Accueil » Actualités » La chaudière biomasse de A à Z

La chaudière biomasse de A à Z

La chaudière biomasse a le vent en poupe et pour cause ! Écologique et économique, grâce à son excellent rendement énergétique, elle a plus d'un avantage à vous offrir. Grâce à elle, vous faites des économies d'énergie sans perdre en confort dans votre maison... Laissez-vous séduire par ce système de chauffage renouvelable, encouragé par de nombreuses aides financières !
Temps de lecture : 8 min
Rédigé par : S.

Chaudière biomasse : comment ça fonctionne ?

La chaudière biomasse fonctionne comme un appareil de chauffage par combustion classique. Sauf que le fioul ou le gaz habituellement utilisé est remplacé par la biomasse qui n’est autre que de la matière organique. Il peut s’agir de bois, de sous-produits du bois (sciure ou écorce), ou de résidus organiques (paille et coques de fruits).

La combustion de la biomasse permet de produire de la chaleur qui est ensuite redistribuée dans toutes les pièces de la maison grâce à un circuit de chauffage central à installation hydraulique. La chaudière biomasse peut chauffer à elle seule tout votre logement et vous fournir, en plus, de l’eau chaude sanitaire.

95 %

C’est le rendement énergétique que peut atteindre une chaudière biomasse. Notez que les chaudières biomasses les plus puissantes ne sont pas toujours les plus performantes. Vous pouvez donc choisir une chaudière biomasse moins puissante et tout de même obtenir d’excellents résultats.

 

Les différents types de chaudière biomasse

Le remplacement de votre vieille chaudière ne peut plus attendre mais vous ne savez pas comment choisir ? Abordez le sujet sous l’angle des combustibles : bûches, granulés ou plaquettes forestières. Car ils n’offrent ni le même rendement, ni les mêmes niveaux d’autonomie. Décryptage…

Chaudière biomasse

Chaudière biomasse
à bûches

Chaudière biomasse
à granulés

Chaudière biomasse
à plaquettes

Chaudière biomasse
hybride

La combustion nécessaire à la production de chaleur est ici créée à partir des bûches de bois. Ce n’est pas toujours le modèle le plus performant à cause de l’humidité des bûches, et pas toujours le plus pratique du fait de son chargement manuel. Doté d’un rendement moyen, la chaudière biomasse peut présenter un dernier inconvénient, celui du stockage des stères de bois… Si vous souhaitez en installer une chez vous, assurez-vous d’avoir assez d’espace disponible (comptez 6 à 8 m²).
C’est le modèle de chaudière biomasse le plus répandu ! La combustion se fait ici à partir de masses compactes composées de sciure ou bien de copeaux de bois. Ces granulés, aussi appelés pellets ont deux avantages : ils sont moins humides que les bûches ce qui leur offre un meilleur rendement, et ils demandent moins d’espace de stockage. Le nec plus ultra ? Grâce à leur réservoir, ils offrent une autonomie à votre chaudière ! Pas besoin de la remplir tous les jours à la main !
Avec ce modèle de chaudière, la combustion est réalisée avec des plaquettes forestières obtenues grâce au broyage de matières premières issues du bois (écorces, feuilles ou aiguilles). Cette chaudière biomasse enregistre un aussi bon rendement que la chaudière biomasse à granulés ! Tout comme sa consœur à granulés, elle a l’avantage de disposer d’un système de chargement automatique qui vous épargne tout effort au quotidien. Alors, envie de passer à la vitesse supérieure ?
Autre alternative, la chaudière biomasse hybride ou chaudière biomasse mixte fonctionne en combinant deux sources d’énergie, l’une renouvelable et l’autre fossile. Un tel système de chauffage peut, par exemple, associer le bois et le gaz ou les granulés et le fioul. La chaudière biomasse hybride bascule automatiquement de l’une à l’autre source d’énergie selon vos besoins grâce à un système intégré. Vous êtes sûr d’obtenir le meilleur rendement et de consommer le moins d’énergie possible !

Et la chaudière biomasse à condensation ?

La chaudière biomasse à condensation fait partie des modèles de dernière génération et représente une véritable avancée écologique. Qu’il soit à bûches, à granulés, à plaquettes ou hybride, cet appareil de chauffage tire profit de l’énergie contenue dans les fumées de combustion. Avec lui, il n’y a aucune déperdition énergétique, il tire même parti de la chaleur présente dans la vapeur d’eau provoquée par la combustion ! D’où son rendement supérieur et son faible impact environnemental.

Les + et les – des chaudières biomasses en bref

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour son expertise en rénovation énergétique. Il saura vous dire quelle chaudière biomasse est la plus adaptée à votre système de chauffage et à vos besoins.

Natacha, référente conformité réglementaire

 

La chaudière biomasse en pratique

Maintenant que vous avez appris à distinguer les différents modèles de chaudière, passez au test pratique. Découvrez comment choisir votre chaudière biomasse et vérifiez que les contraintes d’installation et d’entretien qu’elle pose vous conviennent… Une fois fait, son achat ne sera plus qu’une formalité.

Un choix facilité par les normes

Comment choisir sa chaudière biomasse au moment de l’achat ? C’est LA question que vous vous posez ? Par chance, vous pouvez choisir votre chaudière en vous fiant au respect des critères de la norme NF EN 303.5 (classe 5) ou au label Flamme Verte. Ces mentions sont gages de performance thermique et écologique pour votre équipement. Bien plus, elles vous donnent droit aux aides financières dédiées à la transition énergétique.

Mis en place par l’ADEME (Agence de la transition écologique), le label Flamme verte favorise les systèmes de chauffage à forts rendements énergétiques et à faibles émissions carbone. Une chaudière biomasse Flamme Verte est ainsi au summum de l’efficacité énergétique.

Une installation contraignante

L’installation d’une chaudière biomasse doit répondre à quelques règles de base. Faites appel à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour que vous soyez accompagné par un artisan formé aux normes en vigueur. Avec lui, vous devrez :

  • vous assurer que votre sol peut supporter le poids de votre nouvelle chaudière ;
  • le renforcer au besoin pour qu’il puisse accueillir votre nouvel équipement ;
  • mettre en place les circuits hydrauliques nécessaires à la diffusion de chaleur ;
  • ajouter des équipements d’isolation et/ou de ventilation le cas échéant.

Une obligation d’entretien

Une chaudière biomasse au bois a une durée de vie de 20 ans environ. L’investissement qu’elle représente peut donc être facilement amorti, à condition de l’entretenir au fil des ans…

  • Pensez à réaliser l’entretien annuel obligatoire avec votre professionnel RGE. Lors de son intervention, votre professionnel vérifiera notamment que les émanations de monoxyde de carbone sont en dessous des normes autorisées et qu’elles ne présentent pas de danger pour votre santé et celle de votre famille. À l’issue de cet entretien annuel, vous obtiendrez une attestation que vous devrez conserver en cas d’incident.
  • Assurez-vous aussi de réaliser les deux ramonages obligatoires par an : l’un pendant la période de chauffe et l’autre quand vous le souhaitez. Ils sont importants pour garantir la performance de votre chaudière !
Bon à savoir

Pour une chaudière à granulés, le contrôle est obligatoire tous les deux ans seulement.

 

Les aides financières pour chaudières biomasse

Vous vous inquiétez du coût du changement de votre chaudière ? Soyez rassuré… Vous pouvez profiter de nombreuses aides telles que la Prime Énergie Sonergia, issue du dispositif des certificats d’économie d’énergie, MaPrimeRénov’ et bien d’autres… De bonnes solutions pour remplacer votre chaudière à moindre coût !

Prime Énergie Sonergia

Accessible à tous, sans plafond de revenus, la prime énergie CEE (Certificats d’Économie d’Énergie) est une aide financière majeure pour réduire le coût de vos travaux de rénovation. Le montant de la prime dépend de plusieurs facteurs : votre habitation, votre situation personnelle et la nature de vos travaux. Une condition supplémentaire est posée : que vos travaux soient réalisés par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

MaPrimeRénov’

Délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), cette aide financière propose deux types de prise en charge selon la nature des travaux. Le premier concerne les travaux spécifiques et peut s’additionner à la Prime Énergie Sonergia. Le second couvre les travaux de rénovation d’ampleur et intègre automatiquement la prime CEE. Dans un souci de résultat, ce parcours bénéficie d’un accompagnement technique, administratif et financier.

Éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un dispositif de financement proposé par l’État. Ouvert à tous, sans plafond de revenus, il est cumulable avec la Prime Énergie Sonergia et MaPrimeRénov’. Grâce à lui, vous pouvez financer vos travaux sans payer d’intérêts.

TVA à 5,5 %

Avec son taux préférentiel, la TVA à 5,5 % réduit encore le coût de vos travaux. Elle vous permet d’acheter vos matériaux et vos équipements à prix réduit et de faire baisser le coût de la main d’œuvre que vous employez. À ne pas laisser passer !

Quid des aides locales ?

Pour réduire davantage le budget de vos travaux, vous pouvez aussi trouver un appui financier auprès des collectivités locales. Pour connaître les aides proposées par votre commune ou votre région, consultez l’outil de l’agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) : toutes y sont recensées !

Vous l’avez compris, pour bénéficier des aides financières en vigueur, vous devez faire appel à un professionnel RGE pour l’installation de votre nouvelle chaudière biomasse. Quelques conditions supplémentaires sont à remplir :

  • son rendement énergétique doit être égal ou supérieur à 70 % ;
  • son indice de performance environnementale doit être inférieur ou égal à 2 ;
  • son taux de monoxyde de carbone doit être inférieur ou égal à 0,3 %.

Ces conditions sont toutes couvertes par les chaudières biomasse Flamme Verte. Si votre chaudière biomasse est labellisée, inutile de vérifier !

Natacha, référente conformité réglementaire

 

Ce que la chaudière biomasse vous fait gagner

Un combustible économique et écologique

Le bois est le combustible le moins cher du marché ! C’est une ressource naturelle et renouvelable qui a l’avantage d’être disponible sous plusieurs formes : ici encore vous avez tout loisir de choisir l’option la moins chère. L’autre avantage de la chaudière biomasse est son rendement très élevé, entre 75 et 95 %.

Une baisse de vos factures d’énergie

Le faible coût du bois et l’excellente performance énergétique des chaudières biomasses vous font gagner sur tous les plans. Pour en retirer le meilleur, pensez à vous assurer que votre maison est bien isolée. Si tel est le cas, l’achat de votre chaudière biomasse vous permettra de faire de belles économies sur votre facture.

Une possibilité d’optimisation énergétique

Les chaudières biomasses dernière génération vous permettent d’aller encore plus loin dans la maîtrise de votre consommation d’énergie. Vous aurez la possibilité d’optimiser votre rendement énergétique en utilisant un thermostat connecté. À la clé, moins de dépenses pour vous à la fin du mois, et un plus grand respect de l’environnement.

Un meilleur impact environnemental

Non polluante, la chaudière biomasse émet un très faible taux de CO2 et ne rejette que peu de particules fines. Le bois est d’ailleurs dit « neutre » en termes de rejets de CO2 grâce au pouvoir d’absorption de ce gaz à effet de serre par les forêts. Pour un impact environnemental encore meilleur, veillez à choisir du bois de forêts gérées durablement pour l’alimentation de votre chaudière, c’est-à-dire avec des bûches, des granulés ou des pellets certifiés NF (norme française), DIN (norme allemande) ou EN (norme européenne).

 

La chaudière biomasse en bref
  • La chaudière biomasse peut chauffer votre maison et produire votre eau chaude sanitaire.
  • Elle fonctionne avec le combustible le moins cher du marché ce qui la rend économique.
  • Avec un rendement de 95 %, elle vous fait économiser sur votre facture de chauffage.
  • Pour financer votre chaudière, pensez à la Prime Énergie Sonergia et à MaPrimeRénov’.
  • Faites appel à un professionnel RGE pour installer votre chaudière biomasse.
    C’est une condition pour toucher vos primes et un gage de qualité pour l’installation de votre équipement.

 

Nos équipes répondent à vos questions

Quels sont les avantages et les inconvénients de la biomasse ?

La biomasse a deux avantages majeurs :

  • c’est la source d’énergie (bois) la moins chère du marché ;
  • c’est une ressource renouvelable quasi inépuisable.

Son coût a toutefois tendance à augmenter sous l’effet de la hausse de la demande.
Son caractère inépuisable peut aussi vite être remis en cause en l’absence d’une gestion durable des forêts concernées par l’exploitation du bois.

Quel est le prix d’une chaudière biomasse ?

Le prix d’une chaudière biomasse oscille entre 4 000 € pour les chaudières à bois les plus abordables et 25 000 € pour les chaudières à plaquettes et les chaudières hybrides les plus onéreuses.

Chaudière biomasse ou pompe à chaleur ?

Pour être éligible aux aides financières, vous avez le choix entre la chaudière biomasse et la pompe à chaleur air-eau. Comptez 12 000 à 20 000 € pour une chaudière biomasse à granulés, 10 000 à 18 000 € pour une pompe à chaleur air-eau avant déduction des aides financières.

Si vous habitez dans une région aux hivers rudes, privilégiez la chaudière biomasse ou la pompe à chaleur en association à un chauffage d’appoint. Si vous bénéficiez d’un climat doux, la pompe à chaleur air-eau peut être une bonne option.

Rédigé par : Stéphanie

Sensible aux enjeux de la transition écologique, Stéphanie se consacre à partager ses découvertes sur les travaux de rénovation énergétique. À travers ses articles, elle souhaite vous aider à faire des choix plus responsables pour votre logement et la planète.