Accueil » Actualités » Pourquoi choisir le poêle à granulés ?

Pourquoi choisir le poêle à granulés ?

La facilité d'utilisation du poêle à granulés vous séduit ? Et ce n'est pas son seul atout ! Économique, écologique, esthétique, il peut servir de chauffage d'appoint ou même de chauffage principal si vous occupez un petit logement. Son rendement de 85 à 98 % achèvera de vous convaincre. Apprenez-en plus avant de vous lancer...
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.
Dans cet article

Poêle à granulés : comment ça fonctionne ?

Le poêle à granulés fait partie de la famille des poêles à bois. C’est un système de chauffage indépendant qui n’a pas besoin d’être raccordé à un chauffage central pour fonctionner. Il est alimenté de façon automatique par de petits batônnets cylindriques issus du compostage des déchets de l’industrie du bois : les granulés ou pellets. Ils ont stockés dans un réservoir compact ou dans un silo plus imposant.

Les différentes phases de fonctionnement

Phase 1 : le démarrage (10 minutes)

Les granulés transitent du réservoir vers la chambre de combustion grâce à une vis sans fin activée par un motoréducteur (moteur qui permet à la vis sans fin de tourner et d’approvisionner le brasier en granulés). En simultané, l’extracteur de fumées amène l’air comburant et une bougie d’allumage vient mettre le feu au mélange d’air et de granulés. La combustion peut commencer…

Phase 2 : la combustion

La combustion est entretenue par la chute régulière de granulés. Le poêle dose la quantité de combustible et d’air nécessaire pour atteindre la température souhaitée. Le plus souvent, la diffusion de la chaleur dans votre maison ou votre appartement se fait grâce à un ventilateur. L’évacuation des fumées s’opère, quant à elle, par le conduit de cheminée du poêle.

Phase 3 : l’extinction (20 minutes)

Le poêle stoppe l’alimentation en granulés. La vis sans fin est maintenant à l’arrêt tandis que l’extracteur de fumées tourne à pleine puissance pour entraîner le refroidissement complet du poêle.

Les atouts majeurs du poêle à granulés

L’automatisation

Votre poêle à granulés s’allume et s’éteint automatiquement selon les températures que vous choisissez. Le foyer s’approvisionne lui aussi automatiquement. Pas besoin de le recharger en pellets pendant un à plusieurs jours selon sa capacité de stockage. Vous gagnez en confort d’utilisation !

La programmation

Vous pouvez choisir votre température par plage horaire. Vous pouvez même parfois faire démarrer votre poêle à pellets à distance. Résultat, en optimisant le fonctionnement de votre appareil de chauffage, vous réduisez votre consommation de combustible.

Pour bénéficier de ces fonctionnalités dernier cri, veillez à prévoir un raccord électrique à proximité de votre poêle à pellets, avec un circuit indépendant du reste de la maison pour éviter le risque d’incendie.

Adrien, référent technique rénovation

 

Les modèles de poêle à granulés

Poêle à granulés ventilé, étanche ou canalisable… Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre tous ces modèles. Parcourez avec nous les modèles de poêle les plus courants et découvrez les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux. Votre choix sera alors plus facile à faire !

Poêle à granulés ventilé

Le poêle à granulés ventilé

Poêle à granulés étanche

Le poêle à granulés étanche

Poêle à granulés canalisable

Le poêle à granulés canalisable

Poêle à granulés à convection naturelle

Le poêle à granulés à convection naturelle

Le poêle à granulés ventilé est le plus répandu. Son fonctionnement repose sur une soufflerie ou ventilation permettant de diffuser rapidement l’air chaud dans votre intérieur. Cette soufflerie est orientée vers l’avant (pour une installation en coin) ou vers le haut (pour un positionnement central). Vous devez disposer d’une VMC ou d’une bouche d’aération dans votre pièce, et d’un conduit d’évacuation tubé donnant l’extérieur. Son point fort ? Son rendement énergétique supérieur à 90 %. Son point faible ? Son impact sonore au démarrage et à l’arrêt.
À l’inverse du poêle ventilé qui alimente la combustion à partir de l’air intérieur, le poêle à granulés étanche achemine l’air de l’extérieur par une sortie ventouse. Ce modèle de poêle convient aux maisons dites passives, c’est-à-dire où l’entrée d’air dans chaque pièce est limitée. En garantissant une consommation réduite, il est idéal pour chauffer un bâtiment basse consommation (BBC). Avec le poêle à granulés étanche, vous gagnez aussi en confort chez vous… Exit les courants d’air froid, les refoulements de fumées, et les poussières en suspension.

Un bâtiment basse consommation (BBC) doit respecter certaines exigences : une consommation énergétique primaire inférieure à 50 kWh par m² et une réduction des fuites d’air égale à 0,6 m³/h par m² pour les maisons et 1 m³ pour les immeubles.

Adrien, référent technique rénovation
Pourvu de deux ventilateurs, le poêle à granulés canalisable est conçu pour chauffer une ou plusieurs pièces adjacentes à celle où se trouve votre poêle. La chaleur est diffusée par l’intermédiaire de gaines installées dans vos murs ou vos combles. Si sa puissance est suffisante, il peut constituer votre chauffage principal. Seul prérequis, disposer d’une VMC dans la pièce du poêle ou d’une ventilation naturelle. Une solution économique mais plus contraignante, à privilégier si votre logement est peu cloisonné.
Ce modèle de poêle utilise la convection naturelle (et non la convection forcée), c’est-à-dire qu’il ne dispose pas de soufflerie interne. L’air ambiant s’engouffre par le bas du poêle et remonte le long de l’appareil jusqu’à entrer en contact avec l’échangeur de chaleur. L’air chaud est alors naturellement diffusé par le haut. Son grand atout ? Son fonctionnement silencieux. En contrepartie, il diffuse moins bien la chaleur. Tout dépend donc de ce que vous recherchez pour votre logement !

 

Les + et les – des poêles à granulés en bref

 

Le poêle à granulés en pratique

Critères d’achat, conditions d’installation et d’entretien, voici quelques informations indispensables pour bien démarrer avec un poêle à granulés…

Les critères d’achat

Le label Flamme Verte

Mise en place par l’Ademe (Agence de la transition écologique), ce label vous apporte des garanties de qualité, de performance et de faible taux d’émissions polluantes. En choisissant un poêle labellisé Flamme Verte, vous serez aussi sûr d’être éligible aux aides financières en vigueur, dont la Prime Énergie Sonergia (prime CEE). Pour acheter votre poêle à granulés, rapprochez-vous des revendeurs agréés.

La puissance du poêle

La puissance d’un poêle à granulés est comprise entre 6 et 14 kW. Un poêle superpuissant ne sera pas forcément le bon choix pour vous. Pour choisir la puissance de votre poêle, prenez en compte la surface de votre logement, son niveau d’isolation et la température extérieure. Une fois votre poêle installé, le programme électronique interne vous permettra d’ajuster la combustion et la puissance de votre poêle.

Le prix d’achat du poêle

Prévoyez un budget de 1 500 à 5 500 € selon le modèle de poêle que vous souhaitez installer. Rassurez-vous, pour vous aider à le financer, vous pourrez compter sur les dispositifs financiers dédiés à la transition énergétique.

Une installation bien pensée

Avant toute chose, il est bon de savoir que l’installation de votre poêle à granulés doit passer par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). C’est une condition pour bénéficier des solutions de financement officielles et c’est aussi une garantie de qualité pour votre installation. Quant à savoir où installer votre poêle, il est courant de l’installer au centre de votre maison, ou proche d’un escalier si vous avez un étage. Une bonne diffusion de la chaleur est ainsi assurée dans toutes vos pièces !

Un entretien facilité

C’est une bonne chose : le poêle à pellets demande moins d’entretien qu’un poêle à bûches.
Vos petites tâches quotidiennes sont au nombre de quatre :

  • vider le bac à cendres ;
  • alimenter le bac à granulés s’il ne se recharge pas automatiquement ;
  • aspirer le creuset ;
  • nettoyer la vitre.

Vous aurez aussi à prévoir deux ramonages dont l’un à effectuer pendant la saison de chauffe. Avec un entretien régulier, vous pourrez garantir le bon rendement de votre appareil et ainsi prolonger sa durée de vie.

 

Les aides financières pour poêles à granulés

Bonne nouvelle pour votre futur achat, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides financières. Certaines d’entre elles sont soumises à un plafond de revenu mais pas toutes comme la Prime Énergie Sonergia du dispositif des CEE (Certificats d’Économie d’Énergie). Leur cumul peut réduire jusqu’à 70 % de votre facture. Apprenez comment passer au poêle à granulés en maîtrisant votre budget !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

 

Ce que le poêle à pellets vous fait gagner

Une baisse de vos factures énergétiques

Le rendement moyen d’un poêle à bois est situé autour de 90 %. Ses excellentes performances s’expliquent par son combustible à faible taux d’humidité. Même si le raccordement électrique est nécessaire, la consommation reste si faible qu’elle ne se ressent pas sur votre facture d’électricité. Au contraire, vous faites des économies !

Un bon confort thermique

Le poêle à granulés offre une chaleur agréable et homogène. Certains modèles apportent plus de confort grâce une optimisation de leur système de diffusion, comme c’est le cas du poêle à granulés étanche. Avec lui, vous profitez du plaisir de la flamme sans refoulements de fumées.

Une souplesse d’utilisation

Grâce à une belle variété de modèles, vous trouverez forcément le poêle qui répond à vos besoins et à vos envies. Des poêles à technologies supérieures vous permettront aussi d’augmenter vos rendements, de réduire vos émissions de gaz polluants ou de compléter d’autres sources de chauffage chez vous… Le tout, sans complexifier votre gestion quotidienne grâce à des outils d’automatisation et de programmation.

 

Le poêle à granulés en bref
  • Le poêle à granulés est un système de chauffage indépendant. Il sert de chauffage d’appoint.
  • Avec un rendement de 90 %, il vous fait économiser sur votre facture de chauffage.
  • Vous avez le choix entre le poêle à granulés ventilé au plus fort rendement, le poêle étanche à basse consommation, le poêle canalisable capable de chauffer plusieurs pièces, et le poêle à convection naturelle, silencieux.
  • D’un design soigné, le poêle à granulés apporte une belle ambiance cosy à votre intérieur.
  • Pour financer votre poêle, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Faites appel à un professionnel RGE pour installer votre équipement. C’est une condition pour toucher vos primes et un gage de qualité pour votre installation.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quel est le prix d’un bon poêle à granulés ?

Les premiers bons poêles à bois coûtent en moyenne 1 500 €, mais pour profiter d’un poêle à bois avec une bonne puissance et un rendement optimisé, il faut plutôt compter entre 2 000 et 5 000 €, sachant que selon le design et les options, ce prix peut encore grimper.

Poêle à bois ou à granulés : comment choisir ?

Le poêle à bois englobe les poêles à bûches et les poêles à granulés.

Le poêle à bûches se charge et s’allume manuellement au contraire du poêle à granulés, autonome au moins 24 h et programmable. Le premier est plus fiable que le second, d’où sa garantie plus longue. Le poêle à bûches diffuse une chaleur intense mais plus mal répartie qu’avec le poêle à granulés. Les bûches, souvent humides, rendent le poêle moins performant que les granulés. Côté prix, peu de différence à l’achat mais il faut relever que les bûches restent moins chères que les pellets.

  • Si vous envisagez un usage régulier de votre poêle, optez pour le confort d’utilisation et les pellets.
  • Si vous souhaitez un chauffage d’agrément, optez pour le poêle à bûches.

Combien consomme un poêle à granulés ?

Un poêle à granulés consomme en moyenne 1,3 kg de granulés par heure de fonctionnement, ce qui représente 2 tonnes sur l’année. Vous dépenserez donc en moyenne 800 € par an pour vous chauffer.
Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.

Plus de conseils pour vous aider à rénover