Accueil » Nos conseils travaux » La paille : l’isolation écologique par excellence

La paille : l’isolation écologique par excellence

Savez-vous que certains produits d'isolation peuvent être récoltés dans un champ ? Depuis longtemps, la paille est utilisée pour protéger les logements contre les déperditions thermiques. Bien que l'isolation avec la paille soit séculaire, sa mise en œuvre s'est adaptée aux techniques modernes de rénovation. Découvrez ses atouts pour gagner en confort de façon naturelle !
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : S.
Dans cet article

La paille, c’est quoi ?

La paille constitue la tige des céréales qui supporte l’épi. Si toutes les graminées génèrent de la paille, c’est celle du blé qui est utilisée en isolation. Ce coproduit de la récolte du grain possède de nombreuses applications dans le domaine agricole, mais aussi dans celui de la construction. La paille est employée de multiples façons comme produit du bâtiment.

Carte d’identité

Paille : les caractéristiques isolantes

Composition

Aussi appelée chaume, la paille est un nom générique qui correspond à la tige des céréales comme le blé, l’orge, l’avoine ou encore le riz. Il existe un grand nombre de pailles différentes, et celles-ci peuvent être pleines ou creuses. Pour vos chantiers d’isolation, vous utiliserez la paille de blé qui appartient à la famille des pailles pleines. Elle est constituée d’une large proportion fibreuse, et présente une moelle interne qui la rend plus dense et plus efficace sur le plan thermique.

Zoom sur les formes de paille : en vrac ou en bottes

La paille en vrac est ramassée après la moisson de la céréale après avoir séché en plein champ. Une fois le taux d’humidité résiduel atteint, le cultivateur emploie une machine qui presse la paille avant de la lier en bottes. S’il en existe de tailles et de formes différentes, il faut utiliser des bottes rectangulaires de 37 cm de haut par 47 cm de profondeur. La longueur de la botte peut varier, mais doit permettre de les manipuler sans difficulté. Les bottes sont disposées comme de grosses briques et leur densité élevée les rend insensibles à la compression.

 

Combien ça coûte ?

La paille se distingue par son prix très bas, mais il faut penser à ajouter celui de la pose qui peut augmenter le total des travaux. Si vous faites intervenir des artisans RGE (Reconnus Garants de l’Environnement), vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières pour faire baisser le reste à charge du chantier.

Le prix de la paille

La matière première est la plus accessible de tous les produits isolants. Elle est vendue entre 4 et 8 €/m². Il faut néanmoins considérer le tarif de la main-d’œuvre. La paille réclame quelques connaissances pour être bien installée. Elle nécessite aussi des protections efficaces, contre le feu ou l’humidité. La paille est le plus souvent doublée par un parement ou avec un enduit de finition minéral.

Les aides financières disponibles

Vous pouvez bénéficier de plusieurs dispositifs actuellement en vigueur pour réduire la facture de vos travaux :

  • Prime Énergie Sonergia : accessible à tous et sans condition de ressources, ce dispositif vous fait profiter d’une aide financière et administrative jusqu’au versement de votre prime ;
  • MaPrimeRénov’ : proportionnée aux travaux entrepris et délivrée selon le montant des revenus de votre foyer, cette subvention peut réduire de façon significative votre budget travaux ;
  • Éco-prêt à taux zéro : cumulable avec les autres dispositifs, ce prêt est idéal pour financer votre reste à charge sans avance de frais ni d’intérêts ;
  • TVA à 5,5 % : ce taux réduit de TVA vous permet de payer vos matériaux isolants, vos équipements et votre main d’œuvre moins cher.

 

Quelle épaisseur de paille choisir pour isoler ?

La paille est un matériau qui nécessite être installée dans les règles de l’art pour être efficace. Selon le sens de dépose, ses capacités à bloquer le flux thermique fluctuent. Cela provient du sens dans lequel sont disposées les fibres par rapport au support. Pour assurer un bon confort chez vous, étudiez les techniques de mise en œuvre et les exigences réglementaires appliquées aux travaux d’isolation.

Le facteur clé : le lambda

Comme pour les autres isolants, la capacité de la paille à s’opposer aux échanges thermiques est à chercher dans sa conductivité thermique, appelée lambda. Plus elle est faible, plus le matériau est efficace sur le plan de l’isolation. Dans le cas de la paille de blé, le lambda moyen est haut et indique des performances énergétiques plutôt basses. Ce coefficient est d’ailleurs sujet aux variations en fonction de la récolte du produit et du sens de pose des blocs de paille contre le support.

La résistance thermique à atteindre

La résistance thermique exprime la valeur de protection minimale que doit présenter un isolant au contact d’un support donné. Pour prétendre aux aides financières en vigueur, votre isolation doit répondre à la résistance thermique (R) attendue selon la zone de votre logement concernée par la rénovation énergétique.

Posée sur le chant, la botte de paille permet d’atteindre un R proche de 7 m².K/W pour 37 cm d’épaisseur. Si elle est installée à plat, cette résistance tombe aux alentours de 5 m².K/W avec une couche isolante pourtant supérieure de 47 cm.

Epaisseur paille

Pour quels travaux de rénovation privilégier la paille ?

Plusieurs zones de votre logement peuvent être isolées avec de la paille. En raison de leur encombrement, les bottes sont le plus souvent utilisées pour des isolations par l’extérieur. La principale contrainte de la paille reste que les éléments sont de taille fixe et ne peuvent pas être recoupés. Il faut donc prévoir les travaux en fonction du matériau, soit l’inverse de ce qui se fait la plupart du temps.

Isolation des combles perdus

L’isolation des combles perdus

Isolation des rampants par l'extérieur

L’isolation de la toiture

Isolation sous enduit

L’isolation extérieure des murs

La mise en œuvre de la paille pour isoler des combles perdus n’est pas très compliquée. Il s’agit de disposer des bottes à même le sol des combles, sur une ou deux épaisseurs. Les blocs de paille étant lourds, il faut s’assurer au préalable de la résistance du plancher.
La paille est utilisée en isolation de la toiture extérieure pour des raisons de praticité. Les bottes de paille sont installées entre les solives avant d’être protégées par les tuiles ou une autre couverture. Elles peuvent aussi être insérées au préalable dans des caissons préfabriqués. En raison du poids des bottes, il est impératif de s’assurer de la bonne solidité de la construction pour ne pas fragiliser l’ouvrage.
En rénovation, les bottes de paille sont disposées contre les murs, en suivant le principe d’isolation par l’extérieur. Après avoir été montée sur toute la surface du support, la paille est recouverte d’un enduit respirant ou de terre argileuse. Il est capital que l’air puisse circuler à travers l’ensemble de la paroi, c’est pourquoi il ne faut pas poser de pare-vapeur.

Si elle peut être utilisée sans problème chez vous, la paille n’est toutefois pas un produit d’isolation garanti par l’ACERMI (Association pour la Certification des Matériaux Isolants). Cela signifie que les bottes ne bénéficient pas de contrôle de leurs performances et qu’il est parfois compliqué de s’assurer de leur résistance exacte. Ceci dit, la filière tend à s’organiser et le RFCP (Réseau Français de la Construction Paille) a vu le jour. C’est la première étape vers davantage de normes pour le matériau.

Steffi, référente conformité réglementaire

 

Ce qui fait la différence…

Mettez en regard les points forts et les points faibles de la paille pour savoir si vous souhaitez l’utiliser dans le cadre de vos travaux d’isolation. N’hésitez pas aussi à la comparer à d’autres produits. Notez que la paille peut être utilisée avec différentes techniques et des matériaux variés.

Quels sont les avantages de la paille ?

Considérez les aspects positifs suivants si vous souhaitez employer la paille pour vos travaux de rénovation thermique :

  • Prix : la paille est le matériau d’isolation le moins cher du marché.
  • Confort d’été : elle protège de la chaleur grâce à son déphasage thermique lent.
  • Isolation phonique : elle atténue les bruits d’ambiance et freine la diffusion du son.
  • Résistance au tassement : les bottes de paille ne craignent pas la compression.
  • Caractère écologique : 100 % biosourcée, la paille est un produit d’isolation durable qui ne comporte aucun intrant chimique dans son cycle de fabrication.

Quels sont ses inconvénients ?

Vous souhaitez isoler votre logement avec de la paille ? Découvrez les quelques défauts du matériau dans un projet de ce type :

  • Performances thermiques : la paille ne bénéficie pas de garanties de la part de l’ACERMI.
  • Polyvalence : elle s’utilise dans un nombre restreint de zones du logement.
  • Sensibilité au feu : la paille redoute le feu et doit être protégée pour ne pas le propager en cas d’incendie.
  • Sensibilité à l’eau : si la paille est capable de réguler la vapeur d’eau qui doit pouvoir la traverser sans contrainte, elle ne tolère pas l’eau stagnante.

 

La paille en bref
  • La paille est l’isolant biosourcé par excellence et l’isolant le moins cher du marché !
  • C’est un isolant thermique efficace sous certaines conditions et un bon isolant acoustique.
  • Sa performance thermique n’est pas garantie car elle dépend de nombreux paramètres (qualité de la paille récoltée, sens de la pose, etc.)
  • Elle se présente sous la forme de bottes à poser telles quelles ou à insérer dans des caissons préfabriqués.
  • Vous pouvez l’employer pour certains travaux d’isolation : toiture, combles perdus, murs.

 

Nos experts répondent à vos questions

Est-ce que la paille est un isolant qui résiste aux incendies ?

Nue, la paille possède un mauvais classement au feu. Elle ne dégage cependant pas de gaz toxiques. Mise en botte, elle a tendance à se consumer plus qu’à propager les flammes en raison de sa densité. Dans vos projets d’isolation avec de la paille, il faut la doubler par un enduit de protection ignifugé.

Pourquoi isoler une maison avec de la paille ?

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vous diriger vers la paille dans le cadre de votre chantier d’isolation. Le plus souvent, c’est le critère du prix faible et son caractère écologique qui incitent à opter pour ce matériau. La paille est aussi très utilisée dans les logements sur ossature bois, pour respecter des critères d’écoconstruction.

Quel est le bilan environnemental de la paille ?

La paille possède un bilan environnemental très favorable. Biosourcées et issues de circuits courts, les bottes de paille ont une excellente durée de vie. Si elles ne sont pas recyclées, leur mise au rebut ne génère aucun résidu problématique. La vieille paille est même compostée ou enfouie dans le sol pour se dégrader en azote et fournir un amendement.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover