climat C en bref
  • Les logements notés C consomment entre 111 et 180 kWh/m²/an (énergie primaire).
  • Leurs émissions de gaz à effet de serre sont comprises entre 12 et 30 kg CO2/m²/an.
  • Plutôt performants, ils ne répondent toutefois pas à toutes les exigences de la RT 2012.
  • Les dépenses énergétiques des logements notés C sont supérieures à 500 €/an.
  • Obtenir la note C au DPE est un objectif réalisable avec des travaux de rénovation.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quelle isolation faut-il faire pour avoir un DPE C ?

L‘isolation thermique est un des chantiers clés de la rénovation énergétique. Elle est à mener avant tout autre chantier. En fonction de la répartition des déperditions de chaleur au sein de votre logement, vous pourrez améliorer l’isolation de vos combles, de vos murs et/ou de vos planchers bas, sans oublier celle de vos fenêtres.

Quel DPE est acceptable ?

Un DPE acceptable est une classe énergie-climat qui vous permette de vendre, louer ou rénover votre logement sans contrainte. Les classes A, B, C et D sont celles qui vous mettent à l’abri de toute interdiction, notamment locative. L’interdiction de louer s’applique aujourd’hui aux appartements et maisons les plus énergivores de classe G, elle s’étendra ensuite :

  • à tous les logements de classe G au 1er janvier 2025 ;
  • à tous ceux de classe F au 1er janvier 2028 ;
  • à tous ceux de classe E au 1er janvier 2034.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover