Accueil » Actualités » Comment isoler votre toiture ?

Comment isoler votre toiture ?

Avec un total de 30 %, c'est la toiture qui enregistre le plus de déperditions de chaleur ! D'où l'intérêt de l'isoler en priorité. L'isolation de la toiture par l'extérieur, très efficace mais plus coûteuse que l'isolation par l'intérieur, n'est pas la plus pratiquée. C'est toutefois un excellent choix si vous envisagez la réfection de votre toiture, et si vous souhaitez aménager vos combles !
Temps de lecture : 7 min
Rédigé par : S.

Les bonnes méthodes pour isoler votre toiture

Plusieurs bonnes méthodes sont envisageables pour isoler votre toiture. Pour n’en retenir qu’une, prenez en compte ce que vous souhaitez (ou pouvez) faire de vos combles. Pour les combles perdus, l’isolation la plus répandue consiste à poser un isolant directement sur le plancher des combles. Pour les combles aménageables, l’isolation peut se faire à l’intérieur, sur les rampants des combles, ou bien à l’extérieur, c’est-à-dire à partir de la toiture. L’avantage de l’isolation par le toit ? Elle permet de conserver tout l’espace habitable sous vos combles.

L’isolation de la toiture par l’extérieur : c’est quoi ?

Au lieu d’intervenir dans les combles, l’isolation par l’extérieur opère depuis la toiture. Pour ce faire, il faut donc retirer la toiture existante. Les travaux sont plus conséquents, et le prix s’en ressent. Elle s’avère toutefois très efficace, et très intéressante si la toiture, vieillissante ou abîmée, nécessite d’être renouvelée.

Les meilleures techniques d’isolation pour le toit

Deux techniques d’isolation par l’extérieur ont fait leurs preuves : l’isolation entre les chevrons, et le Sarking ou isolation au-dessus des chevrons. Les chevrons sont des éléments en bois de structure du toit : ils relient le haut et le bas de la toiture et servent de support à son revêtement.

Isolation des rampants par l'extérieur

L’isolation entre les chevrons

Isolation extérieure Sarking

L’isolation au-dessus des chevrons (Sarking)

Cette méthode améliore l’isolation de votre toiture en comblant les espaces vides entre les chevrons, c’est-à-dire entre des éléments de structure de votre charpente. L’isolation est réalisée avec des isolants en vrac ou en rouleaux tels que la laine minérale, la ouate de cellulose ou la paille. Les caissons de toiture sont créés pour contenir l’isolant lorsqu’il se présente en vrac.

Pratique, économique et écologique, l’isolation entre les chevrons a pour avantage de réduire de façon efficace les ponts thermiques. À condition bien sûr que les caissons soient dimensionnés au plus près de l’isolant pour ne pas laisser passer l’air.

Le Sarking est l’autre méthode d’isolation qui passe par l’extérieur, et donc par la toiture. Elle consiste à installer des panneaux isolants rigides au-dessus des chevrons de votre toiture (sous la couverture). Avant d’installer les panneaux, un revêtement pare-vapeur est souvent posé pour empêcher la condensation. Ensuite, les panneaux isolants sont fixés sur la charpente, créant ainsi une barrière thermique continue.

Cette méthode est très efficace pour minimiser les pertes de chaleur et éviter les ponts thermiques. Vous l’apprécierez pour l’isolation de vos combles habitables.

 

Les meilleurs matériaux isolants pour la toiture

La réussite de votre isolation tient à peu de choses… Le choix de l’isolant en fait partie. Pour isoler votre toiture dans les règles de l’art, vous pouvez opter pour des isolants en vrac à placer dans les caissons positionnés entre les chevrons, des isolants en rouleaux placés eux aussi entre les chevrons, ou pour des panneaux isolants semi-rigides ou rigides installés au-dessus des chevrons. Voici un petit aperçu des isolants les plus prisés pour la toiture…

La laine de roche, le meilleur rapport qualité-prix

Fabriquée à partir de roche volcanique, la laine de roche est une valeur sûre pour l’isolation de votre toiture. Dotée d’une bonne performance thermique, elle a l’avantage de bien résister au feu. Elle est présentée le plus souvent sous forme de rouleaux à installer entre les chevrons. Son atout majeur ? Son excellent rapport qualité prix !

Le polystyrène extrudé, l’isolant résistant

Le polystyrène extrudé est un matériau isolant d’origine synthétique. Plus dense que le polystyrène expansé, il a une très bonne résistance thermique, une capacité à soutenir de fortes charges et une bonne durabilité dans le temps. Présenté sous la forme de panneaux, il est apprécié pour son coût peu élevé. Son seul bémol ? Son caractère inflammable.

Le polyuréthane, l’isolant performant

Autre matériau d’origine synthétique, le polyuréthane se présente comme une mousse à cellule fermée, peu compressible. Ce matériau est performant sur le plan thermique, il est aussi imputrescible mais inflammable. Tout comme le polystyrène extrudé, il est présenté sous la forme de panneaux.

La ouate de cellulose, l’isolant biosourcé

Obtenue à partir de papiers recyclés traités, la ouate de cellulose est un isolant biosourcé. Sa bonne résistance thermique en fait un matériau qui protège aussi bien du froid que de la chaleur. Un bon point pour l’isolation de votre toiture. Elle est proposée en vrac pour l’isolation de la toiture.

La fibre de bois, l’isolant naturel

Naturelle, écologique, la fibre de bois fournit une bonne isolation thermique. Surtout, c’est un matériau respirant donc très sain pour l’isolation de votre toiture ! Il se présente sous la forme de panneaux rigides. Ses points faibles ? Son caractère inflammable et son prix élevé qui peut être dissuasif.

La paille, l’isolant le moins cher

La paille utilisée pour l’isolation est généralement issue du blé. Elle n’entraîne aucun gaspillage : l’agriculteur récolte la céréale et récupère la paille pour former des bottes. Pour l’isolation de la toiture, la paille se présente sous cette forme ou vient remplir des caissons prêts à être installés. Moins performante sur le plan thermique que les autres isolants, elle a l’avantage d’être l’isolant le moins cher du marché.

Les + et les – des matériaux isolants en bref

  • Laine de roche
  • Polystyrène extrudé
  • Polyuréthane
  • Ouate de cellulose
  • Fibre de bois
  • Paille
Laine de rochePolystyrène extrudéPolyuréthaneOuate de celluloseFibre de boisPaille
Utilisation
  • Isolation intérieure
  • Isolation extérieure 20 – 25 cm
  • Isolation des combles 
  • Isolation des murs  
    Isolation du sol en sous-face 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation du sol en surface 
  • Isolation extérieure 17-21 
  • Utilisation intérieure 9 – 10 cm
  • Isolation extérieure 15-16 cm 
  • Isolation des combles aménageables
  • Isolation des murs par l’intérieur
  • Isolation du sol en surface 
  • Isoaltion intérieure 14 – 16 cm
  • Isolation extérieure 24-25 cm 
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs par l’intérieur 
  • Isolation intérieure 14 – 20 cm
  • Isolation extérieure 22-33 cm
  • Isolation des combles
  • Isolation des murs 
  • Isolation extérieure
  • Isolation des combles
  • Bottes : 37 x 47 cm 
Performance
Thermique / phonique
Résistance
Feu / humidité
Robustesse
Respect de l'environnement
Coût

La réussite de vos travaux d’isolation dépend aussi de la qualité de l’installation… Privilégiez un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) qui saura vous conseiller le bon matériau isolant, à la bonne épaisseur, et qui procédera à une pose dans les règles de l’art. C’est l’assurance de travaux sereins et finançables par les aides en vigueur.

Natacha, référente conformité réglementaire

 

Les aides pour financer l’isolation de votre toiture

Les travaux d’isolation de la toiture représentent un budget… Pour réduire au maximum vos dépenses et amortir au plus vite votre investissement, les aides financières créées pour favoriser la transition énergétique sont une chance. Explorez vos différentes solutions de financement et envisagez enfin vos travaux sous l’angle des économies…

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne la rénovation par geste et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre la rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce dernier parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

Ce que l’isolation de votre toiture vous fait gagner

Un plus grand confort thermique

Grâce à une meilleure isolation de votre toiture, vous évitez les déperditions de chaleur en hiver, et limitez les infiltrations d’air chaud en été. Vous parvenez ainsi à maintenir plus facilement la température intérieure que vous souhaitez. De quoi vous sentir bien en toute saison !

Une diminution de votre facture 

Une bonne isolation de votre toiture permet de réduire votre consommation d’énergie, avec un impact positif sur vos factures de chauffage et de climatisation. Concrètement, vous pouvez économiser jusqu’à 30 % sur vos factures de chauffage et ainsi vite amortir le coût de vos travaux d’isolation.

Une toiture toute neuve 

Vous lancer dans l’isolation de votre toiture vous permet de faire d’une pierre deux coups : ajouter une bonne couche d’isolation sur votre toiture, mais aussi renouveler votre couverture vieillissante. Des travaux plus onéreux mais qui vous promettent de belles années de tranquillité.

Une valorisation de votre patrimoine 

Une maison bien isolée avec un toit refait à neuf marque des points sur le marché immobilier. Vous rassurez les acheteurs ou les locataires éventuels de votre logement. Argument supplémentaire de vente ou de valeur locative pour votre logement, la pièce créée sous votre toiture si vous avez aménagé vos combles.

 

L’isolation de la toiture en bref
  • Une bonne isolation de votre toiture peut réduire votre facture de chauffage de 30 %.
  • Pour isoler votre toiture, vous avez le choix entre deux méthodes d’isolation :
    – l’isolation entre les chevrons,
    – l’isolation au-dessus des chevrons (Sarking).
  • Pour financer vos travaux, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Tournez-vous de préférence vers un professionnel RGE pour réaliser vos travaux.
    Vous aurez l’assurance d’une rénovation performante et de qualité !

 

Nos équipes répondent à vos questions

Comment isoler le toit d’une maison ancienne ?

Plusieurs techniques d’isolation sont possibles en fonction de votre projet.

Si vous envisagez la réfection complète de votre toiture, vous pouvez opter pour l’isolation par l’extérieur, réalisée le plus souvent selon la méthode du Sarking qui positionne l’isolant sur la charpente et sous la toiture. C’est la technique la plus efficace pour supprimer les ponts thermiques mais c’est aussi la plus coûteuse.

Sinon, vous pouvez isoler votre toiture ancienne par l’intérieur, soit en projetant de l’isolant sur le plancher de vos combles, soit en posant des panneaux ou rouleaux d’isolant sur les rampants de vos combles.

Quel est l’isolant le plus fin et le plus performant ?

C’est le polyuréthane. Très robuste, cet isolant se caractérise par une excellente capacité d’isolation thermique, d’où la faible épaisseur requise à la pose en comparaison aux autres isolants. Les points faibles du polyuréthane ? Sa mauvaise capacité d’isolation acoustique, son caractère inflammable et son coût environnemental élevé.

Quelle épaisseur faut-il pour une bonne isolation de la toiture ?

Une bonne isolation de la toiture est une isolation qui atteint une résistance thermique minimale de 7 pour des combles perdus et de 6 pour des combles aménageables. L’épaisseur requise va ensuite dépendre de l’isolant et de sa conductivité thermique.

En moyenne, comptez 15 cm (polyuréthane) à 33 cm d’isolant pour les rampants de vos combles, et 21 cm (laine de verre) à 39 cm pour le plancher de vos combles.

Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover