Accueil » Nos conseils travaux » DPE A : la classe énergétique championne

DPE A : la classe énergétique championne

Qui ne rêve pas d'un logement très bien isolé et économe en énergie ? Le DPE de classe A est justement attribué aux logements les plus sobres sur le plan énergétique. C'est ainsi l'objectif ultime à atteindre ! Découvrez ce qui caractérise la classe énergie-climat A du diagnostic de performance énergétique.
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : S.

DPE A : qu’est-ce que ça veut dire ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est aujourd’hui indispensable dans le secteur immobilier pour tous les propriétaires qui souhaitent vendre, louer ou rénover leur propriété. Sa synthèse, c’est l’étiquette énergie-climat. Elle attribue une note à votre bien sur une échelle allant de la lettre A à la lettre G. Elle renseigne aussi sur sa consommation d’énergie et ses émissions de gaz à effet de serre.

La consommation d’énergie des classes A

Les logements de classe A au sens du DPE sont des champions de performance énergétique. Ils répondent à des standards similaires à une construction neuve labellisée BBC (Bâtiments Basse Consommation). Concrètement, ils consomment moins de 70 kWh/m²/an d’énergie primaire contre 420 kWh/m²/an pour les logements de classe G, les plus énergivores. Une habitation étiquetée A consomme ainsi 6 fois moins d’énergie qu’une habitation similaire étiquetée G.

Les émissions de gaz à effet de serre des BBC

Le calcul du diagnostic de performance énergétique prend aussi en compte les émissions de gaz à effet de serre en lien avec la consommation d’énergie. La note finale est le résultat de la plus mauvaise évaluation des deux. Une note A au titre du DPE indique que le bien évalué rejette moins de 6 kg CO2eq/m²/an contre 100 kg CO2eq/m²/an pour un bien identifié comme une passoire thermique, soit 15 fois moins.

250 € 
C’est le coût énergétique moyen d’un logement de classe A à l’année.

 

Comment être classe A au DPE ?

Le coût énergétique annuel des logements A vous laisse pantois ? Sachez qu’il est difficile mais pas impossible d’obtenir la meilleure note au diagnostic de performance énergétique. Dans le neuf, 17 % des nouvelles habitations le sont, dont certaines sont encore plus économes en énergie telles que les maisons passives. Dans l’ancien, tout dépend de votre classe énergie-climat de départ et des travaux que vous êtes prêts à entreprendre…

Les travaux de rénovation les plus efficaces

Pour obtenir ce qui se fait de mieux en termes d’efficacité énergétique, de confort thermique et d’impact environnemental, les travaux de rénovation énergétique sont souvent un passage obligé. Pour avoir une chance d’atteindre la classe énergie-climat A, votre logement se doit d’avoir de bonnes bases sur le plan énergétique. Une note égale ou supérieure à D rend cet objectif réalisable, à condition d’entreprendre des travaux conséquents tels que :

  • l‘isolation de l’enveloppe de votre maison (combles, murs, planchers bas) ;
  • l’installation d’un système de chauffage à énergie renouvelable ;
  • le changement de vos fenêtres (double vitrage a minima) ;
  • la mise en place d’un système de ventilation efficace ;
  • l’installation de panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques.

Le choix de vos travaux doit être guidé par votre diagnostic de performance énergétique ou votre audit énergétique, un bilan énergétique plus complet que le DPE. Si vous partez d’une classe D, vous obtiendrez une note A à condition d’optez pour une rénovation plus globale. Il s’agira pour vous d’associer isolation, chauffage et ventilation.

Adrien, référent technique rénovation

Les bonnes habitudes de consommation

Quand on envisage la rénovation énergétique et la progression sur l’échelle énergétique du DPE, on pense surtout aux travaux d’isolation majeurs et à l’installation d’équipements de chauffage et de production d’eau chaude dernier cri. Votre réflexion ne doit pas s’arrêter en si bon chemin… Il est aussi indispensable de faire le point sur les habitudes de consommation de votre foyer.

La raison en est simple, le calcul du DPE se fonde sur :

  • une température de chauffage à 19° C dans les pièces de vie ;
  • une consommation d’eau de 56 litres par jour et par occupant.

Pensez donc à vérifier que vous vous situez bien dans ces caractéristiques de consommation pour atteindre la meilleure note au DPE !

 

Comment financer vos travaux de rénovation énergétique ?

Vous souhaitez rénover votre résidence principale ? Profitez des nombreuses solutions de financement dédiées. Parmi elles, les plus intéressantes pour vous sont la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. L’une est financée par le secteur privé, l’autre par l’État.
Découvrez dans quelles circonstances en faire la demande…

La Prime Énergie Sonergia pour les travaux courants

Vous pouvez toucher cette prime quels que soient vos revenus dès lors que vos travaux y sont éligibles. L’isolation des combles, des murs, des sols et des fenêtres, mais aussi l’installation d’un système de chauffage central à énergie renouvelable, d’un chauffage d’appoint, d’un système de ventilation performant ou encore d’un thermostat connecté… Toutes ces opérations de rénovation énergétique peuvent vous donner droit à une aide financière.

Sachez que l’installation d’une pompe à chaleur air-eau, d’une chaudière biomasse, d’un système solaire combiné ou d’un chauffage indépendant au bois peut vous faire bénéficier de primes bonifiées. C’est aussi le cas de la mise en place d’un thermostat connecté…  Pensez donc à prendre en compte votre éligibilité à la Prime Énergie Sonergia avant d’arrêter votre choix.

Steffi, référente conformité réglementaire

MaPrimeRénov’ pour les petites et grandes rénovations

Deux dispositifs se partagent les opérations de rénovation énergétique. À la différence de la Prime Énergie Sonergia, ils sont soumis à des conditions de ressources. Les ménages aux revenus les plus modestes touchent ainsi les montants de primes les plus importants.

Le premier dispositif est orienté sur la rénovation par geste. Il vient soutenir le remplacement d’un vieil équipement de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire par un système à énergie renouvelable, un geste d’isolation thermique ou une dépose de cuve à fioul. Il couvre aussi en partie l’opération de ventilation associée au geste d’isolation ou l’audit énergétique réalisé avant les travaux. Il peut vous servir à atteindre la classe A si vous disposez déjà d’un logement performant sur le plan énergétique.

Le second dispositif est dédié à la rénovation d’ampleur. Pour y prétendre, vous devez engager au moins deux travaux d’isolation et l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée. Vos travaux doivent ensuite vous permettre de réaliser deux sauts de classe DPE. C’est le parcours idéal pour atteindre la classe énergie-climat A si votre logement est de classe C ou D. MaPrimeRénov’ prévoit en effet jusqu’à quatre sauts de classe, ce qui rend possible l’ascension des logements de classe D jusqu’à l’excellence énergétique !

L’éco-PTZ et la TVA réduite en complément de vos primes

Pour financer votre reste à charge, vous pouvez compter sur l’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt a l’avantage de ne pas vous faire payer les taux d’emprunt. C’est en réalité l’État qui les prend en charge. Vérifiez votre éligibilité à cette aide auprès de votre banque, si elle participe à l’opération, ou à toute autre banque partenaire.

Vous cherchez encore à réduire le coût de vos travaux ? Pensez à la TVA réduite. Une TVA à 5,5 % au lieu de 20 % est appliquée à l’achat d’équipements ou de prestations de service liées à la rénovation énergétique. Grâce à elle, vous pourrez payer vos équipements moins chers. Vous pourrez aussi alléger le coût de vos travaux en économisant sur les frais de main d’œuvre.

 

Comment connaître la note DPE de votre maison ou appartement ?

Vous souhaitez connaître la classe énergie-climat de votre logement ? Deux options sont possibles : la réalisation d’un DPE officiel ou l’estimation du DPE via un outil d’analyse énergétique en ligne. Voici quelques précisions pour vous aider à choisir…

Faire un diagnostic de performance énergétique

En réalisant un diagnostic de performance énergétique avec l’aide d’un diagnostiqueur certifié, vous obtiendrez une analyse énergétique dotée d’une valeur juridique. Vous pourrez ainsi vous en servir pour faire une demande d’aide MaPrimeRénov’ dans le cadre du parcours décarboné ou procéder à la mise en vente ou en location de votre bien. En tant que propriétaire, la réalisation de votre DPE se fait à vos frais (comptez 150 € en moyenne).

Réaliser un bilan énergétique estimatif en ligne

Investir trop tôt dans un diagnostic de performance énergétique peut se révéler contre-productif. C’est pourquoi il peut être intéressant d’effectuer en premier lieu une estimation de DPE. Cette analyse informelle et gratuite vous permet de connaître votre classe DPE et d’identifier les faiblesses de votre logement. Vous pouvez ainsi entreprendre des travaux avant de financer le DPE qui servira à vendre ou louer votre logement.

Tester notre outil d’analyse énergétique en ligne ne vous prendra que quelques minutes…

Je lance mon analyse

 

Ce qu’une étiquette DPE A vous fait gagner

De grandes économies d’énergie

Sans surprise, les logements de classe A sont ceux qui consomment le moins d’énergie. Les factures de ces bâtiments à basse consommation s’élèvent à 250 € à l’année… Grâce à leurs équipements fonctionnant aux énergies renouvelables, ils ont pour atout de rendre leurs occupants plus autonomes et indépendants sur le plan énergétique.

Un logement attractif sur le marché

Toutes les études montrent qu’un bien se vend plus cher à chaque saut de classe énergétique. L’attribution d’une note A ne fait pas exception. Elle augmente la valeur du logement ainsi noté sur le marché de l’immobilier. Cela est d’autant plus significatif pour les biens de classe A qui restent rares puisqu’ils représentent 2 % des résidences principales**.

*Capital / **Statistiques DPE du gouvernement

Un plus grand confort chez vous

Vous vous en doutez, un logement très performant sur le plan énergétique est très agréable à vivre. Bien isolé, bien chauffé, mais aussi bien ventilé, les bâtiments à basse consommation affichent une température agréable en toute saison et une bonne qualité de l’air en vertu de systèmes de ventilation performants et adaptés.

Un plus faible impact environnemental

Les habitations qui obtiennent la note A au DPE sont aussi très vertueuses sur le plan environnemental. Leurs émissions de gaz à effet de serre sont fortement réduites. En visant l’excellence énergétique pour votre logement, vous vous engagez dans une consommation énergétique beaucoup plus responsable.

 

La classe énergie-climat A en bref
  • Les logements notés A consomment moins de 70 kWh/m²/an (énergie primaire).
  • Ils émettent moins de 6 kg CO2eq/m²/an, soit 15 fois moins qu’une passoire thermique.
  • Ils répondent aux mêmes standards que les bâtiments à basse consommation (BBC).
  • Les dépenses énergétiques des logements notés A sont de 250 € à l’année en moyenne.
  • Obtenir la note A au DPE est difficile pour les bâtis anciens, même après une rénovation d’ampleur.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quand faire un DPE ?

Plusieurs circonstances justifient la réalisation d’un DPE pour votre logement :

  • la mise en vente ou la location d’un bien immobilier : le DPE est alors obligatoire ;
  • la rénovation de votre logement : il est obligatoire pour profiter d’une aide financière et utile pour vous orienter dans vos travaux de rénovation énergétique.

Quel DPE est interdit à la location ?

Tout DPE G qui affiche une consommation d’énergie (exprimée en énergie finale) supérieure à 450 kWh/m²/an. Sachez que tous les logements de classe G seront concernés à partir du 1er janvier 2025, tous ceux de classe G et F à partir du 1er janvier 2028 et tous ceux classés G, F et D au 1er janvier 2034.

Quel DPE interdit la vente ?

Pour l’instant aucun : vous pouvez vendre votre bien immobilier quelle que soit sa classe énergétique. Vous devez toutefois savoir que plus la classe énergie-climat de votre logement sera élevée, meilleure sera sa valorisation sur le marché.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover