Accueil » Actualités » Isolation du plafond d’un sous-sol : des économies à la clé

Isolation du plafond d’un sous-sol : des économies à la clé

Isoler le sol de votre logement vous permet de réduire les déperditions de chaleur d'environ 10 % et de réduire d'autant votre facture de chauffage... Si votre maison possède un sous-sol, il vous faudra donc penser à l'isoler correctement pour gagner en confort et en budget chauffage !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

Pourquoi isoler le plafond de votre sous-sol ?

Les planchers bas de votre maison reposent sur un sous-sol non isolé ? Vous avez tout intérêt à l’isoler pour éviter les déperditions de chaleur qui peuvent peser sur l’efficacité énergétique de votre logement. À la clé, un meilleur confort thermique, une meilleure isolation acoustique, des économies d’énergie sur votre facture de chauffage et un plus faible impact environnemental.

Gagner en confort thermique

Isoler la sous-face de votre sol a l’avantage d’augmenter son inertie sans modifier la hauteur sous plafond de vos espaces de vie. Plus l’inertie d’une surface est élevée, plus elle met de temps à se réchauffer ou, au contraire, à se refroidir. Ainsi, vous obtenez une température plus agréable et plus stable en toute saison, tout en réduisant les courants d’air gênants.

En hiver, le froid provenant de votre sous-sol s’infiltre moins facilement dans votre intérieur. En été, les matériaux d’isolation limitent l’entrée de l’air chaud qui a pu pénétrer dans votre garage ou dans votre cave. L’ajout d’une couche isolante sous la dalle ou le plancher qui sépare ces zones améliore votre confort thermique dans l’ensemble de votre maison.

Gagner en confort acoustique

S’il y a bien un endroit bruyant, c’est votre sous-sol ! Bricolage, fonctionnement de la machine à laver ou du sèche-linge, moteurs de véhicules, les nuisances sonores sont multiples et peuvent être gênantes jusque dans vos pièces de vie situées au-dessus. Bonne nouvelle : tous ces bruits peuvent être atténués par vos travaux d’isolation, une bonne isolation thermique allant souvent de pair avec une bonne isolation phonique.

L’isolant placé en sous-face de votre sol agit comme une barrière absorbant les ondes sonores et réduit la transmission du bruit vers les étages supérieurs. Et cela fonctionne dans les deux sens. Les bruits provenant de vos pièces de vie sont également étouffés lorsque vous vous trouvez en bas. Un bon point si vous souhaitez aménager par la suite une chambre, un lieu de détente ou une salle de jeu dans cet espace.

Faire des économies sur votre facture

En limitant les déperditions thermiques dans votre logement, vous avez moins besoin de chauffer ou de rafraîchir votre intérieur. Résultat, vos factures de chauffage et de climatisation baissent. Votre investissement de départ pour isoler vos planchers bas sera donc vite rentabilisé. C’est d’autant plus vrai que de nombreux dispositifs vous aident à alléger la facture de vos travaux.

Réduire votre impact environnemental

La plus grande maîtrise de votre consommation énergétique n’a pas que des avantages budgétaires, mais aussi environnementaux. En réduisant vos besoins en chauffage et en climatisation, vous faites des économies d’énergie. Quel que soit votre système de chauffage, vous vous engagez dans une démarche plus responsable.

 

Les meilleurs isolants thermiques pour vos planchers bas

Pour isoler le plafond de votre sous-sol, vous avez le choix entre plusieurs isolants thermiques. Laines minérales, isolants synthétiques ou matériaux biosourcés, découvrez les spécificités des isolants les plus recommandés pour l’isolation de vos planchers bas…

La laine de verre et la laine de roche

Fabriquée à partir de fibres de verre, la laine de verre est le plus populaire des matériaux isolants. Elle a l’avantage d’offrir de bonnes performances thermiques à un coût abordable. Similaire à la laine de verre, la laine de roche est le produit d’une roche volcanique. Son petit plus tient à sa capacité d’isolation acoustique supérieure.

Disponibles sous forme de rouleaux ou de panneaux, ces laines minérales conviennent à l’isolation du plafond d’un sous-sol. Vous pourrez choisir de les recouvrir d’une plaque de plâtre, d’un lambris ou d’un support capable de recevoir une couche de béton pour un fini impeccable.

Le polystyrène et le polyuréthane

Le polystyrène et le polyuréthane sont réputés pour leurs bonnes performances thermiques et leur grande robustesse. Légers et faciles à manipuler, ils sont simples à installer et affichent un prix raisonnable. Vous les trouverez sous forme de panneaux, mais aussi de mousse à projeter dans le cas du polyuréthane. Le bémol de ces matériaux isolants ? Leur coût environnemental élevé.

Le liège expansé

Le liège est une ressource naturelle et renouvelable qui offre de bonnes propriétés isolantes sur le plan thermique comme acoustique. Présenté sous la forme de panneaux, il est tout aussi facile à installer que les autres isolants. Sa durabilité et ses excellentes performances justifient son prix bien plus cher à l’achat. En raison de son coût, privilégiez le liège si vous souhaitez aménager votre sous-sol en nouvelle pièce de vie. Vous en retirerez ainsi tous les avantages.

Quelle épaisseur d’isolant privilégier ?

Vous vous en doutez, une épaisseur minimale d’isolant est requise pour assurer la qualité de votre isolation. Cette épaisseur minimale va varier en fonction de l’isolant que vous choisissez puisqu’ils n’ont pas tous la même performance thermique. Rassurez-vous, votre thermicien calculera l’épaisseur requise en fonction de l’isolant que vous aurez sélectionné.

L’épaisseur d’isolant requise par matériau en bref

Tableau expliquant les épaisseurs requises selon les matériaux

 

Comment réussir l’isolation du sous-sol d’une maison ?

La réussite de toute isolation est conditionnée par la qualité de sa mise en œuvre. C’est donc plus l’installation qui compte que la technique en elle-même, dès lors que cette technique d’isolation est reconnue. Explorez les différentes techniques d’isolation employées pour le plafond d’un sous-sol et découvrez comment choisir le thermicien qui réalisera vos travaux.

Appliquer les techniques de pose reconnues

Plusieurs techniques existent pour isoler un plafond efficacement. Avant de débuter vos travaux, vérifiez l’état de votre plafond, en particulier s’il y a des zones difficiles d’accès ou des tuyaux qui pourraient nécessiter une prise en charge particulière. Une fois cette inspection faite, penchez-vous sur le type de pose.

Isolation du sol en sous-face avec panneaux isolants

La pose de rouleaux ou panneaux isolants

Isolation du sol en sous-face avec isolant en vrac

L’isolation projetée

Il est, bien sûr, plus simple, plus rapide et plus pratique d’utiliser des matériaux en rouleaux ou en panneaux pour traiter les parois horizontales. Particulièrement adaptés au travail en hauteur, ils peuvent être découpés à la taille souhaitée et fixés à l’aide de rails et de suspentes.

Pour obtenir le coefficient d’isolation idéal, il sera toutefois nécessaire de multiplier et de croiser les couches en tenant compte de l’efficacité thermique du matériau isolant choisi. Cette méthode a donc tendance à réduire la hauteur de votre sous-sol, ce qui est dommageable si vous souhaitez l’aménager pour en faire une pièce de vie. À vous de voir selon votre projet !

Les professionnels du bâtiment peuvent aussi vous proposer d’autres techniques d’isolation qui consistent à projeter de l’isolant sous forme de mousse sur votre plafond. Ce type d’application permet d’obtenir une isolation continue, sans joints ni interstices pouvant générer des ponts thermiques.

De son côté, le flocage consiste à appliquer des fibres isolantes sur la paroi à traiter. Il est intéressant pour les surfaces irrégulières ou difficiles d’accès. Ici aussi, il faudra un certain nombre de centimètres pour atteindre la performance idéale, mais l’absence de matériaux de finition, tels que les plaques de plâtre, permet de réduire l’espace nécessaire pour améliorer les performances thermiques de la paroi. Une solution à privilégier pour un sous-sol dédié au stockage, au bricolage ou à la buanderie.

Choisir un professionnel plutôt que faire vous-même

Pour une isolation réussie, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel spécialisé. C’est-à-dire à un thermicien certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Seul le savoir-faire d’un expert peut vous garantir :

  • l’éligibilité aux aides financières en vigueur dans le cadre de la transition énergétique ;
  • le choix des matériaux les plus adaptés à votre situation et à la surface du plafond à traiter ;
  • une mise en œuvre qui procure les meilleures performances thermiques possibles ;
  • une pose qui offre un rendu esthétique optimal, notamment pour l’installation du premier panneau isolant ou la projection de mousse polyuréthane ;
  • l’absence de ponts thermiques et de phénomènes de condensation.

Un pont thermique est une zone de l’enveloppe de votre logement où la continuité de l’isolation a été rompue. Les échanges thermiques entre les deux espaces qu’elle sépare sont alors facilités, ce qui réduit l’efficacité de l’isolation et favorise la formation de condensation et de moisissures.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les aides financières pour l’isolation de votre sous-sol

Le coût de vos travaux d’isolation va dépendre de différents facteurs tels que la surface à isoler, le choix de la technique d’isolation et de l’isolant. Quoiqu’il en soit, le budget à y consacrer ne sera pas neutre. Pour réduire votre budget travaux, de nombreuses solutions existent grâce aux aides financières dédiées à la transition énergétiques. Vérifiez donc vos droits avant de monter votre projet de financement…

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

L’isolation du plafond d’un sous-sol en bref
  • L’isolation du plafond d’un sous-sol consiste à isoler la surface de communication entre l’étage inférieur et l’étage supérieur de votre maison sur le plan thermique et acoustique.
  • Vous avez le choix entre différents matériaux (laines minérales, isolants synthétiques et isolants biosourcés) et différentes techniques d’isolation (pose de rouleaux ou de panneaux, isolation projetée).
  • Faites appel à un professionnel RGE pour isoler le plafond de votre sous-sol. C’est un gage de qualité et une condition d’éligibilité aux aides financières en vigueur !
  • Pour financer votre isolation, vous pouvez cumuler la Prime Énergie Sonergia, l’éco-PTZ et la TVA à 5,5 %.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Comment isoler le plafond d’un garage ?

3 possibilités s’offrent à vous selon la configuration de votre garage :

  • la projection d’isolant en mousse ou en fibres sur votre plafond quel qu’il soit ;
  • le collage de panneaux rigides ou semi-rigides si votre plafond est plat ;
  • la pose de rouleaux isolants si votre plafond est incliné.

Quel est le meilleur isolant pour un plafond de sous-sol ?

Tout dépend de l’usage que vous souhaitez faire de votre sous-sol, de votre budget et de vos préférences personnelles.

  • Vous comptez faire de votre sous-sol un espace buanderie ou un atelier de bricolage ? Pour éviter que le bruit se propage dans vos pièces de vie, privilégiez les laines minérales, performantes sur les plans thermique et acoustique et peu onéreuses.
  • Vous souhaitez aménager une pièce de vie dans votre sous-sol ? Optez pour un isolant plus naturel mais aussi plus coûteux tel que le liège expansé.
  • Vous souhaitez réserver votre sous-sol au stockage de vos affaires ? Choisissez un isolant synthétique tel que le polystyrène aux très bonnes capacités isolantes et au prix abordable.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.